Congratulations! Your support has been sent to the author
Ce soir

Ce soir

Published Nov 15, 2022 Updated Nov 15, 2022
time 3 min
0
Love
0
Care
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 6 readings
1
reaction

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Ce soir

Une nuit parfaite. Idéale pour ce que je m’apprête à faire. Un silence presque solennel, quelques fois perturbé par le cri des corbeaux, ce croassement si doux à mes oreilles, règne dans cette plaine abandonnée. Si l’on se concentre bien, on peut percevoir le vent jouer avec l’herbe sèche. Un bruit inquiétant de pas ou de corps traîné. L’humidité du sol formait une fine brume au-dessus des tombes de mon jardin. Et cette lune…, cet astre si gracieux qui éclaire ma vieille demeure d’une lueur pâle dessinant des ombres fantomatiques sur les murs.

Jamais je ne me lasserai de cette délicieuse atmosphère. Certains diraient que c’est lugubre, angoissant, macabre. Un véritable décor de film d’horreur. Mais pour moi, il s’agit avant tout de mon chez-moi. D’un lieu chargé de souvenirs qui m’apporte paix et réconfort. Je n’aime pas la foule, je suis un solitaire. Pas par choix, mais par obligation. Les autres me débectent avec leur regard plein de compassion et d’hypocrisie. Chaque fois que je croise la femme du pasteur, j’ai envie de l’étrangler. D'observer son visage se déformer sous la douleur. Elle et tous ses mioches…

Ce soir, c’est l’anniversaire de maman. Et pour lui faire plaisir, j’ai décidé de lui faire son plat préféré. Il se prépare longuement à l’avance, mais je ferais n’importe quoi pour elle. Elle est si gentille avec moi. Alors, il y a trois jours de ça, je suis parti en ville pour m'y procurer tous les ingrédients. Cela n’a pas été chose facile, il y a tellement de choix.

Tout doit être parfait. Je suis un bon fils. Je ne voudrais pas la décevoir. J’ai arraché le cœur alors qu’il battait encore et l’ai fait mijoter des heures durant. Les restes, je les ai coupés en morceaux pour plus tard. Avec les cheveux et les dents, j’ai confectionné un merveilleux collier. Et les yeux seront parfaits pour le dessert, dans un peu de liqueur. Je suis certain qu’elle va adorer. Cela va lui redonner goût à la vie, elle qui ne sort plus depuis des mois. Elle ne se balance plus sur son fauteuil, elle reste immobile fixant le mur de son regard vitreux. Et même lorsque je viens poser ma tête sur ses genoux, elle ne caresse plus ma tignasse brune, comme elle dit.

Ce soir, je lui prépare sa surprise. Dans ma chambre, tout en haut de cette vieille maison qui grince, je m’apprête. Je dois être présentable pour maman. Je finis d’emballer soigneusement mon cadeau avec un morceau de peau. Il est beau, il y a un dessin déçu. Une tête-de-mort avec une grosse toile d’araignée. Même Boule de poils, le chat noir qui guette jour et nuit les lieux, était d’accord. Il en voulait même un morceau. Mais hors de question qu’il y touche ! Voilà pourquoi il dort dehors: je ne veux pas qu’il vole et joue avec le présent de maman.

Texte de L. S. Martins (30 minutes chrono, sans relecture). 
D'après Image par gene1970 de Pixabay : Halloween Chat Noir Maison Hantée - Photo gratuite sur Pixabay

 

lecture 6 lectures
thumb 0 comment
1
reaction
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Culture
Ki hízik a fegyvereken?
Ki hízik a fegyvereken?

      (Egy – a miénktől talán nem is oly sokban eltérő – párhuza...

Tia-Sziara Álmos Bogát
9 min
La chauffeuse de bus
La chauffeuse de bus

Conductrice de jour Conductrice de nuit Sa vie est une route sans fin Qui la complaît...

Arthur Mede
1 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!