Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Sur la barricade (Alice Guy, 1906)

Sur la barricade (Alice Guy, 1906)

Publié le 8 févr. 2022 Mis à jour le 8 févr. 2022
time 1 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 71 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Sur la barricade (Alice Guy, 1906)

Ce court-métrage qui possède plusieurs titres (j'en ai mis trois mais il en existe d'autres variantes) est considéré comme la première adaptation du roman "Les Misérables" de Victor Hugo. Compte-tenu de sa durée, il n'en adapte qu'un fragment, inspiré de l'histoire de Gavroche. Inspiré seulement car la version qu'en donne le court-métrage est très différente. Et pour cause, Victor Hugo a également écrit un poème "Sur une barricade", publié dans le recueil l'Année terrible en 1872 et qui fait référence à la Commune de Paris. Et c'est bien plus de ce poème qu'est tiré l'argument du film que de l'échec de l'insurrection de 1832. L'auteur y évoque en effet un enfant arrêté par les Versaillais pour avoir combattu avec les Communards mais qui obtient l'autorisation d'aller rendre sa montre à sa mère avant d'être fusillé. Comme il tient parole, l'officier impressionné par son courage lui fait grâce.

Dans la version de Alice Guy (je me demande encore comment Gaumont a pu attribuer le court-métrage à un homme tant le point de vue féminin se fait ressentir), l'enf

ant est innocent (il est pris pour un émeutier alors qu'il est juste sorti pour faire des courses), le personnage de la mère joue un rôle actif en s'interposant entre son enfant et l'officier et la montre devient une bouteille de lait. Il y a d'ailleurs un va-et-vient entre l'intérieur symbolisé par la cuisine (le ventre de la mère) et l'extérieur, théâtre de la tuerie perpétré par les hommes sur d'autres hommes. En devenant actrice politique et historique, la femme perturbe cet ordre du monde à l'image de Alice Guy qui réalisait des films. Elle n'avait cependant pas pensé que l'histoire pouvait être manipulée selon les intérêts politiques du moment et donc que les femmes pouvaient en être effacées.

lecture 71 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
24.2 – Petit gibier des mythes... 
24.2 – Petit gibier des mythes... 

Nous sommes Ulysse. Nous sommes Don Quichotte. Nous sommes Jean Valjean.Nous nous racontons des histoires au-delà des histoires &ea...

Lorenzo Soccavo
2 min
Les gourous du pouce
Les gourous du pouce

Cette société est bancale tout comme ce poème. Lorsque je l’ai publié dans cette construction il a enthous...

Jean-Christophe Mojard
1 min
3, 6, 9…
3, 6, 9…

Mon téléphone portable coula comme une masse dans l’eau trouble du canal, il n’y eu même pas un glouglou ou un r...

Hervé Fuchs
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur