Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
La clémence des dieux

La clémence des dieux

Published Feb 28, 2022 Updated Feb 28, 2022 Culture
time 3 min
0
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 1 comment
lecture 116 readss
1
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

La clémence des dieux

- Capitaine ! Capitaine ! Nous sommes sauvés…

Sauvés. Vraiment ? Est-ce possible ? Je n’ose y croire. Je n’en ai plus la force. Nous marchons depuis si longtemps dans cette jungle hostile. Affamés. Assoiffés. Épuisés… J’ai perdu tout espoir, mais je ne dois rien laisser paraître. Pour le bien de mes hommes. Pour qu’ils gardent le moral…

Maudits pirates ! Par une nuit d’hiver, alors que la mer était déchaînée, ils nous ont envoyés par le fond. Simplement pour le plaisir de contempler notre navire couler. Sans même prendre la peine de s’emparer de notre précieuse cargaison. Notre somptueux trésor… perdu à jamais. Comme nous. Les quelques malheureux rescapés…

Notre barque a dérivé durant ce qui m’a semblé être une éternité, sous le soleil ardent et la lune glacée. Deux de mes matelots y ont laissé la vie. Quant aux autres, une journée de plus sur ces eaux sombres les aurait rendus fous. Alors apercevoir cette île nous semblait inespéré. Un véritable miracle.

Mais la mer nous a recraché sur une terre bien plus cruelle. Sur une plage envahie de rochers saillants. Impossible d’y trouver le repos. Nos corps endoloris battus par cette pluie incessante. Meurtris par ce sol dur… Nous n’avions qu’une seule option : chercher refuge dans cette jungle luxuriante. Pauvres de nous… comment aurions-nous pu savoir ?

Les arbres, gigantesques, nous offraient la protection dont nous avions tant besoin. Et leurs fruits étaient de véritables délices. Les premières heures, nous avons cru à notre salut. Mais nous ne pouvions pas plus nous tromper… jamais nous n’aurions pu deviner ce qu’il nous attendait une fois la nuit tombée. Que nous avions trouvé refuge au cœur d’une forêt maudite. Ces bruits épouvantables. Ces ombres menaçantes…

Aujourd’hui, nous ne sommes plus que quatre. Quatre morts en sursis errant sans aucun espoir. Marchant simplement parce que nous sommes encore vivants. La fièvre et la folie ont eu raison des autres. Et nous sommes les suivants, à moins que… À moins que les dieux nous accordent leur clémence en nous offrant l’hospitalité dans ce temple qu’eux-mêmes semblent avoir abandonné.

 

Texte de L.S.Martins (30 minutes chrono). 
Image issue du jeu Assassin’s Creed III sur Wallpaper Abyss

D'après le texte de L.S.Martins du 5 octobre 2020 (20 minutes chrono, sans relecture)

- Capitaine ! Capitaine ! Nous sommes sauvés !

Sauvés… Vraiment ? Nous marchons péniblement depuis des jours dans une jungle hostile, affamés... Assoiffés... Épuisés.

Ces maudits pirates nous ont envoyés par le fond. Juste pour le plaisir de regarder notre navire couler ! Ils n’ont même pas cherché à s’emparer de notre cargaison. Un véritable trésor… À jamais perdu. Tout comme nous. Les quelques rescapés de cette nuit cauchemardesque. Notre barque a dérivé durant une éternité sous le soleil ardent et les nuits glaciales. Deux de mes hommes y ont laissé la vie. Quant aux autres, une journée de plus les aurait rendus fous. Alors quand nous avons aperçu cette île, nous étions soulagés, presque heureux.

Mais la mer nous recracha sur une terre bien plus cruelle ! La plage était parsemée de rochers saillants… Glissants sous cette pluie battante qui meurtrissait nos pitoyables corps endoloris. Une seule option : s’aventurer dans la jungle luxuriante. Que pouvions-nous risquer de plus ? Nous étions de véritables cadavres ambulants, cela ne pouvait pas être pire ! Et au début, nous avons réellement cru à notre salut. Nous avions trouvé des fruits et les arbres nous offraient la protection dont nous avions tant besoin. Quelle erreur tragique ! Lorsque le soleil se cacha, nous avons compris notre bêtise : nous avions pénétré dans une forêt maudite hantée par des bruits épouvantes. Impossible de nous reposer. La fièvre et la folie eurent raison de plusieurs de mes hommes.

Aujourd’hui, nous ne sommes plus que quatre… Quatre morts en sursis, cherchant refuge dans un temple que même les Dieux semblent avoir abandonné. Mais qui sait ? S’ils se montrent cléments, nous passerons peut-être la nuit !

 

lecture 116 readings
thumb 1 comment
1
reaction

Comments (1)

avatar

Alexia Monrouzeau 2 years ago

okazou, je cherchais un autre docu vu sur l'histoire du naufrage, trouvé que celui-là: https://www.youtube.com/watch?v=oSv731Ks3kg

Are you enjoying reading on Panodyssey?
Support their independent writers!

Prolong your journey in this universe Culture
Coco
Coco

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai d&ea...

Valentine Simon
1 min

donate You can support your favorite writers