Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - Mercredi 10 janvier 2018

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - Mercredi 10 janvier 2018

Publié le 11 mars 2020 Mis à jour le 11 mars 2020
time 3 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 10 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - Mercredi 10 janvier 2018

je 1

Mercredi 10 janvier 2018

 

Le sentiment d'une certaine imperfection à faire passer dans son expression propre.

Comme dans un tamis

Filtrer

La lumière

Et

L’ombre.

 

Il s'agit

D’une autre

Clarté.

 

***

 

Un apaisement qui soulage... mais qui permet aussi d'approfondir grâce à ce maintien qu'il autorise en soi.

 

***

 

Comme dans un miroir où la forme se démultiplierait

Les silhouettes ombrées et leur reflet vaporeux

S'échappent dans une chorégraphie sauvage

 

***

 

Le verbe, le mot, le son, le signe, le vocable... La courbe

                                                                                              Le blanc

 

                                                                                              Encerclant

                                                                                              L’ombre

                                                                                              D’un

                                                                                              Puits.

 

je 2

Des cris dans la nuit...

 

Je garde mes yeux et mon esprit éveillés.

 

***

 

Frapper à la porte

Et attendre...

Une silhouette est demeurée

Sur le seuil

Comme suspendue à un fil.

 

***

 

Un violon et son archet

Que l'on imagine

Tenus par une main fébrile

Et un bras élastique.

La nuque courbée

Et le menton

Avec son cou nacré

Renvoient un étrange éclat

Sur le bois sombre

Où les cordes demeurent tendues.

Et les notes s'évaporent...

                               Si furtives.

 

***

 

Le spectateur attentif

Demeure sur le seuil

Happé par le mystère

                               Sonore

                               Que les notes entraînent derrière elles

Comme une

Corolle endiablée.

je 3

L'envie toute simple

D'animer les corps

Et d'être soi-même

Le chef d'orchestre

Qui ordonnerait chacun

De leurs mouvements.

 

***

 

Au-dessus d'elle

Un tronc ventru...

Elle est recouverte

Par ses branches

Enveloppantes.

 

***

 

La voici

Maintenant

 

Réconfortée

 

Et sereine.

 

Le silence entre les notes...

La transe même...

Une chaine...

Une ribambelle...

                Des éclats

                Et un sacre.

                L'âme est belle

lecture 10 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
La poudre des ans
La poudre des ans

                                        &nb...

Juste Alain Abanda
2 min
La contrée oubliée
La contrée oubliée

Il était une fois dans un pays nordique où la neige était eternelle vivait un homme et sa femme dans une magnifique demeure...

Arthur Mede
17 min
The End
The End

Titre original : Fin

Stéphane Hoegel
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur