Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Chapitre XLV : "Le Dernier Assaut"

Chapitre XLV : "Le Dernier Assaut"

Publié le 8 juin 2022 Mis à jour le 8 juin 2022
time 11 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 33 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Chapitre XLV : "Le Dernier Assaut"

C'est après trois cuisantes défaites que Marcus a laissé la place à Evelynn aux jeux d'échecs. Aaron avait beau être déjà échauffé, il fut prit de court par le talent indéniable que possède l'Eskhamnienne à ce jeu là. 

- Dis donc, ça fait dix minutes que vous êtes sur cette partie, lance Marcus. 

- Cela n'est pas simple, je dois bien l'admettre, réplique Aaron. Elle observe attentivement mes moindres mouvements, pas comme toi. 

- Ouch. 

- Elle a déjà eu trois occasions de mettre ma Reine en difficulté, mais ne l'a pas fait, et je ne sais pas si c'est une erreur ou une partie de son plan. 

- Venge moi, Evelynn, je ne suis pas prêt à laver nos vestiaires. 

- Plus tu parles des vestiaires, plus j'ai peur de ce qui m'attend en cas de défaite. 

- On n'est pas maraicher tant que l'on a pas vu les effets de la seconde semelle de boue. 

- Seigneur. 

Evelynn bouge son cavalier. Aaron doit se concentrer afin de ne pas se faire avoir. 

(Du coté du groupe d'ex-Terroristes et d'Owen.)

Tandis qu'Athénaïs et Owen discutent toujours de leur passé et de ce qu'il est arrivé depuis, Baptiste tente toujours de convaincre Adèle qu'il n'est pas un connard

- You can say whatever the fuck you want, Agresse Adèle, your words are like shit to me. 

- Mais pourquoi !? Demande Baptiste. 

- I don't know, probably 'cause you almost killed the one fucker who planned the whole thing from the beginning !

- Samuel était un putain de connard, pourquoi tu m'en veux de l'avoir mis dans cet état ?!

- Dammit, Baptiste ! The plan was good, you just didn't like him ! 

- Le plan était de faire une putain de guerre ! 

- A war we could have easily won !! You, Aurore and me, as a team, we're unstoppable ! You can shoot the ennemies before they arrive, and i can break the neck of those who are close ! Heck, i can even go invisible to kill them i feel like it ! 

- Alors quoi, on serait allé à Eskhamn pour buter leur connard de Dictateur ?!

- Yes, dammit ! Cut off his legs and use his bones to put out his fucking eyes !! 

- Et après, quoi ?! C'est ça que tu veux laisser comme avis à propos des Divergents ?! 

- Eskhamn dragged Gifteds into Hell, they deserve to see us like that ! 

- C'est là tout le problème, Adèle ! Changer la société, ce n'est pas l'inverser, il faut l'améliorer ! 

- Half of the Eskhamnian peoples are sheeps, and the other half is consisted of complete dumbasses who give their child to butchers just because they can turn FUCKING INVISIBLE !! How can you change anything ?! 

Baptiste ose saisir Adèle et la rapprocher des barreaux afin de lui parler le plus sérieusement possible. 

- En faisant les bonnes choses !! Assène-t-il. Pour une fois dans ta vie, réfléchis au fait que tu ne peux rien changer si tu ne fais que tabasser les gens !! 

Adèle prépare une droite sous la colère, puis se rend compte qu'il marque un point. Elle pivote et brutalise le mur pour évacuer sa rage. 

- Then what do we do?! Demande Adèle. 

- Tout est déjà enclenché, malheureusement, réplique Baptiste. Nous avons aidé à Eskhamn en éliminant Klaus. La suite repose entre les mains des. . 

- Et comment ça, vous dites qu'elle avait un pull couvert de fientes de pigeons? Lançais-je en débarquant dans la pièce avec le soldat qui avait accompagné les Ex-Terroristes. 

Un silence s'installe. Il me faut un temps anormalement long pour calculer que trois Terroristes sont présents dans la pièce, ainsi que celle considérée comme l'Arme d'Eskhamn. Et Owen était en train de lui parler. Ne sachant pas quoi faire, j'embrase mon poing ! 

- Personne ne bouge ou je crame tout le monde ! Menaçais-je. 

- Qu-qu-quoi? Demande le soldat en prenant maladroitement son pistolet. 

- Isaac, attend ! Lance Owen. 

-Explique toi vite, Owen, je comprend que ce soit ta fille mais la situation est vraiment pas banale ! 

- Range tes flammes, menace Athénaïs en sortant ses pics osseux, je ne te le répèterais pas. 

- Marrant, répliquais-je, mais je doute que tu sois plus rapide qu'elles. A-Allez chercher de l'aide. 

- T-Tout de suite ! Obéit le soldat. 

Pour se faire encore plus menaçante, Athénaïs arrache des barreaux de la cellule d'Adèle. Avec sa force et sa vitesse de réaction, elle est prête à tout. 

