facebook Depuis l'espace Panodyssey, de "vous à moi" les premiers résultats du financement de la plateforme par abonnements
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Depuis l'espace Panodyssey, de "vous à moi" les premiers résultats du financement de la plateforme par abonnements

Depuis l'espace Panodyssey, de "vous à moi" les premiers résultats du financement de la plateforme par abonnements

Publié le 11 juil. 2021 Mis à jour le 11 juil. 2021
time 5 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 24 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Depuis l'espace Panodyssey, de "vous à moi" les premiers résultats du financement de la plateforme par abonnements

De l'espace Média-tics, un message à la Terre capté du module DANS MON DICO A MOI

Non, une telle aventure digne de Jules-Verne ne sera pas un compte de faits...

A peine décollée et après seulement 3 jours d'envol, notre navette a subi ses premiers impacts de fragmentations de météorites (brillants) sur sa structure extérieure, ce qui a eu pour effet de brouiller la radio, mais n'a pas pour autant altéré les échanges : "bravo / vous avez réussi  votre lancement / on n'aurait pas cru / je veux poursuivre avec vous / je vais informer mes proches / si je veux m'abonner, c'est que 10€ à l'année et non pas 12€ / comment s'abonner / comment ça va se passer / quoi, vous êtes homologués pour la protection légale des oeuvres / c'est pas possible que vous reversiez les droits d'auteurs chaque mois, ça ne s'est jamains vu / les paiements sont-ils sécurisés / si j'adhère, je pourrai vous demander un autographe personnalisé pour un cadeau / comment me reverserez-vous mes droits d'auteurs / je peux payer mon abonnement tous les mois / pourquoi ne pas traiter la musique comme vous le faites pour l'écrit / je peux arrêter quand je veux / et jusqu'où comptez-vous aller ?" ;  des invocations sincéres, des messages d'étonnement, des encouragements à poursuivre, comme des vivats qui ont affolé le rythme cardiaque du coeur de l'équipage.

De PRIME abord, je remercie sincèrement tous ces premiers abonnés qui me connaissaient déjà sur Linkedin, Panodyssey, Facebook et twiiter pour leur plus grande partie mais aussi à tous ceux qui, de bouche-à-oreille ont relayé leur message ; preuve que l'on puisse faire aussi un (modeste) buzz par l'écriture. Je remercie d'autant tous ces "groupes d'écriture" qui se démènent sur Facebook pour faire perdurer notre belle langue et qui m'ont suivi, -souvent sans trop me connaître-, preuve que mes écrits les ont touchés ; preuve que l'humour reste bien vivant même encore dans l'ombre..

C'est que la messagerie interne qui relie l'auteur (où qu'il soit) à ses abonnés (d'où qu'ils fusent) ; donne aussi le pouvoir de communiquer autrement que pour échanger sur le seul sujet proposé. Pas de like injustifiés ni anonymes, on parle vrai entre nous. Il ne m'est pas douloureux qu'un mot, qu'une phrase, qu'une idée n'aient pas été perçus dans le sens que j'orientais et ça me bonifie et me valorise d'être ainsi interpellé. Je suis dans mon rôle d'expliquer ma vision et il m'est déjà arrivé -après moins d'une semaine- d'entamer de vrais échanges par messagerie en dehors du site pour encourager des candidats à l'aventure ou expliquer dans le détail ma méthodologie d'écriture... Quoi de plus vivifiant pour celui qui obtient une réponse vraie à des interrogations non avouées ?

Déjà beaucoup d'échanges que j'arrive dans ces débuts à suivre et je tenterai jusqu'au bout d'y parvenir, même pour ce que vous nommez comme "demande d'autographe humoristique " et qui ne sont que délicates attentions, disons des actes d'humour fut-il courtois, entre nous...

Sincèrement, le choc brutal des abonnements ciblés nous a touchés en plein coeur. Plus que déstabilisants, ils ont au contraire conforté l'équipage dans le bien-fondé de l'aventure entreprise et la justesse de sa vision à terme ; comme si des milliers de bras s'étaient rajoutés à la poussée. Enhardie par sa poursuite obligée vers cette immensité d'interrogations sur la vie après l'avis d'un monde désagrégé dans ses relations entre vivants et la séparation de plus en plus abyssale qui éloigne le lecteur de l'auteur, l'esthète du sculpteur, le mélomane du musicien, résumons tous ceux-là par la formule lambda "du spectateur vers l'artiste". La parfaite réussite de cette tentative folle d'occuper l'espace béant qui sépare l'artiste -dans toute l'essence du terme celui qui aime l'art- ; de la passion de ses adorateurs (image osée, -métaphore-raison de le penser et en bonne voie, l'acter) !

Mais ils restent insuffisants. Loin de moi le fait de quémander, mais j'agis "à mon compte",  pour que l'aventure PANODYSSEY aille à son terme puisque votre contribution directe sera partagée avec la logistique.

-être reconnue, ce qui a déjà été fait au niveau de l'UE

-devenir le premier réseau social Européen, ce qui est en cours,

-s'ouvrir sur la francophonie (la langue aidant), dans un deuxième temps

-devenir à terme un réseau social à l'échelle mondiale pour la vulgarisation de toutes formes de créations intellectuelles et d'art.

Et pour ça, dans mon domaine à moi,  j'en appelle au plus grand nombre pour le modique prix d'un café !

PANODYSSEY, c'est un immense défi que la manne financière de la publicité ne saura altérer. C'est une force étrange que de vouloir percer malgré cette publicité dont les tentacules étranglent la créativité en l'empêchant de s'exprimer. Mais telle est la sensibilité intangible de PANODYSSEY : devenir -ô paradoxe- l'arme pour réduire toute forme de publicité des domaines de l'expression et des arts, tout en faisant appel à votre argent pour la combattre... Ubuesque, je le reconnais, "mais aussi pour la bonne cause" !

Quand le don des uns en appelle aux dons des autres, l'argent reste le nerf de la guerre. Pouvoir oeuvrer pour une mission ouverte sur le monde, quasi "divine" ; une action commune à visée universelle qui se veut grandiose pour rester dans l'histoire, ne serait-elle réduite qu'à sa fraction d'abonnements ? Non, vous oeuvrerez par votre manne -oui, c'est leste-, à produire le kérosène qui fait avancer la machine comme à accélérer ce vouloir fou de se rapprocher par la sacro-sainte culture de l'esprit, au plus vite et au plus près de nos lointains semblables terriens ; vois-là, lecteur, la symbolique de toute réussite.

"Un euro, mais que vaut un euro si ce n'est que la symbolique monnaie d'échange entre la main qui prend et la main qui donne", aurait écrit Victor-Hugo ! (citation non vérifiée) !

Ainsi mon premier ressenti d'auteur-impliqué suite au lancement de la formule DANSMONDICOAMOI-Prime, vers l'univers des esthètes de l'art comme de l'écriture et avec moi de l'humour plus particulièrement.

Pour ma part, tout l'humour que je mets dans le choix de mes mots, dans la minutie de leur assemblage et surtout dans leur résonnance, je le pratique parce que j'oeuvre à quelque chose d'indicible chez tout artiste : être reconnu par ses pairs. Et ma mère aussi. Et en ce sens, rien que le présent texte devrait vous édifier sur ma volonté à réussir...

Attraits bientôt ; à vendredi prochain pour votre première (voire seconde) édition PRIME ?

Pour le meilleur et pour le rire

Signé Bernard DUCOSSON

IMPORTANT : le site ne permet pas (dans l'immédiat), le paiement-par-contact.

 

lecture 24 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Covid censorship, and revolt
Covid censorship, and revolt

L'affaire américaine (antisémite, etc.) échappe aux gouvernants, y compris à ceux qui sont aux bottes. Le plus int&e...

Cecile Voisset
4 min
Urgande
Urgande

Urgande erre aux bois dédorés

Bruno Druille
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur