Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Petits papiers volants - vendredi 1er juin 2018

Petits papiers volants - vendredi 1er juin 2018

Publié le 12 août 2020 Mis à jour le 12 août 2020
time 3 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 27 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Petits papiers volants - vendredi 1er juin 2018

Du lundi 28 mai au vendredi 1er juin 2018 je me suis mis à écrire -l'envie d'écrire sur ce thème m'étant venue au fil de l'écriture - un texte sur le théâtre que j'ai nommé à son issue LES TRETEAUX ROUGES.

Pour le lire en son entier retouché sans le découpage par journée cela se passe

Ici 1ère partie

Ici 2ème partie

Ici 3ème partie

Ici 4ème partie

Ici 5ème partie

Ici 6ème partie

Ici 7ème partie le final

Vendredi 1er juin 2018

 

Derrière le rideau

Cela foisonne

Des musiciens plaquent

                Leurs accords

                Répétitifs

Et les comédiens

Leurs cheveux tapissés

                De laques

Récitent leurs verbes

Leurs mots

Toutes ces interjections

Qui tonneront ensuite

Avec leur cœur empli

                De passion

 

Ils font émerger

                Leurs voix

À la recherche de l'intonation

                Juste

Avec le désir qui compresse

Leur poitrine... aller... vite

Se détacher de soi

Et endosser enfin

Toutes ces parures

Se métamorphoser

Se dédoubler

Devenir des jumeaux

Jouer avec son ombre

Revêtir des costumes transparents

D'autres parés d'or

Faire jouer aussi

Ses muscles ses membres

Rouler des épaules

Et arrondir la nuque

 

 

Acérer son regard

Si noir au-dessus

                De la pupille

Si sombre quand tonnera

Le fracas des voix

 

A-t-on rêvé?

 

Un silence incroyable

                Règne.

 

Tous les sièges

Face à l'abîme

Sont vides

 

Où sont passés

Les sourires

Et les masques?

 

Des marches noires

D'autres blanches

Pourtant

Luisent encore.

 

De la poussière d'or

Sur les orifices des

Rideaux en coulisses

S'éparpillent encore

 

Il y eut

Peut-on penser

Un enchantement

 

Un tour de prestidigitation

                Incroyable

La marche des pantins

A été accomplie.

 

Au-dessus parmi les projecteurs

Au bout d'un fil

Invisible à l'œil nu

Des planètes et des

Etoiles s'entrechoquent

                Toujours.

Des balles ont rebondi

Contre le sol dur

Se sont envolées

Et furent prises

Enveloppées dans les paumes

                De leurs mains

 

 

Des cartes éparpillées

Qui jonglèrent entre leurs doigts

Un jeu profond

Avec l'ombre et la lumière

 

Des tissages de couleurs

Furent entremêlés

Et se déposèrent

Sur la chair

Nue de leurs épaules

 

L'ensorcellement

Fut de mise

 

Où magie jeu métamorphose

Illusion et comédie

Brillance et tragédie

Éclat et trouble

 

Passion doublée

De son vison

La folie

 

S'allient

En un même ensemble

 

Afin de transcrire

Le récit

Des jours et des nuits

 

Du temps qui passe

Peu à peu

Fuyant

Troublant

 

Et ils retranscriront

A nouveau

L'histoire...

 

Cette renaissance

Inscrite par le verbe

Le jeu l'action

Et l'espace

Où la grâce peut l'emporter

Sur la lourdeur

Allégeant leurs âmes

Du poids qui les entraîne

Si souvent au fond...

 

 

Ce sont leurs corps

Leurs masques

Ces lumières

Maintenant éteintes

Qui se réanimeront

 

Derrière la porte

Sur les passerelles

Les tréteaux ombrés

Dans une joyeuse

Profonde

Et incroyable cacophonie.

lecture 27 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Sabotage
Sabotage

Titre original : Sabotag...

Stéphane Hoegel
1 min
Joe
Joe

Titre original : Joe

Stéphane Hoegel
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur