Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - lundi 19 mars 2018

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - lundi 19 mars 2018

Publié le 30 avr. 2020 Mis à jour le 30 avr. 2020
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 25 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 - lundi 19 mars 2018

Lundi 19 mars 2018

 

Une question de transparence

De filigrane souple

Où le grain de la feuille accueille

Avec délicatesse

Chaque forme tracée…

Les contours alors

Peuvent être prolongés

Et l’ossature du visage

Retrouver ses aspérités.

Le sourire se dessine

La bouche s’est ouverte magnifiée

Laissant apparaître la rangée des dents

Une ombre bleue s’est déposée

Près de l’arête du nez

Recouvrant une partie de sa surface.

C’est alors qu’ébouriffée

Sa chevelure inonda son front et ses tempes

Noyant aussi son cou.

Ne demeurait plus qu’une silhouette floue

Un corps en devenir à inventer…

 

***

 

Des fantômes

Des spectres

Tout un aréopage dément

Se débattait dans l’ombre.

 

***

 

Derrière

Ses yeux clos

Tout un monde se bousculait.

Les visions qui l’assaillaient

Dessinaient sur ses paupières

Des signes fébriles et fous.

 

***

 

Assoupie mais sans toutefois s’endormir tout à fait.

Son regard apaisé laissait entrevoir comme une irradiation douce.

 

 

Emportée

Inquiète

Sage

                Diserte

Tranquille

Et translucide

 

***

 

Laisser la transparence…

Faire apparaître les mots.

Ce qui s’incruste en filigrane

Tant les signes que les vocables eux-mêmes.

 

***

 

Le visage toujours en mouvement où chaque trait serait décalé…

                                               Asymétrique.

La bouche s’agitant comme si elle désirait rejoindre au-dessus d’elle

L’ombre maladroite perchée sur le bord de son sourcil.

 

***

 

Un dédoublement où s’imprime le trait,

 Avec sa sœur la courbe…

Entremêlés dans un même ensemble…

 

***

 

Un phare étrange…

                Son rayon ne pointerait pas vers les ténèbres maritimes mais seulement vers les roches escarpées dissimulées par la nuit trompeuse.

 

***

 

Le nez en l’air

                Le regard pointé

                Vers l’horizon

                A la recherche

                Des vagues et des nuages doux qui les survoleraient.

 

***

 

Un geste d’apaisement…

                Le bras tendu

                Avec à son extrémité

                Une main aux doigts

                Longs et pâles.

 

***

 

Une forêt soudainement révélée derrière laquelle enfouie en son sein

Elle se sentirait protégée.

lecture 25 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
La chanson de l'étoile
La chanson de l'étoile

Bonjour, J'ai eu envie de vous partager une chanson que j'ai écrite pour le chapitr...

Arthur Mede
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur