Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Petits papiers volants - Mardi 16 octobre 2022

Petits papiers volants - Mardi 16 octobre 2022

Publié le 10 mars 2022 Mis à jour le 18 mars 2022
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 21 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Petits papiers volants - Mardi 16 octobre 2022

Mardi 16 octobre 2018

 

De l’ordre

De la confusion

Un mélange tel

 

Où l’on ne peut plus distinguer

 

Entre le jour

Ou la nuit

L’ombre de la lumière

 

Une silhouette

Bleue

Cependant apparaissait

Ouvrant alors le champ à un imaginaire

Poétique et trouble.

 

***

Comme une coiffe transparente

Ses cheveux étaient si fins au-dessus du crâne

Que son front alors

Prenait une teinte diaphane

Accentuée par la pâleur

                Bleutée

De ses orbites

Aux globes ovales

Que recouvraient des paupières en forme d’amande.

 

***

Un poisson

Aux écailles nues

Et argentées

Sautait

Au-dessus

De l’océan

Comme s’il avait voulu traverser

Le jaune d’or flamboyant

De l’astre solaire.

 

***

Des voiles

Troubles

Entrainaient l’esquif fragile

Soutenu par une brise soudaine

Sur des vagues aux reflets d’acier

Eclatant.

 

Au milieu de son visage blanc

Petites traces rouges

Sur ses lèvres ombrées

Elle était pareille

A une poupée de porcelaine.

 

***

Longiligne

Ressemblant à un totem

                Sa silhouette

                Paraissait être sortie

                De nulle part

Et elle veillait chaleureuse

Telle la bougie

Avec à son sommet

La flamme rouge orange

De son âme qui tressaille.

 

***

Des ombres

Si fugitives

Aux alentours

Qui se désassemblaient

Une forêt de spectres

                Sombres

D’autres plus lumineux

La fête qu’ils célébraient

Devenaient un prétexte

A laisser irradier

Tout autour des frontières

Qu’ils avaient tracées

Des poteaux flamboyants

Où les signes

Les mots

Les vocables

Les cris

Et leurs mélodies crispantes

S’enroulaient dans un même ensemble

Formant sur le ciel opalin

Une seule et unique guirlande

Soyeuse et argentée.

lecture 21 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Sabotage
Sabotage

Titre original : Sabotag...

Stéphane Hoegel
1 min
Joe
Joe

Titre original : Joe

Stéphane Hoegel
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur