Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
L'Homme qui rétrécit

L'Homme qui rétrécit

Published Mar 4, 2024 Updated Mar 4, 2024 Culture
time 1 min
0
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 4 comments
lecture 17 readss
2
reactions

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

L'Homme qui rétrécit

Titre original : The Incredible Shrinking Man

 

Année : 1957

 

Réalisateur : Jack Arnold

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Grant Williams, Randy Stuart, April Kent, Paul Langton, Raymond Bailey, William Schallert, Orangey the Cat

 

Résumé : À la suite d'une contamination radioactive, un homme voit son corps diminuer de taille à tel point qu'il devient la proie d'un chat puis d'une araignée. Courageusement, il part à la découverte de son univers. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Voici un film que je n'ai plus vu depuis des lustres, la dernière fois je devais être tout gamin, je n'en avais gardé à l'esprit que quelques images choc, mais plus du tout l'ensemble du récit. La redécouverte a été une belle surprise, et même un plaisir véritable. Cette version remastérisée est de toute beauté et très sincèrement, pour un film de 1957, les effets spéciaux sont remarquables et j'ai vu bien des nanars beaucoup plus récents dont les trucages font pâle figure en comparaison. J'ai été également très surpris par la conclusion dont je ne me souvenais plus du tout, mais qui cadre cependant bien avec le style de Richard Matheson, qui a écrit le roman dont est tirée cette histoire. Un excellent film de genre donc, mâtiné d'une pointe de nostalgie (et pour l'époque dans laquelle se déroule le récit, et pour l'époque à laquelle remonte mes premiers souvenir d'icelui) et de la satisfaction de redécouvrir quelque chose qu'on avait apprécié il y a très longtemps, mais dont on avait totalement oublié ou occulté les détails avec les années. Je le conseille très très vivement !

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 17 readings
thumb 4 comments
2
reactions

Commentss (4)

avatar

Benjamin Mimouni 1 month ago

Pareil spoiler : dans le roman il quitte la cave, croyant sa mort arrivée et plutôt que de disparaître il change de dimension. Se retrouve dans l'infiniment petit et devient géant qui va à nouveau rapetisser etc. Fin ouverte également, et réflexion sur la conscience, éventuellement l'immortalité. Un bon bouquin, même si le personnage est peu sympathique.
avatar

Stéphane Hoegel 1 month ago

Pas mal comme fin. Je comprends aussi qu'une transcription à l'image en 1957 aurait été un peu compliquée à faire, d'où certainement le choix de la fin un peu modifiée pour la version cinéma.
avatar

Benjamin Mimouni 1 month ago

J'ai lu le roman l'année dernière. Je ne sais pas si la fin est la même dans le film dont tu parles...
avatar

Stéphane Hoegel 1 month ago

N'ayant pas lu le roman je ne saurais dire... dans le film (attention spoiler alerte !) le héros continue à rapetisser et finit par quitter la cave pour s'enfoncer dans la jungle de la pelouse... fin ouverte laissée à ta libre imagination.

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in this universe Culture
Coco
Coco

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai d&ea...

Valentine Simon
1 min

donate You can support your favorite writers