Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - mardi 20 et vendredi 23 mars 2018

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - mardi 20 et vendredi 23 mars 2018

Publié le 1 mai 2020 Mis à jour le 1 mai 2020
time 1 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 34 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - mardi 20 et vendredi 23 mars 2018

Mardi 20 mars 2018

 

La pommette tremblante sous laquelle ruisselaient quelques gouttes de vapeur était façonnée par la lumière qui se lovait sur l’ensemble de son visage.

 

Vendredi 23 mars 2018

 

Une continuité indescriptible

Il s'agit d'une ligne touffue

Où chaque ramification

Se prolongerait.

 

***

 

Le retour.

Le détour.

La répétition. .

 

***

 

La voix claire

Avec le son qui tonne

Une chaleur sans pareille

Etonnante et fébrile

La parole entonnée

Laisse chacun de ses mots

Par la bouche prononcée

S'étendre en une corolle

Longue et palpitante. . .

Le poids des masques supportés par les visages.

Toute une tension

Des regards

Où pointent leurs blessures. .

 

***

 

Une dissimulation.

C'est la main qui protège l'œil des éclats du miroir. . .

 

***

 

Extralucide...

La vision entame la réalité et nomme parmi les ombres qui l'entourent le mystère du halo qui l'éclaire.

lecture 34 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Kaboom (2010) Gregg Araki
Kaboom (2010) Gregg Araki

It’s the end of the world as we know it Le paranormal et les univers borderline sont familiers dans les films de Gregg Araki

Jean-Philippe Rathle
3 min
Chapitre 17. Le temps file... 
Chapitre 17. Le temps file... 

Ma solitude est grande. Finalement la solitude occupe l’espace, puis tout l’espace, n’y laissant plus guère de place po...

Lorenzo Soccavo
4 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur