Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Chapitre XXXV : "La Parade"

Chapitre XXXV : "La Parade"

Publié le 28 mai 2022 Mis à jour le 28 mai 2022
time 10 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 30 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Chapitre XXXV : "La Parade"

Le jour tant attendu est arrivé : la parade militaire prévue pour célébrer le nouveau Général des Armées commence. Eugène Clericot, le héro providentiel. Le Président ne se rend même pas compte qu'il serre la main du chef même des Terroristes que le Pays cherche tant. Une chose ralentit cependant le début de cette parade : Des manifestations. Des gens protestent contre le Président Abbot et sa façon de traiter les Divergents. La sécurité est obligée de se renforcer afin d'éviter des débordements entre pro et anti Divergents. 

A certains endroits, où la sécurité manque, des lourdauds en profitent pour isoler des Pro-Divergents. Ils pensent que personne ne prêtera attention à ce qu'il se passe ici, et en profitent pour s'en prendre à un homme sans défense. . . Mais lorsque l'assaillant lance son coup de poing, une main le stoppe. Adèle, pieds nus, en T-Shirt et pantalon serrés, prend la défense du malheureux. 

- Go Home, lance-t-elle en le faisant reculer. 

- Qu'est-ce qu'elle me veut, la clocharde Eskhamnienne?! S'insurge la brute à coté de ses deux compagnons. 

- I'm not here for you, you're lucky i'm not in the mood to break your neck. Go home. Now. Final warning. 

Ils ne profitent pas de leur chance. La brute s'élance et lance un coup de pied, tout amateur qu'il est. Adèle récupère sa jambe, y assène un brutal coup de coude pliant son genoux en deux, elle enchaine avec un balayage et un coup de pied avant qu'il ne touche le sol. Ses cris de douleur alertent ses amis du danger, mais ils ne réfléchissent pas. L'un s'élance, elle dévie son poing puis lui assène un violent coup de coude dans les dents, puis lui fait une projection contre un mur. Le dernier hésite. Il ramasse une planche en bois. . . Puis tente de l'utiliser. Adèle frappe la planche à pleine vitesse et la casse, récupère le morceau de bois de son autre main puis le plante dans le ventre de son adversaire. Il commence à paniquer, elle l'assomme d'un coup de pied. 

- I warned you, assène-t-elle. 

- M-Mon dieu, est-ce qu'il est...? Panique le Pro-Divergent.

- Not yet

- V-V-Vous êtes une Eskhamnienne...!

- No shit. Tell anyone about that and trust me, you'll only wish you were them. 

Elle repart, laissant le pro-Divergent terrorisé. . . Elle doit trouver le manieur de feu et la pilote. Mais comment diable y parvenir dans une telle foule? 

(De notre coté, à Arya et moi.)

Fixé à mon siège, je vérifie que je suis bien attaché pour la quatrième fois. Arya, elle, fait les dernières vérifications. 

- Un problème avec ta ceinture? Demande-t-elle. Tu veux que je regarde? 

- N-Non, tout va bien, répliquais-je, t-tu es sûr que ça tient, hein? 

- Bien sûr, pourquoi ça tiendrais pas? 

- Et du coup on, on va faire des... Des loopings et tout? 

- Oui, ne t'en fais pas, j'ai tout prévu. Je te donnerais le signal pour les flammes. 

- Et tu es sûre que les sièges sont bien fixés? 

- Une minute. . . Ne me dit pas que tu as peur d'être en Lamellé? 

- N... N-Non. Enfin, pas trop. Un peu. Pourquoi, pas toi? 

- Isaac, je suis pilote

- Pas faux. 

- T'en fais pas ! Le premier vol est toujours le pire, mais fais moi confiance, tout va se passer à merveille ! 

- Gnagnagna, moi j'en dis que si on était fait pour voler, on aurait des ailes. . . 

- Des Divergents en ont probablement, c'est un signe qu'on est prêts ! 

Elle démarre le Lamellé ! 

- Argh, attends, cet argument est hors-jeu, tu ne peux pas tout justifier par..!

- C'est partiiiit !!

Elle fait avancer l'engin et finit par nous faire décoller, je m'accroche à ce que je peux !! Elle fait rouler l'engin pour s'amuser. 

- C-C-C'est dans le spectacle, ça ?! Lançais-je à voix haute à cause du vent. 

- Non, répond Arya, c'est pour t'habituer ! 

Soudain, elle prend de la hauteur. . . Puis redescend en piquée...! 

- On aura probablement une manoeuvre du genre, tout à l'heure, mais t'en fais pas, on remontera avant d'atteindre le sol ! 

- Redreeeesse !! 

Elle redresse l'appareil, nous nous dirigeons vers le lieu de la Parade. Tout va bien se passer. Tout ce que j'ai à faire, c'est lancer des flammes quant elle me le demande. Oh, malheur, ça veut dire que je devrais cesser de m'accrocher. 

(Au Front, du coté d'Howard, Victor et des autres.)

Des renforts arrivent enfin, April attend le signal afin d'abaisser l'immense mur qu'elle a créé avec son Aptitude. Howard, lui, réfléchit si elle a créé la roche utilisée pour la construction, ou bien si elle a tout simplement déplacé la roche en dessous, supposant ainsi la création d'un énorme gouffre là-dessous. 

- Une fois que les troupes seront en place, nous pourrons lancer l'assaut, explique Victor. 

- J'espère que la Manieuse de Métal ne sera pas de retour, lance Elsie. 

- Si elle revient, je m'en occupe, réplique April. On dirait qu'elle a peur des attaques aériennes, allez savoir pourquoi. 

- Tu peux lui balancer des rochers à la tronche? Demande Howard. 

- Oui? Aas m'a donné sa force, et je l'utilise. Afin de l'utiliser, je dois accomplir des buts nobles, et vaincre cette manieuse de métal est ce qu'il y a de mieux. 

- Je ne comprendrais jamais cette religion. 

- Hélas, beaucoup trouvent Aas trop extrémiste, mais je ne peux leur en vouloir de ne pas partager ma vision des choses. Bien des gens ont fait d'horribles choses en pensant agir noblement. C'est pour cela que beaucoup d'églises ont été fermées. 

- Mais du coup, comment vous faites vos... Prières? 

- J'ai toujours mon Ecrit d'Aas sur moi, près du cœur, ainsi que mon talisman. Je l'ai reçu après avoir passé mon baptême, lorsque j'avais dix ans, mais j'aurai préféré le passer plus tôt. 

- Pourquoi? S'interroge Elsie. 

- Il faut 20 ans d'anoblissement afin de devenir Servante d'Aas. Si j'avais fait mon baptême 5 ans plus tôt, je serais actuellement Servante d'Aas. 

- C'est génial, les enfants, mais je pense qu'on va avoir de la compagnie, explique Victor. 

Un bruit se rapproche, éveillant l'attention de chacun. . . Cela semble rapide, mais lointain. Malheureusement, la surprise ne dure pas. Un escadron de Lamellés Légers passe en Direction d'Echil. Les soldats tentent de leur tirer dessus, mais ils sont bien trop haut. 

- Ce n'est pas nous qu'ils cherchent à avoir ! Réalise Elsie. Il faut prévenir le Général ! 

- S'ils se dirigent vers Echil, ils seront vus de loin, de toute manière ! Réplique Howard. 

- Qu'importe, il faut les prévenir au plus vite, peste Victor. Aujourd'hui, ils ont prévu une Parade militaire, le Président saluera la foule ! 

Une explosion se fait entendre !! Une partie du mur est ravagée par un tir de char, l'armée Eskhamnienne lance l'offensive ! 

- Trouvez un moyen de les prévenir, lance April. Je m'occupent de leurs chars ! 

- On revient vite ! Réplique Howard. 

April tape du pied, le sol tremble légèrement dans un rayon de 100 mètres... Elle copie la technique de Numéro 4 : Localiser son ennemi sans le voir. Elle lève son bras, un pic de roche soulève brutalement un char !! Des tirs ennemis l'obligent à se mettre à couvert, mais des Echiliens viennent à son aide, la bataille reprend !! 

(Du coté de Baptiste, Aurore et Selene.)

Baptiste enfonce la porte d'une église, condamnée depuis des lustres. La végétation a pris possession des lieux, mais il y a un conflit d'intérêt avec la poussière. 

- Tu es certain que c'est un lieu sûr? Demande Aurore. 

- Oui, ne t'en fais pas, réplique Baptiste. Personne ne vient jamais ici. 

- Tu m'étonnes. 

- Au moins, mon pigeons ils avoir place, lance Selene. 

- Mes Pigeons, on dit mes, corrige Baptiste. Et la phrase correcte serait "mes pigeons ont de la place". Je cherchais ce genre d'endroit depuis notre retour, c'étaient les seuls lieux où j'arrivais à bien dormir. 

- Pourquoi toi jamais dormir? 

- Ah, oui, je ne t'ai pas expliqué. Tu le sais, mon Aptitude me permet de voir dans le noir comme en plein jour. . . Mais cela se déclenche très souvent lorsque j'essaye de dormir. 

- Aie. 

- Mais bon, ici, je devrais y arriver. Mais pas aujourd'hui. Avec le camion, je vais à la Parade, je bute Samuel, et on peut enfin tirer un trait sur cette affaire. 

- Es-tu sûr que le tuer mettra fin à tout ça? Demande Aurore. 

- Non, absolument pas, mais mettre une balle entre ses deux yeux sera vraiment très satisfaisant. 

- Ecoute, s'il ne reste qu'Adèle avec lui, elle va probablement agir, elle aussi. Si jamais tu la croises, essayes de la raisonner. Elle se sent redevable, mais elle a déjà payé sa dette. 

- Eh. Si je la croise, j'espère surtout qu'elle ne me brisera pas la nuque. 

Baptiste part pour la Parade. Aurore commence à préparer l'endroit tandis que Selene disperse ses pigeons. Si quelqu'un arrive, elle doit le savoir. 

(Du coté du Président Abbot, proche d'Eugène Clericot.)

Abbot ne cesse de le féliciter pour son idée de la Brigade Spéciale. Cet idiot pense que cela a redoré son image, chose qui n'est pas près d'arriver, et qui sert d'ailleurs d'argument d'attaque pour Lindsay, son opposante. Clericot n'attend qu'une chose, recevoir le titre de Général des Armées. Tout se passe comme prévu, personne ne connait sa vraie identité et il camoufle très bien son accent Eskhamnien. Ember, elle, se tient près d'eux au cas où Baptiste tenterait quoi que ce soit. 

- Avec des idées comme les vôtres, je suis persuadé que nous vaincrons la menace Eskhamnienne, lance le Président. 

- Je suis de votre avis, Mr. Abbot, mais je me vois obligé d'y imposer une condition, réplique Clericot. Il faudra épargner le plus de Divergents possible. 

- Pourquoi donc? 

- Imaginez les arguments politiques que cela vous procurerait. De ce que je vois, la seule épine dans votre pied, c'est la vision qu'ont les gens sur votre façon de traiter les Divergents. Si vous changez leur perspective, vous gagnerez avec une majorité écrasante ! 

- Vous n'avez peut-être pas tort, mon cher, j'y penserais. Je ne peux rien vous promettre, le moindre d'entre eux peut devenir un terroriste.

La Parade continue. . . Arya et moi sommes passés plusieurs fois en Lamellé, je lançais mes flammes du mieux que je pouvais. Mais le spectacle doit bien toucher à sa fin à un moment donné. . . Le moment de l'annonce. Abbot prend un micro.

- Chers Echiliens, j'ai aujourd'hui une merveilleuse nouvelle à vous annoncer, commence-t-il. Eugène Clericot, un homme plein de ressources et d'idées, sera désorm. . 

- Une minute ! Lance une autre personne avec un micro, cachée par la foule. Bon sang, comment ça fonctionne? 

- Qu'est-ce donc? S'interroge Clericot. 

- Raaagh, j'avais pourtant vérifié, continue la voix. Un, Deux, Un, Deux? Ah, voilà ! 

- Qui est-ce donc? Demande Abbot. 

- Aaah-HA !! Comme on se retrouve, Mr. Abbot ! Je suis presque vexée que vous m'ayez déjà oubliée ! 

La foule s'écarte, laissant un visuel sur Vivienne, possédant tout l'équipement afin que sa voix puisse être entendue. 

- Vous êtes sur le point de commettre une grave erreur, comme toujours ! Lance-t-elle. Eugène Clericot n'est absolument pas un nom courant chez les Echiliens, et après de longues vérifications, j'en suis persuadée ! Ces noms et prénoms n'existent pas ! Et c'est normal ! Eugène Clericot est un nom Eskhamnien !! 

- Quoi? S'interroge Abbot, ne parvenant effectivement pas à se rappeler avoir entendu un tel nom ailleurs. 

- Encore une protestante ridicule, peste Eugène. 

Ember l'observe, elle remarque qu'il n'a plus son calme habituel. 

- Je suis la seule à trouver ça bizarre qu'il ait monté en grade si vite ?! S'interroge Vivienne. Pour moi, l'explication est simple ! Un cadavre se trouvait au dessus de chacun de ses postes, la Tueuse à la Machette s'occupait d'éliminer la concurrence ! 

- Une minute, réfléchit Ember, elle blague ou bien. . . ?

- Seulement, nous avons perdu trace d'elle. . . Il a donc du innover ! L'attaque du Train lui a permis d'accuser l'ancien Général des Armées, et ainsi prendre sa place ! 

- Eugène? Appelle Abbot. 

- Je suis presque sûre qu'il a créé la Brigade Spéciale afin de brouiller les pistes ! Le Chef des Terroristes était sous nos yeux depuis le début, et cet idiot n'a même pas pu trouver un nom Eskhamnien pour couvrir ses traces ! 

- Mr. Clericot? Demande Ember, voyant son regard surpris. 

Bien des choses passent dans sa tête. Son silence parle de lui-même, Ember l'a compris. Elle se rapproche en se préparant à dégainer son pistolet. 

- Mr. Clericot, veuillez me suivre. 

- Fuck, réplique-t-il tout simplement. 

De l'électricité entoure soudainement ses mains...!! Il frappe directement Ember, qui se retrouve paralysée ! Des soldats préparent leurs armes, mais le Président étant à coté, ils ne peuvent pas prendre de risque ! Eugène le prend et électrise son poing droit en guise de menace ! 

- Déposez vos armes où je le tue ! Ordonne-t-il. 

Les soldats obéissent, la foule a du mal à comprendre ce qu'il se passe. Arya et moi apercevons qu'il se passe quelque chose. . . Mais la pilote remarque autre chose. Elle ralentit son allure afin d'observer plusieurs ombres en approche. Un Escadron de Lamellés. 

- Euuuh. . . Dis, ça fait partie de la Parade? Demandais-je. 

- Non !! Réplique-t-elle en apercevant quelque chose d'inquiétant. Accroches toi !! 

Elle roule l'engin et descend soudainement afin d'éviter des tirs !! Eskhamn passe à l'attaque, le message n'est pas parvenu à temps !! 

 

lecture 30 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur