facebook Un an après, NOTRE-DAME a toujours le Bourdon
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Un an après, NOTRE-DAME a toujours le Bourdon

Un an après, NOTRE-DAME a toujours le Bourdon

Publié le 22 avr. 2020 Mis à jour le 21 juin 2021
time 2 min

Un an après, NOTRE-DAME a toujours le Bourdon

 

Le bourdon Emmanuel ceint de sa robe d'airain aurait de son côté "battant", su honorer l'église de Camaret!

Mourir faute de vivres...

"TRUMP coupe les vivres à l'OMS et NOTRE-DAME un an après l'incendie" (20 Minutes du 15/04/2020). Voici in-extenso le gros titre de la une d'une certaine Presse dont le concept premier est d'informer vite et même à la va-vite!

Ainsi sans lire entre les lignes ni au biais de la lettre, apprend-on que si TRUMP a une dent envers l'OMS et ce ne sera pas notre propos, en a t'il une seconde sur la participation de son pays à la reconstruction de la cathédrale de Paris!

Mais que reprocher à un titre si anodin si ce n'est -à son corps défendant- qu'il mente par omission tout en désorientant même le lecteur initié, tant son phrasé laisse accroire qu'il ne respectera plus aucun contrat moral contracté pour cette oeuvre en péril. Or les USA étaient au vu des promesses de dons, leur plus gros contributeur...

Telle prophétie ne devrait pas se produire quand on sait que Marie, Gabriel, Anne-Genevieve, Denis, Marcel, Etienne, Benoît-Joseph, Maurice et Jean-Marie; -noms de baptême de huit de ses cloches- ponctuent les battements du choeur de la vieille dame, sans oublier leur fleuron, "la plus grosse cloche" selon wikipédia, qu'est le bourdon ci-prénommé Emmanuel (mais si, mais si) et que ça, ça ne peut pas s'éventer!  Huit de ces cloches restant malgré leur décrépitude, "dignes d'un don", ce qui n"est pas vérifié pour le bourdon...

Des cloches, revenons à nos moutons avec notre titre de presse. Le fautif, ce grain de sable venu gripper nos deux prémisses (voir article précédent) OMS et NOTRE-DAME est le "ET"; cet extra-terrestre débarquant dans le texte qui vient chambouler l'ordonnancement du message en lui suçant tout son sens. Ainsi tout paradigme disparait au vu que ses deux prémisses ne sont ni associables ni associées. C'est clair!

Le lecteur aurait donc du lire et non traduire que cet amalgame fait grincer des dents selon d'un côté que TRUMP coupe les vivres à l'OMS et que d'un autre côté NOTRE-DAME "fête" sa première année de dépendance. Mais la Presse est ainsi faite, l'art d'amplifier un épiphénomène pour que son écho -disons son écot- fût un peu plus payant...

Cette réflexion introduit naturellement le sujet de la semaine prochaine qui traitera du bon usage de la ponctuation dans l'écriture. Soyez ponctuels !

°0°0°0°0°

"Mes définitions du dictionnaire" font désormais l'objet d'un traitement séparé et sont éditées le vendredi.

 

Pamphlet de Bernard DUCOSSON                      BD/S17-2020

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur