Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Petits papiers volants : journal d'écriture 2003-2018 - 2 janvier 2018

Petits papiers volants : journal d'écriture 2003-2018 - 2 janvier 2018

Publié le 2 mars 2020 Mis à jour le 2 mars 2020 Culture
time 1 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 118 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Petits papiers volants : journal d'écriture 2003-2018 - 2 janvier 2018

journal d'écriture 2018 - 2-01-18 a

 

2 janvier 2018

 

Une bougie qui s'essouffle tremble au-dessus d'elle.

La fenêtre est ouverte. Un silence. Quelque chose d'immobile et d'imperceptible. Puis un cri surgit dans cette nuit couverte par les ombres opaques. Des fantômes se dissimulent aux alentours.

C'est une caresse douce qui l'éveille.

 

***

 

La marche est souple. Une gentillesse rare émerge parmi les tentures bleutées de ses cils.

 

***

 

Entre l'ombre et la lumière.

En attente de formes à créer

 

***

 

La pluie dégouline sur le bord de sa main. Elle enveloppe au creux de sa paume toutes les gouttelettes qui se sont glissées entre ses doigts.

 

***

 

L'appel sombre.

                Le bord

Où elle est submergée.

                Tremble

                Et racle.

                Crisse

                Et vrombit.

                Un sifflement sourd.

 

La légèreté s'est absentée.

 

***

 

Un signe seul qui prénomme son absence.

journal d'écriture 2018 - 2-01-18 b

L'immobilité sereine n'appose aucun trouble autour de soi

 

***

 

Un son s'achève. Sa voix est troublante.

Cristalline et tremblante l'eau qui sue de son corps s'éparpille sur le sol pourpre, près de ses pieds nus.

 

***

 

La flèche qui s'enfonce dans la chair est longue et dure

 

***

 

Les mots nous font-ils si peur que l'on ne puisse les prononcer?

Non, il s'agit d'une attente fluide.

Le son rendu par les pas est souple, tout simplement

 

***

 

La main étalée renvoie sa blancheur sur le mur sombre.

lecture 87 lectures
thumb 0 commentaire
1
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Eve
Eve

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Dans sa gen&...

Bernard Ducosson
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur