Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Chapitre XXIII : "L'Enfant Disparue"

Chapitre XXIII : "L'Enfant Disparue"

Publié le 19 mai 2022 Mis à jour le 19 mai 2022
time 10 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 29 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Chapitre XXIII : "L'Enfant Disparue"

Dans les tranchées, deux soldats se reposent... Les tirs semblent s'être légèrement calmés. L'assaut n'est pas prévu pour tout de suite, ils profitent. Ils réfléchissent à ce que vient de leur annoncer un porteur de radio. 

- Tu imagines? Demande un soldat. 'Parait qu'il contrôlait toute une armée de rats. 

- Comment tu veux arrêter un truc pareil? S'interroge le second. 

- Il parait que des Divergents ont aidé et qu'un tireur lui en a collé une dans le dos, le rendant paralysé... 

- Des Divergents ont aidé notre Pays? 

- Faut croire. Je pensais qu'ils auraient plutôt fuis vers la Siotaquie. 

- Tu m'étonnes, vu ce qu'ils se prennent dans la gueule ici... 

Soudains, des cris. Quelqu'un hurle de fuir. Les tirs s'intensifient et il y a même quelques tirs de mortier à l'unisson. 

- Que diable se passe-t-il? 

En jetant un œil, ils découvrent tout les deux l'horreur de l'ultime arme Eskhamnienne. Tout les objets métalliques envoyés en direction de l'adolescente qui s'avance sur le champ de bataille se sont arrêtés autours d'elle. Pire, ils se préparent à revenir. Un Divergent se sépare de ses armes et des objets métalliques présents sur lui, il sait à qui il a affaire ! 

- Mettez vous tous à couvert !! Hurle-t-il avant de foncer vers l'adolescente. 

Son poing se met à briller d'une couleur rouge, comme s'il chargeait quelque chose... Arrivé à une certaine distance de l'ennemie, il saute et tape son poing au sol, provoquant une grande explosion autours de lui !! Beaucoup de terre s'est soulevée... Mais aucune bonne nouvelle n'attend lorsqu'elle redescend. L'adolescente a plié le métal de toutes les balles qu'elle avait reçues pour se faire un dôme protecteur. Elle tousse, plus ennuyée par toute cette poussière que par l'attaque. Elle observe le Divergent, qui ne s'attendait pas à ce qu'elle survive... Puis fait de son dôme une scie circulaire à taille humaine. Elle commence à faire tourner la scie. Que le massacre commence. 

(De mon coté, avec Arya, le lendemain de l'attaque.)

Nous sommes retournés voir la Brigade Spéciale après avoir confiés les scientifiques à Ember et Owen. Les scientifiques semblaient effrayés d'Owen, je ne comprend pas exactement pourquoi, mais cela nous sera utile. Nous devons les interroger. Ember ouvre le bal. 

- Bien, bien, commence Ember. Ce n'est pas tout les jours que l'ont peut capturer des Eskhamniens vivants. Vos petits soldats sont morts en vous protégeant, vous devez être fier d'eux. 

- Not at all, répond un scientifique. They were useless. Just like this stupid gifted. 

- Parlant du Divergent, que faisait-il ici? 

- Why on earth would i want to tell you anything? 

- Croyez moi, malgré mon dard de scorpion au venin si douloureux que vous auriez envie d'en mourir, sans que cela n'arrive car il n'est pas assez puissant, je ne suis que la gentille flic, dans la combine. 

- No way, you're doing this good cop, bad cop thing? Please, i'd rather die. 

- Et bien, vous êtes deux, je peux bien me passer de l'un de vous. 

Elle utilise son dard pour empoisonner le scientifique ! La douleur arrive vite, et elle est insupportable, il hurle ! Ember ouvre la porte et demande à du personnel d'emmener le scientifique dans une autre pièce, se retrouvant seule avec le deuxième membre du duo. 

- What was that? S'interroge le second scientifique. 

- Quoi? Je vous avais prévenus. Que faisait le Divergent en plein Pays d'Echil? 

- He was supposed to stay low and to spy everything. But he was too stupid to just do that ! 

- Je vois. Nous l'avons emmené de façon temporaire dans un endroit l'empêchant de contrôler ses rats, et quelle ne fut pas notre surprise quand nous lui avions montré les seringues que vous portiez lors de votre capture ! Il avait peur que nous lui prenions ses rats définitivement, demandant à ce que l'on ne mette que la moitié de la seringue, surtout pas la totalité. Ma question est : qu'y a-t-il dans cette seringue? 

- . . . 

- . . . 

- I can't talk about this. 

- Il va me falloir une réponse si vous voulez éviter de connaitre l'enfer. 

- Use your ability on me, i won't talk. Like my friend, i'd rather die than talk about this. 

- Vous m'en voyez navrée. 

Ember se lève... Puis ouvre la porte. Elle sort de la pièce... Owen entre. Le bruit que fait son masque à gaz lorsqu'il respire ne rassure pas le scientifique, qui regrette absolument de ne pas pouvoir parler. Owen referme la porte et s'assoit en face de l'Eskhamnien. Pas un mot. Seulement une lente respiration. Le Divergent observe la seringue, puis porte à nouveau son regard vers le scientifique, dont la respiration s'accélère. 

- It... It wasn't my idea, lance l'Eskhamnien. I-I have nothing to do about what happ..

- Qu'y a-t-il dans cette seringue? Demande Owen d'un ton calme, mais rendu effrayant par sa voix passant par le masque. 

- You know i can't talk about this, they'll kill me...! 

Owen prend une grande inspiration... Puis se lève. 

- We're just here to watch them, you have to understand...!

Il prend la chaise de l'autre scientifique et se dirige vers la porte... Puis la coince afin d'empêcher quiconque de rentrer. 

- What are you doing...? 

Owen revient vers la table et enlève son masque à gaz, révélant une balafre à la joue ainsi qu'à la bouche. Soudain, il soulève l'Eskhamnien par la gorge !! 

- Qu'y a-t-il dans cette seringue ?! Hurle Owen. ANSWER ME !! 

- I-If i talk, i'm a dead man !! Panique le Scientifique. 

- You're a dead man if you DON'T !!! 

Owen le projette contre un mur avant de le soulever à nouveau ! Il lui assène un brutal coup au ventre ! 

- Il y a plus de deux cent os dans un corps humain, je pense bien pouvoir t'en briser une centaine sans problème si cela m'apporte des réponses !! Qu'y a-t-il dans ces seringues ?! 

- N-Nothing !! 

- Alors tu mourras pour RIEN !! 

Owen le soulève et le plaque brutalement contre la table, qui se brise sous le choc ! La seringue roule vers le pieds d'Owen. Le Divergent la récupère et menace l'œil du scientifique avec. 

- QU'Y A-T-IL DANS CETTE SERINGUE ?!

- A cure !! A cure, it's a cure !! For the gifted ! A-A-A full injection removes the gift permanently ! 

- Un remède ?! Nous ne sommes pas malades, nous ne l'avons jamais été ! Nous sommes nés comme ça et nous mourrons comme ça, il n'y a pas besoin de nous injecter ça !! 

- I told you everything, let me go ! 

Owen le prend par la gorge et le plaque contre un mur, bien plus énervé. 

- Nous sommes encore loin d'en être terminés. Tu diras tout à ma collègue, mais d'abord... EstAthénaïs

- Y... You... You mean... Project One? 

La poigne se resserre. L'appeler par un titre n'arrange pas les choses. 

- She was the first one, we didn't know the risks, se justifie le scientifique, and we weren't all involved ! I wasn't there ! 

Où est ma fille ?! Demande Owen en jetant l'Eskhamnien si fort qu'il fissure le mur. 

- I don't know ! 

- Tu as intérêt à me donner mieux que ça, comme réponse, sinon je te jure que je te ferais nettoyer tout le bordel que vos rats ont causés avec tes propres dents !! 

- Last time i heard of her, sh-she had just received a new optimization ! In Eskhamn ! It was a month ago ! I swear !! 

Owen garde les poings serrés, mais il reprend son calme... Il se dirige vers son masque à gaz. 

- Vous ne me surprendrez plus jamais. Je vous trouverais, tous. Et je vous tuerais. Jusqu'au dernier. 

Il met son masque à gaz, laissant un dernier bruit de respiration avant de quitter la pièce. Ember ne rentre pas tout de suite, elle préfère laisser le scientifique s'inquiéter un peu plus avant de retourner le voir. Elle sait qu'elle aura toutes les réponses qu'elle veut. Elle sait qu'il fera tout pour ne pas revoir Owen. Ce dernier a eu ce qu'il voulait, une piste. En revanche, il n'en est pas forcément joyeux... Car il sait qu'elle est la plus grande réussite de la Science Eskhamnienne, et qu'elle vient encore d'être améliorée. 

(Le soir, du coté du Colonel Clericot, dans son bureau.)

Il observe certains documents... Il sait que le peuple est en train de changer d'avis envers les Divergents, même certains militaires se sentent rassurés en leur présence. Son plan fonctionne, mais Eskhamn pose encore problème. La tentative d'assassinat ratée de l'opposant politique de leur Président n'a pas eu autant d'impact envers les Eskhamniens qu'il ne l'espérait, probablement à cause du fait qu'ils ont amené la cible au Pays d'Echil, ce qui ajoute à la thèse du traitre. Il s'apprête à communiquer avec Adèle, quand soudain... Du bruit dans le couloir. Baptiste qui revient? Impossible, Samuel a triplé la sécurité et a même rajouté un Divergent, il n'y a aucune chance que Baptiste ait pu revenir... Un corps traverse la porte. 

- Nom de Dieu ! Lance Samuel tout en dégainant son pistolet. 

Une matraque en bois est lancée en direction de sa main, il se fait désarmer ! Son bureau est renversé sur lui d'un seul coup !! Il est au sol, impuissant.

- Qu-Qui êtes vous ?! Demande-t-il en tentant de soulever le bureau afin de mieux respirer. 

Un pied se pose sur le meuble afin qu'il continue d'écraser. Une jeune femme, dont un foulard noir cache la moitié du visage, se penche vers lui. 

- Je suis Project One, répond la jeune femme. 

- Ce n'est... Pas un nom...! Comment diable êtes vous arrivée jusqu'ici...? 

L'intrue plaque sa main contre le meuble, le bois s'explose de lui-même en plusieurs morceaux ! Elle prend Samuel par la gorge et le soulève d'une main, serrant sa main droite. Des pics d'os ressortent des phalanges de la jeune femme lorsque son poing se serre. Une droite pareille doit se faire sentir.  

- Je sais ce que tu fais, explique l'intrue, ne perdons pas de temps avec d'inutiles détours. Ton ancienne collègue pouvait soigner d'importantes blessures d'un simple contact de la main. Où est-elle? 

- Comment diable sais-tu pour..? 

Samuel n'a pas le temps de finir sa phrase. Il se fait jeter contre un mur ! La jeune femme le soulève à nouveau et plaque sa main à la paroi derrière lui. D'un coup, cette dernière se fissure de toute part. 

- Prochaine mauvaise réponse et je fais ça à ton corps, explique l'intrue. Où. Est. Elle? 

- S... Sur le champ de bataille. Je n'ai pas sa location précise, mais elle joue les médecins là-bas, répond Samuel. 

La tueuse le relâche. Elle récupère la matraque en bois qu'elle avait lancé, puis broie le pistolet que Samuel avait tenté d'utiliser d'une seule main. 

- Qu.. Qui... Qu'est-ce que tu es? Demande une dernière fois Samuel. 

- Une arme, répond simplement la jeune femme. Je suis la première réussite d'Eskhamn. Si mes informations sont correctes, Echil est sur le point de faire la même chose. 

Elle sort de la pièce... Samuel ne sait pas comment réagir. Que faire face à une Divergente surentrainée qui semble avoir plusieurs aptitudes? 

(Ailleurs, dans une prison sous-terraine bien gardée d'Echil...)

Plusieurs scientifiques sont réunis. Le remettre sur pieds fut d'une complexité inimaginable, la quasi totalité de ses os avaient été endommagés de façon sévère. Mais il faut croire que sa résistance et ses capacités de guérison lui ont sauvé la vie. Klaus, le terroriste, est en train de subir diverses expériences. 

- Prêt à travailler pour nous? Demande le chef du projet. 

- Lorsque je sortirais d'ici, je vous tuerais tous, réplique Klaus. Cela sera un massacre comme vous n'en avez jamais vu ! JAMAIS !! Je ferais passer mes assauts du Capitole pour de simples effractions ! Je m'attaquerais à tout ce putain de Pays !!

Remettez le dans la Cuve

Attaché de partout, Klaus est trainé jusqu'à une Cuve d'eau dont la température est glaciale. Il est plongé dedans, seule sa tête dépasse. Il se vante toujours de ce qu'il s'apprête à faire lorsque quelqu'un referme la cuve. 

(Du coté de Vivienne, sans emploi.)

Après s'être fait virer pour avoir dénoncé les fraudes du Président, elle erre les rues à la recherche d'un travail. Si elle ne trouve rien, elle pense retourner faire du maraichage. Sur le chemin, elle passe devant un vendeur de journaux... En gros titre "Eugène Clericot : Bientôt Général des Armées?"... Quelque chose intrigue Vivienne. 

- Eugène Clericot? S'interroge-t-elle. 

Elle réfléchit bien. . . 

- 'Pas commun, comme nom. 

Elle repart, ne sachant pas qu'elle a mis le doigt sur l'indice le plus important dans l'actuelle lutte anti-terroriste du Pays. Ce nom n'est pas commun

 

lecture 29 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur