facebook Vibre ô ma soeur
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Vibre ô ma soeur

Vibre ô ma soeur

Publié le 15 août 2020 Mis à jour le 30 août 2020
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 129 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Vibre ô ma soeur

 -Initialement édité sous le titre "Allez l'OM", ce texte n'a pas accroché le public escompté. Il est donc réédité avec un titre plus évocateur qui devrait drainer plus de lecteurs vers un sujet aussi zen et sérieux que le yoga et ses douces déviances...en sexe-au-logis ! -

Quand l'OM n'a plus rien à voir avec le sport...

Le sujet est délicat

On peut dire scabreux

En soi il n'appartient pas

Au monde des footeux

Quoi que...

Parler de la "méditation orgasmique" -dite OM en anglais- n'est pas un gros mot. On en découvre son existence et sa pratique sous le manteau, en rubrique "Bien-être" de Panodyssey sous la plume chatouillante de Jean-Marc Lebeaupin avec cette réflexion à méditer: "Faire du yoga avec un vibromasseur" ! Un sujet de fond sur un bonheur enfoui qui ne laissera aucun bi-n'homme seul avisé ou aucune femme insensible...

C'est plus pour leur rendre hommage que pour ne pas avoir à en caricaturer l'objet, que j'en emprunte l'idée seule et me contenterai de vous enchanter d'une simple et tendre ballade sur un sujet explosif un rien d'étonnant !

Vibre Ô ma soeur !

 

Depuis que Volta a découvert la pile

Et Galvani en aura jugé les effets

Pour en un éclair, en avoir saisir les bienfaits

Des hommes d'expériences délivrent leurs secrets

Entre cuisses de grenouilles électrisées

En douces décharges galvanisées

Et celles de femelles décontractées

Il n'y a de différence, toute femme stimulée

Réagit aux pulsions de rainettes écartelées

Pile ou face, qu'importe le côté préféré

Quand un va-et-vient est terme d'électricité

Il suffit d'être femme -suffisent amants branchés-

En soi le plaisir n'attend plus le nombre des apnées

Quand danse de saint-Guy donne enfin la cadence

Elle bouge elle se trémousse et frisera la transe

Quand l'envie passe ovaire on ne peut l'arrêter

Même si femelle excitée devient pétard mouillé

La position du lotus ne saurait l'assécher

Impossible à étreindre, surtout n'y pas toucher

Tant que plaisir n'est pas las, l'orgasme escompté

Peut terrasser la dame ou l'homme des arts sonné

Ranger tout son matos, rengainer son épée

A vain coeur éploré, un vain cul ébranlé

Après luttes et ruses avérées avortées

Et l'objet qu'on testait jeté aux gémonies

Qu'oies blanches du Capitole en leur hégémonie

Prennent leur mal en mains elles ont plus d'un outil

S'offrir d'un doigt donneur un plaisir assouvi

Un pamphlet ambigü sur les "objets connectés" de Bernard Ducosson

Débit-photos sous la couverture par Laure Gasme et Jacques Hulacion...

L'objet rose connectable à un smartphone est le dernier Nova de We-Wibe

 

 

 

 

lecture 129 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Covid censorship, and revolt
Covid censorship, and revolt

L'affaire américaine (antisémite, etc.) échappe aux gouvernants, y compris à ceux qui sont aux bottes. Le plus int&e...

Cecile Voisset
4 min
Urgande
Urgande

Urgande erre aux bois dédorés

Bruno Druille
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur