Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - lundi - mardi 26, 27 et jeudi 29 mars 2018

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - lundi - mardi 26, 27 et jeudi 29 mars 2018

Publié le 2 mai 2020 Mis à jour le 2 mai 2020 Culture
time 1 min
1
J'adore
0
Solidaire
1
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 82 lectures
2
réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - lundi - mardi 26, 27 et jeudi 29 mars 2018

Lundi 26 mars 2018

 

Une goutte d'eau

Où se mirait son visage.

 

Mardi 27 mars 2018

 

Une ombre à ses côtés.

Une image masquée.

Le visage coupé en deux

Par la lame d'une lueur vive.

Et sous cet éclairage

L'ombre portée la dédouble.

Elle est face à un miroir aux formes éclatées

Et le bruit blanc que produit sa main contre les cordes souples

Semble résonner étrangement

Comme un écho sombre

En cet espace forcé.

 

***

 

L'ensemble du corps dans ces formes démesurées invente d'autres proportions...

Une sorte d'anatomie inédite où l'exagération permet de prolonger l'instant si bref où l'on entrevoit un corps pour la première fois.

Regard immensément ouvert puis brusquement clos.

Vision fantôme et fugitive.

 

Jeudi 29 mars 2018

 

Un regard si triste

Empli d'un désespoir sombre.

Le reste du visage avalé par l'ombre

Le cou est éclairé à moitié

Et les épaules tombantes

Qui le soutiennent

Ne sont plus aussi fermes

Pour permettre le maintien de l'ensemble

De son corps.

Elle demeure alors déséquilibrée et hésitante.

 

***

 

Elle s'est laissée glissée le long de la pente.

Les mains souples s'accrochent au promontoire effrité.

Un hululement doux cerna le silence en cette nuit calme et étoilée.

 

***

 

Impalpable et circonspect

Sans jamais ciller

Avec sa bouche entrouverte

Le visage rond illuminé

De plein fouet par le projecteur.

La lame blanche

Qui la fouaille

Laisse l'image désordonnée.

 

***

 

Un enchevêtrement insolite où les formes se trouvent être déconstruites.

 

Laisser alors deviner sous cet empilement tout le mystère d'un corps prêt à accoucher...

Ses facettes

Son prisme où miroiterait chaque reflet sur le miroir qu'il lui aurait présenté.

lecture 82 lectures
thumb 0 commentaire
2
réactions

Commentaire (0)

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Si ce n'est pas ce soir
Si ce n'est pas ce soir

À la fenêtre je t'attends, Tu vas revenir, mais quand? De dérrière les sapins, la l...

Ileana Budai
1 min
Alain Dorval
Alain Dorval

Alain Bergé, dit Alain Dorval, né le 17 avril 1946 à Alger, &...

Gand Laetitia
1 min
Marcher sous la pluie
Marcher sous la pluie

Il pleuvait depuis la soirée, Moi, tristeâme solitaire, je marchais. Mes pas, sur le pavage muill...

Ileana Budai
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur

promo

Télécharge l'application mobile Panodyssey