Congratulations! Your support has been sent to the author
Un terrible fardeau

Un terrible fardeau

Published Aug 18, 2022 Updated Aug 18, 2022
time 2 min
0
Love
0
Care
1
Wow
thumb 5 comments
lecture 30 readings
4
reactions

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Un terrible fardeau

Au détour d’une exposition, une toile attire mon attention. Elle est si singulière. Presque réelle. Je ne saurais dire ce qui m’interpelle : cette lune gigantesque semblant sortir des profondeurs de la Terre dans un nuage de flammes et de poussière, ou cet homme impassible qui observe l’astre incandescent.

Le regard perdu dans les détails, je cherche à déchiffrer son message. J’ai besoin de comprendre ce qu’elle me souffle à l’oreille. Elle m’envoûte, m’hypnotise. Sa chaleur me brûle la peau. L’odeur de soufre envahit mes poumons. Et ce chaos…, il résonne dans ma tête. Les craquements du sol mêlés aux cris apeurés des oiseaux.

- Vous vous sentez bien, madame ?

Une voix enivrante me sort soudain de ma transe. L’homme du tableau. Il se trouve face à moi, élégamment habillé. Un sourire éclatant sur les lèvres. Qui est-il ? Que me veut-il ?

Mon corps bouge sans que je n'en aie réellement conscience. Il se laisse traîner vers une banquette au fond de la galerie, loin des lumières et des regards, avant de s’y effondrer. On m’allonge délicatement. De l’eau fraîche coule le long de ma gorge sèche. J’entends que l’on me parle. Que l’on tente de me ramener à la réalité, mais mon esprit est ailleurs. Il est encore sur cette montagne.

- Je suis navré. Vous êtes si jeune… Vous ne méritez pas un tel sort. Mais il vous a choisi. C’est à vous, à présent, de veiller sur cet astre.

Tout disparaît autour de moi. Il ne reste que cette roche ardente sur laquelle je marche et cette vision étrange. L’homme n’est plus là. Il m’a laissé sa place. Il m’a légué sa lourde tâche. Son terrible fardeau…

 

Texte de L.S. Martins (15 minutes chrono, sans relecture). 
D'après Image par -MayaQ- de Pixabay : Wanderer Homme Pleine Lune - Photo gratuite sur Pixabay.

lecture 30 lectures
thumb 5 comments
4
reactions
Share the article
copylink copylink

Comments (5)

avatar

Luce 5 months

bonjour, 15 minutes chrono sans relecture? c'est à dire? tu écris sans te relire et l'imagination vient en même temps? et paf tu postes? ;-)
avatar

L. S. Martins 5 months

Bonjour,
Oui, c'est bien cela. Mon mari me sélectionne une image. Je la découvre en lançant le chrono, j'écris et je poste quand le temps imparti est écoulé. Aucune relecture. Tout est spontanné.
C'est mon exercice quotidien pour apprendre à dompter ma créativité et améliorer ma plume.
avatar

Luce 5 months

incroyable! génial

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Culture
Ki hízik a fegyvereken?
Ki hízik a fegyvereken?

      (Egy – a miénktől talán nem is oly sokban eltérő – párhuza...

Tia-Sziara Álmos Bogát
9 min
La chauffeuse de bus
La chauffeuse de bus

Conductrice de jour Conductrice de nuit Sa vie est une route sans fin Qui la complaît...

Arthur Mede
1 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!