Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 -  3 janvier 2018

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - 3 janvier 2018

Publié le 3 mars 2020 Mis à jour le 3 mars 2020
time 2 min
2
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 34 lectures
2 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - 3 janvier 2018

3 janvier 2018 1

 

3 janvier 2018

 

Une tuile sèche au bord du toit. Et le vent qui s'engouffre dans la gouttière. Les fenêtres claquent. Un son rythmé et durci.

La musique est sombre, répétitive.

Les mots s'accrochent comme des guirlandes autour des branches noircies. Les arbres se contorsionnent violemment sous les brusques rafales qui les enveloppent.

 

***

 

Une note sèche, boisée qui se rompt délicatement.

 

***

 

Petite et courte.

                Un contour

                Un obstacle

Au bord du sommeil.

La fumée s'égare

 

***

 

La promesse de l'aube pourrait attendrir ses sentiments. Mais le soleil qui l'encercle est trop net et trop brusque pour que s'évaporent tout à fait les vapeurs de ses songes.

Il eut fallu une progression et non cette ascension fulgurante

 

***

 

La bruine délicate éclabousse, lentement, le haut de ses épaules. Elle a le regard clair. Une étoile plaquée sur son iris.

Le rond est incertain.

 

***

 

Entre les flaques résonnent les notes délicates laissées par le frottement des pas.

 

***

 

Un travail sur la sensation. L'image est à emporter. Elle doit demeurer surprenante.

 

***

 

Aigu et sombre

                Le bord de son corps

Laisse une marque étrange.

 

journal d'écriture 2

 

                S'élever

                S'étoiler

                S'épandre

Et puis surprendre.

 

***

 

Laisser une trace

de soi.

Comme une empreinte

                Imparfaite.

 

***

 

Un son.

 

Quelque chose

                D’impropre

Et d'impalpable.

 

***

 

L'image s'étiole.

 

Comme une disparition.

Une chose à repérer

Tout au bord du précipice

Où l'encre s'écoule

                Endiablée.

lecture 34 lectures
thumb 0 commentaire
2 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
La chanson de l'étoile
La chanson de l'étoile

Bonjour, J'ai eu envie de vous partager une chanson que j'ai écrite pour le chapitr...

Arthur Mede
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur