¡Felicidades! Tu apoyo al autor se ha enviado correctamente
The Dead Lands

The Dead Lands

Publicado el 28, sept., 2022 Actualizado 28, sept., 2022 Cultura Cultura
time 2 min
0
Me encanta
0
Solidaridad
0
Wow
thumb 0 comentario
lecture 47 leers
0
reacción

En Panodyssey, puedes leer hasta 30 publicaciones al mes sin iniciar sesión. Disfruta de 29 articles más para descubrir este mes.

Para obtener acceso ilimitado, inicia sesión o crea una cuenta haciendo clic a continuación, ¡es gratis! Inicar sesión

The Dead Lands

Titre original : Hautoa

 

Année : 2014

 

Réalisateur : Toa Fraser

 

Pays : Nouvelle-Zélande

 

Casting : James Rolleston, Lawrence Makaore, Te Kohe Tuhaka, Xavier Horan, George Henare, Rena Owen

 

Résumé : Hongi, fils d'un chef Maori, doit venger son père afin de ramener la paix et d'honorer les âmes des habitants de son village, tous massacrés par une tribu rivale menée par le terrifiant Wirepa.

Le seul espoir de Hongi, afin de pouvoir survivre, est de traverser le territoire interdit des "Dead Lands" et de s'allier au mystérieux guerrier qui règne sur ces terres maudites depuis des années. Ensemble ils vont traquer les meurtriers de la tribu à travers une nature hostile et sauvage. (source : Wikipédia)

 

Avis vite dit : Dans la veine du formidable Apocalypto, voici son pendant néo-zélandais / maori, The Dead Lands. Autant le dire tout de suite, on est dans une production modeste et cela se voit à l'écran. L'histoire se veut basique : un conflit entre tribus qui se solde par une trahison et la vengeance qui va avec derrière ça. On ajoute une relation mentor / élève dans l'équation et des vilains vraiment pas sympas et couards avec ça, et roulez jeunesse. Bon, non seulement ça fait cheap, mais c'est cheap. Point de vue casting on n'y croit pas une seconde en dehors du petit jeune qui cherche à se venger et qui tient à peu près la route et surtout du type qui joue l'ermite-démon qui lui a vraiment la gueule de l'emploi avec tatouages, scarifications et tronche à faire peur. Ce qui plombe vraiment le truc ce sont les méchants, pas crédibles pour un sou : bodybuildés façon salle de muscu, coiffures au millimètre de chez Franck Provost, gueules de gros durs des bacs à sables qui font des selfies avec un air badass, je doute que la moitié des acteurs soient réellement maoris d'ailleurs... Et puis les combats, en dehors des grimaces façon Haka des All-Blacks, ben circulez il n'y a pas grand-chose à voir. Ils se tatanent à grands coups de pelles à tartes tressées dans des palmiers (je ne doute pas que l'ustensile soit historiquement exact, mais le rendu laisse à désirer). Mouais bof. Très dispensable comme film.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 47 lecturas
thumb 0 comentario
0
reacción

Comentario (0)

Puedes hacer una donación a tus escritores independientes favoritos para apoyarlos

Seguir descubriendo el universo Cultura
Fleur sucrée
Fleur sucrée

Quand cette fleur le voit Elle n'ose y croire A ce regain d'espoir Qui l...

Arthur Mede
1 min
Fugitive
Fugitive

Ce corbeau sur ta tombe Était tombé du nid, Je l’ai mis sous ma robe ...

Cauchies Mikaël
1 min
POISON
POISON

  "Prosecuting Donald Trump" is not just a banner if you conceive that Justice is war instead o...

Cecile Voisset
3 min
Anniversaires !
Anniversaires !

Tout l'art réside dans le fait de devenir adulte sans devenir vieux. (Frank Lloyd W...

Patricia Bohic
1 min

donate Puedes apoyar a tus escritores favoritos