facebook Une partie de campagne (Jean Renoir, 1936)
Congratulations! Your support has been sent to the author
Une partie de campagne (Jean Renoir, 1936)

Une partie de campagne (Jean Renoir, 1936)

Published Apr 1, 2021 Updated Apr 1, 2021
time 1 min
0
Love
0
Care
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 21 lectures
1 reaction

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Une partie de campagne (Jean Renoir, 1936)

Ce que je trouve absolument fascinant dans "Partie de campagne" c'est la manière dont Renoir suggère trois temporalités (passé, présent, avenir) à partir d'un même lieu.

- Le passé situé dans la seconde moitié du XIX° siècle est celui de la nouvelle de Maupassant mais aussi (et surtout) celui du propre père de Jean Renoir, l'illustre peintre impressionniste Auguste Renoir. Le choix de tourner sur les bords du Loing s'explique avant tout par le fait qu'il s'agissait de paysages adorés par son père. Et combien de scènes du film se réfèrent à ses tableaux de la Balançoire à la Yole en passant par les Amoureux ou les Canotiers!

-Le présent est celui du tournage du film, l'été 1936, moment mythique du Front populaire où les classes laborieuses accèdent pour la première fois aux congés payés. "L"embellie dans des vies obscures" pour reprendre les mots de Léon Blum on la ressent dans l'aspect hédoniste et sensuel du film (l'envol sur la balançoire, la promenade au fil de l'eau, le rossignol, le temps des cerises ou encore Renoir dans un petit rôle qui invite à goûter la bonne "chair"...)

-Le futur est annoncé par les gros nuages noirs qui s'amoncellent, l'orage violent et le destin funeste d'Henriette (Sylvia Bataille) enchaînée à sa famille et à son mariage arrangé avec un sinistre imbécile. Henriette condamnée à ne plus vivre que dans ses souvenirs. Henriette dont la détresse du regard face caméra nous bouleverse toujours tel un petit agneau sacrifié sur l'autel de la mesquinerie bourgeoise. Une bourgeoisie dont le slogan "Mieux vaut Hitler que le Front populaire" prépare son ralliement aux forces les plus obscurantistes du pays.

lecture 21 lectures
thumb 0 comment
1 reaction
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Culture
Chapitre 1 - Mysteriouswood
Chapitre 1 - Mysteriouswood

Je cours ! Du moins j’aimerais courir, courir à perdre haleine ! Mais mes pas sont lents, difficiles et l’ai...

Estelle Lahoussine-Trévoux
12 min
Aimer Marie
Aimer Marie

Poème avec exercice de style ; la rime de chaque vers hexasyllabique* est l'anagramme du vers suivant   ...

Bernard Ducosson
1 min
L’ETERNITE
L’ETERNITE

Si j’y crois, C’est une place de choix Auprès de celui qui a vaincu la Croix.   L’acqu...

Marjolaine Talitha
1 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!