Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 -Mardi 30 et Mercredi 31 janvier 2018

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 -Mardi 30 et Mercredi 31 janvier 2018

Publié le 23 mars 2020 Mis à jour le 23 mars 2020
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 26 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Petits Papiers Volants : Journal D'écriture 2003-2018 -Mardi 30 et Mercredi 31 janvier 2018

journal écriture 1

Mardi 30 janvier 2018

 

Un petit écart mais pas très sérieux.

Encore une histoire d'espace à transmettre...

Le vide ou le plein, que choisir.

Pour ma part, ce serait l'entre-deux; cet entre-deux (en anglais "in-between") où d'un côté et de l'autre le fluide peut s'écouler.

 

***

 

Le mot a disparu... je demeure à la recherche de la parole énoncée.

***

 

Mercredi 31 janvier 2018

 

Tintinnabulant et frissonnant

Le rond souriant et brûlant

Exhale une vapeur douce.

 

***

 

Les contours ne sont pas très nets encore. Sur le parvis, son ombre s'étale. Un cercle doux transparaît sous la lueur bleutée... comme un halo opaque où se réfléchirait, dans cette demi-pénombre, une silhouette à peine dessinée.

***

 

Des animaux étranges

Au ton coloré.

Un blanc nacré.

 

***

 

Elle emporte sous ses bras son cou distendu et soyeux

 

journal écriture 2

 

Comme un pont

Sous lequel passer

Le corps s'étire

Faisant le dos rond

Le temps d'une seconde

L'illusion domine.

On entrevoit alors

L'ouverture de la mine

                Si sombre

Que la bougie illumine.

 

***

 

Comme une tête de libellule

Elle se dépose

En se trémoussant

Sur le pli somptueux

De la peau.

 

***

 

L'œuvre est en devenir.

C'est une esquisse pâle

A peine troublée

En ses prémisses.

 

***

 

Toute une multitude égarée

                Qui s'entrecroise

                Un peuple d'ombre

                               Ecarlate

Transparente et fuselée

                Une silhouette

                En émerge

La vague au-dessus d'elle

                Est silencieuse

Et les embruns si légers

Sont pareils à la soie.

journal écriture 3

L'entrecroisement des jambes laissent en toute liberté se dessiner les traits de la cuisse. La pénombre douce qui l'enveloppe est comme une caresse délicate.

Il suffira d'un regard posé sur elle pour qu'elle s'éveille.

 

***

 

Elle est

Comme une amphore

A la fois ronde

Et étroite

À l'extrémité.

 

***

 

Un chemin qui se trace le long de ses pas, sans se presser

 

***

 

Ce sont les rêves qui dessinent la forme de ses doigts.

Ce sont les songes qui la créent

Et inventent un autre corps.

                               En somme, une autre histoire est en route.

 

***

 

La délicatesse des traits pour ne surtout pas l'effaroucher...

 

***

 

Si lumineux et

Si étrange à la fois

Son œil a surgi

Soudainement

L’éblouissant et l'aveuglant.

La larme alors a perlé

Sous le pli creux et souple

S'écoulant sans se presser

Le long de l'arête effilée

Près des narines

S'échappant d'un côté

Puis ruisselant de l'autre.

lecture 26 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur