Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Alex

Alex

Published Feb 25, 2021 Updated May 30, 2024 Drama
time 2 min
2
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comments
lecture 200 readings
2
reactions

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Alex

« Il en faut peu pour être heureux […] Un peu d’eau fraîche et de verdure […] Quelques rayons de miel et de soleil. » Voilà tout ce que cette image m’inspire. Un souvenir d’enfance qui s’impose à moi. Une scène déchirante qui m'arracha un sourire. Ces quelques heures de bonheur avec mon petit frère devant notre dessin animé préféré. Cachés dans le placard de notre chambre. Emmitouflés dans d’épaisses couvertures. Une tablette dans les mains.

C’était la belle époque. Nous étions heureux. Insouciants. Ensemble. Jusqu’à ce jour tragique. Je n’avais que 8 ans. Alex, 6. Nous étions seuls dans notre appartement. Nos parents étaient absents, comme souvent.

La dame d’en face passait nous donner à manger tous les jours à 19 h. Une grand-mère si gentille qui semblait avoir de la peine pour nous. Plusieurs fois, elle nous avait invités à venir chez elle. Mais nous avions toujours refusé. Nous ne supportions pas l’odeur de soupe et de tabac froid et encore moins son mari, qui n’était qu’un vieux grincheux. Alex en avait une peur bleue. Faut dire qu’avec la tête qu’il avait le pauvre !

Et puis il y a eu ce terrible incendie. Une cigarette oubliée chez un voisin, je crois. Les flammes ont tout dévoré en quelques minutes. Les pompiers m’avaient évacué, inconscient. Mais ils n’avaient pas trouvé Alex, caché dans le placard. Surement à cause d’un cauchemar… Quand la vieille dame s’en était aperçue, il était déjà trop tard.

Cette nuit-là, j’avais tout perdu. Mon frère. Mes repères. Mon innocence. Mon enfance. Et dans le regard de mes parents, je pouvais lire leurs reproches silencieux. J’avais failli. Je n’avais pas su le protéger Alex.

20 ans après, je me sens toujours coupable. Après l’enquête qui m’arracha à ce qui restait de mon foyer, je fus confié à l’une de mes tantes. Une femme aimante et protectrice qui n’avait jamais pu avoir d’enfant. Elle m’étouffait. Me surprotégeait. Je me sentais pris au piège. Le jour de mes 16 ans, j’ai pris mon envol, laissant derrière moi un mot à ma tante. Pour la remercier. Pour lui expliquer que je l’aimai, mais que je devais partir pour me reconstruire ailleurs. Loin de tous ces souvenirs. Loin de ma famille. Loin du fantôme de mon frère.

Mais ai-je vraiment réussi ? Assis dans cette salle d’attente, je pense encore à lui en feuilletant un magazine. Nature et Faune. Cette image… J’aperçois soudain le visage souriant d’Alex.

– Mr Florza, c’est à vous. Veuillez me suivre, s'il vous plaît.

Une larme coule sur ma joue. Je l’essuie du revers de ma manche. Je dois me ressaisir. Ne pas me laisser aller. Je ne peux pas me le permettre…


30 minutes chrono, sans relecture. 

Texte de L.S.Martins
Image par Waldkunst de Pixabay : Forest Nature Arbre - Photo gratuite sur Pixabay

lecture 200 readings
thumb 0 comments
2
reactions

Comments (0)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in this universe Drama
Un presque coma #chapitre 5
Un presque coma #chapitre 5

Les mois qui suivent, Juliette se claquemure entièrement dans sa chrysalide de silence. El...

Juliette Norel
8 min
Prologue
Prologue

Dans le monde, chaque jour, plus de 380.000 bébés poussent leur premier cri, quelque part…

Juliette Norel
1 min

donate You can support your favorite writers

promo

Télécharge l'application mobile Panodyssey