Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Les secrets de Kranos

Les secrets de Kranos

Published Nov 29, 2022 Updated Nov 29, 2022 Culture Culture
time 2 min
0
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 39 to reads
1
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Les secrets de Kranos

Je suis une visiteuse de mondes. Une déesse parmi les mortels qui répond avec plaisir à l’invitation de ses adorateurs. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Moi aussi, j’ai été une moins-que-rien. Une chose insignifiante que les autres méprisaient.

Je viens d’une colonie d’esclaves du dieu Kranos. Je suis née les chaînes aux mains, moi, l’enfant d’un viol. Ma mère ne m’a jamais prise dans ses bras, ni même regardé. C’est une vieille qui a eu pitié de moi. Elle m’a caché et élevé comme elle a pu. Elle m’a protégé de tous ces prédateurs avides de jeune chair. Je lui dois beaucoup : sans elle, je serais probablement morte dans un fossé. Dévorée par des chiens errants.

Du fait de son grand âge et de sa sagesse, elle était chargée des mémoires de Kranos. Elle travaillait dans une bibliothèque immense et passait ses journées à écrire. Ses yeux étaient si fatigués qu’elle ne voyait presque plus rien et ses doigts étaient déformés de tenir si longtemps cette plume. Mais elle préférait mille fois être parmi les livres que parmi ses congénères. Elle m’a appris à lire et à écrire, pour mon éducation et plus tard pour que je la soulage dans sa tâche laborieuse. Elle me dictait son histoire pendant que je remplissais les livres.

Malheureusement pour moi, elle n’était pas immortelle… et le jour de sa mort, je perdis absolument tout : la seule personne qui m’aimait, sa protection et le semblant de confort de notre vie. Je pensais pouvoir continuer, prendre sa place – après tout, elle m’avait formé pour – mais ce que j’ignorais, c’était qu’elle était liée à Kranos. Les mots noircis sur toutes ces pages provenaient du dieu, lui-même.

Tout ceci est du passé. Un très lointain passé que je fuis depuis des siècles. Je n’ai plus de chez moi, je n’en ai jamais eu. Je voyage de monde en monde espérant trouver celui qui m’acceptera pour ce que je suis. Je vogue de porte en porte, de temple en temple, grâce aux secrets de Kranos que ma mère adoptive m’a jadis soufflés à l’oreille. Des secrets d’éternité, des secrets de déités.

 

Texte de L. S. Martins (20 minutes chrono, sans relecture). 
D'après Image par Stefan Keller de Pixabay : Mystique Magic Portail - Image gratuite sur Pixabay

 

lecture 39 readings
thumb 0 comment
1
reaction

Comments (0)

Are you enjoying reading on Panodyssey?
Support their independent writers!

Prolong your journey in the Panodyssey universe Culture

donate You can support your favorite writers