Congratulations! Your support has been sent to the author
Blue Ruin

Blue Ruin

Published Sep 29, 2022 Updated Sep 29, 2022
time 2 min
0
Love
0
Care
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 17 lectures
0 reaction

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Blue Ruin

Titre original : Blue Ruin

 

Année : 2013

 

Réalisateur : Jeremy Saulnier

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Macon Blair, Devin Ratray, Amy Hargreaves, Kevin Kolack, Eve Plumb, Sandy Barnett, David W. Thompson

 

Résumé : Dwight a passé les dernières années à errer sans but en vivant dans sa voiture. Ce comportement en apparence paisible est bouleversé lorsqu'il découvre que Wade Cleland Jr., condamné pour le meurtre de ses parents, va être libéré de prison. Dwight rentre chez lui, en Virginie, pour y accomplir sa vengeance. (source : Wikipédia)

 

Avis vite dit : Voici quelque temps que j'en avais entendu parler, je l'ai enfin vu. Blue Ruin est un film de vengeance mais pas du genre qu'on a l'habitude de voir. Pour commencer le personnage principal, celui qui va chercher à se venger, est un paumé, pour ne pas dire un déchet de la société américaine. Laissé pour compte, il vit en SDF dans une petite ville de province jusqu'à ce qu'il apprenne que la personne qui a précipité son destin et détruit sa vie a été libérée après 10 années de prison. Dès lors il n'aura qu'une seule idée fixe : tuer celui qui a tué ses parents et l'a fait plonger dans la dépression. Le film est âpre, froid, dur. Le personnage central n'a rien d'un héros et il s'engage dans quelque chose qui va très vite le dépasser complètement. La vengeance, qui est le thème principal, est traitée sans la moindre empathie et très clairement pas dans un but de légitimation de l'acte. On n'arrive pas à s'identifier à l'épave qu'est devenu cet homme, on le comprend sans le soutenir et surtout on visualise vite le piège qui se referme sur lui et dans lequel il s'est fourré tout seul. L'ironie du sort arrivera par une révélation inattendue assez bien vue. Le film est loin des canons habituels du genre, pas facile à regarder mais à mes yeux très réussi. Et il est suffisamment rare de voir un film de vengeance traité sur un ton original et novateur pour le signaler ! Pas un film très joyeux, mais un film à voir.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

lecture 17 lectures
thumb 0 comment
0 reaction
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Culture
24.2 – Petit gibier des mythes... 
24.2 – Petit gibier des mythes... 

Nous sommes Ulysse. Nous sommes Don Quichotte. Nous sommes Jean Valjean.Nous nous racontons des histoires au-delà des histoires &ea...

Lorenzo Soccavo
2 min
Les gourous du pouce
Les gourous du pouce

Cette société est bancale tout comme ce poème. Lorsque je l’ai publié dans cette construction il a enthous...

Jean-Christophe Mojard
1 min
3, 6, 9…
3, 6, 9…

Mon téléphone portable coula comme une masse dans l’eau trouble du canal, il n’y eu même pas un glouglou ou un r...

Hervé Fuchs
3 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!