- Owen? Viens de mon coté. Si j'ai besoin de les cramer, je ne voudrais pas te toucher en même temps. 

Owen vient derrière moi. . . Puis m'assomme. 

- Des renforts ne vont pas tarder, explique Owen. Partez. Le plus loin possible. J'ai eu ce que je voulais grâce à vous. Je ne vous traquerais plus. 

- . . . Merci, réplique Baptiste. Aller. On y va avant que ça ne dégénère. 

- Merci, confirme Athénaïs en relâchant les barreaux. Je ne sais pas si l'on se reverra, mais cela m'a fait du bien. 

- Moi aussi, répond Owen. 

Le groupe part. . . Owen le sait, il a commit un acte de trahison. Il va bientôt devenir aussi recherché que ceux qu'il était sensé arrêter. . . Soudain, quelque chose lui vient à l'esprit. Les barreaux. Il fonce vers la cellule d'Adèle et Olivier ! Seul ce dernier se trouve dedans !! 

- Où est-elle ?! Demande Owen. Répond !! 

- I-I-I don't know, sh-she just vanished ! I think she went invisible ! 

- Merde !! 

Il frappe le mur sous la colère, qui se voit accueillir une nouvelle marque. . . En observant celle laissée par Adèle, il se rend compte qu'elle possède plus de force que lui sous la colère. Il régule sa respiration tout en réfléchissant. Ses équipements de protection. Il en aura besoin. Des soldats arrivent, accompagnés par Ember et Arya. 

- Isaac !! Lance Arya en se précipitant vers moi. 

- Owen, que s'est-il passé ?! Demande Ember. 

- Je vous expliquerait plus tard, réplique-t-il, Adèle s'est échappée ! Je dois la retrouver avant qu'elle ne disparaisse complètement ! 

Owen part à toute vitesse pendant qu'Arya m'aide à me réveiller. Alors qu'Adèle attire toute notre attention, quelque chose d'horrible se trame à l'horizon. 

(Du coté d'Eskhamn, au bureau Présidentiel.)

Lorsqu'un Dictateur est acculé, il en revient toujours à la même solution. Plus d'attaques, moins de défense. Le problème, en revanche, c'est que toutes ses options offensives ont été contrées. L'armée Echilienne domine le champ de Bataille, et le Programme d'utilisation des Divergents n'a pas porté ses fruits. 

- Sir, our options are running low, we need some time to think, lance un Général. 

- You fool, if WE take some time to act, THEY will use it against us ! Réplique le Dictateur. 

- But what can we throw to them? Demande un Scientifique. The T-Bomber could only work with Number 4. 

- Yeah, tell me again what happenned with her again? 

- We may have failed somewhere, but. . . 

- You failed everything, dammit ! Can the T-Bomber fly without her ?!

- Y-Yes, but it would be a suicide miss..!

- I don't care ! Just don't tell the pilots and the crew ! 

- Sir, this thing may be powerfull but it will need protection, fait remarquer le Général.  

- I know. We'll send everything. 

- E. . . Everything? 

- YES !! EVERYTHING !!! EVERY FUCKING PLANE !! SEND THEM ALL, THE WAR ENDS NOW !! GO !! GO, DAMMIT, GO !!

- Yes Sir !!

Le Général et le Scientifique prennent tout deux congés. Les nerfs du Dictateur sont à bout. Une heure plus tard, des hangars s'ouvrent. Des Lamellés Légers font vrombir leur moteur. Leur nombre est impressionnant, mais ils ne sont qu'un moustique face à l'éléphant que représente le T-Bomber. Trois fois plus gros qu'un Bombardier. Quatre fois plus solide. Cinq tourelles sont installées sur le dos de la bête, et cinq sont positionnées en dessous. Les ailes contiennent des dizaines de bombes, tout comme l'arrière de l'engin. Sa construction n'a été possible que grâce à l'aide d'une manieuse de métal. La machine rugit, preuve qu'elle se met en marche. La menace se verra et se fera entendre des kilomètres à l'avance, mais rien n'indique que quiconque puisse y échapper. 

(Trois heures plus tard, sur le champ de Bataille.) 

Depuis la trêve improvisée entre les soldats d'Echil et d'Eskhamn, suite au combat entre April et la Manieuse de Métal, les choses sont relativement calmes. Certains Echiliens sont même venu négocier pacifiquement avec les Eskhamniens, jugeant que trop de sang avait déjà coulé. Malheureusement, une mauvaise nouvelle arrive. Tous observent une nuée de Lamellés en train d'accompagner une horreur en direction d'Echil. 

- Nom de D. . . Qu'est-ce que c'est que ça ?! Demande un Echilien. 

- W-We don't know ! Réplique un Eskhamnien. 

- MERDE ! Vite, appelez April, il faut qu'elle. . . !

En se retournant, le soldat se rappelle qu'April a du rentrer au Pays. Ils n'ont aucun moyen d'arrêter l'attaque. 

- Les Lance Rockets ! Vite, il faut essayer de les avoir ! 

Un soldat réagit assez vite, mais. . . Un Rocket n'effraie pas les Lamellés Légers, pour qui le projectile est bien trop lent. Rien ne marche, les Lamellés Eskhamniens continuent leur avancée en direction d'Echil. L'allure et lente, mais menaçante. 

(Loin de là, dans un Hôpital Militaire d'Echil.)

April est allongée, presque enveloppée de bandages. Deux membres de son escouade veillent à ce qu'elle ne fasse rien. Ils ont allumé la radio afin de la divertir. 

- Puisque je vous dis que c'est bon, tente April. 

- Hors de question, réplique un soldat. 

- Gah ! 

- <<...-ous de suite, les résultats d-... -rage au sort qui. . . Attends. Pour de vrai? M-... -est possible?>>

- Qu'est-ce qu'il se passe avec la radio, la fréquence change? 

- Non, on dirait qu'il reçoit une info en direct, explique un Soldat. 

- <<...n Dieu, c'est terrible. Ec-.... -oi bien, tous, un assaut Aérien Eskhamnien est en approche, d'une dangerosité inégalable, surtout restez chez v...>

- Rgh ! Il faut j'y aille, commence April en essayant de se lever. Aïe ! Il faut que je. . . 

Elle tente de se lever mais tombe au sol. Sa jambe encore cassée n'arrange pas les choses. 

- April ! Lance un soldat en s'approchant d'elle. 

- Laisse moi, je peux le faire ! Rgh ! Il suffit que j'enveloppe ça dans de la solide roche et ça fera l'aff. . . 

En tentant de manipuler la pierre des murs, elle ne parvient qu'à ramener une brique. Aussitôt la chose faite, elle vomit du sang avant de saigner du nez. Elle reste au sol les yeux ouverts, inconsciente. Les Soldats appellent à l'aide le plus fort possible, faisant venir plusieurs médecins. La Divergente a trop forcé sur son Aptitude. Malheureusement pour elle, jamais personne n'avait forcé autant, les effets sont donc inconnus et aucun traitement n'est encore découvert. 

(Du coté du Bureau Présidentiel d'Echil, une trentaine de minutes après la mauvaise nouvelle.)

La réunion de crise rassemble Ember, Nixon, son Assistance Elise, le Général des Armées et un Scientifique. 

- Si je vous ai réunis en urgence, c'est parce que la situation est plus que préoccupante, explique le Président. 

- C'est sûr qu'en lâchant l'équivalent d'une bombe près de leur Capitale, ils perdent leur sang-froid et ripostent, assène Ember.

- Vous n'êtes point ici pour me juger, restez à votre place. Je reste le Président. 

- Pas pour longtemps. 

- D'après les descriptions que nous avons reçu, de nombreux Lamellés Légers sont en approche, explique le Scientifique. Mais ils ne sont là que pour protéger un tout nouveau type de Lamellé. Quelque chose apparemment trois fois plus gros qu'un Lamellé Lourd. 

- C'est possible? Demande Ember. Comment un tel truc peut-il voler? 

- Et bien, la réponse à cette question dépend de leur respect envers mère nature, répond Nixon. 

- J'ai déjà fait préparer nos Lamellés, mais le combat sera rude, lance le Général. Leurs Lamellés Légers auront l'avantage en duel. 

- Votre Divergent lanceur de flammes peut-il se rendre utile? Demande le Président. 

- Contre des unités terrestres, oui, assurément, réplique Ember. Mais les flammes sont inutiles dans le ciel et à pleine vitesse. Il pourrait au mieux les gêner, si son Lamellé ne se fait pas exploser. 

- Qu'en est-il de votre autre trio? 

- Idem, ils sont redoutables contre des unités terrestres mais ne peuvent pas faire grand chose contre des cibles aériennes. 

- J'ai Ouïe dire par mon assistante que vous aviez parmi vos rangs une pilote d'exception? Demande Nixon. 

- Oui, pourquoi? 

- Et bien, il s'avère que nous avons peut-être de quoi surprendre l'ennemi. Mais nous n'en avons qu'un seul. Il faut donc choisir la bonne personne. 

- Arya et Isaac sont ceux qui ont repoussé seuls et sans munitions la dernière flotte Aérienne. Si Isaac les a perturbés avec ses flammes, c'est bien Arya qui a maintenant son engin en entier jusqu'à ce que les renforts arrivent, détournant ainsi l'attention de plusieurs Lamellés ennemis. C'est la meilleure que ce Pays puisse offrir. 

- Elle dit vrai, confirme Elise. Isaac m'a dit la même chose, et je lui fait entièrement confiance. 

- Il est vrai que le Lamellé ayant divertit l'ennemi jusqu'à l'arrivée des renforts a fait un excellent travail, lance le Général. Mais j'ai cru entendre que son engin s'était finalement écrasé. 

- Dans ce cas, permettez nous de lui offrir un tout nouveau modèle, surprend Nixon. 

Tout le monde se retourne vers Nixon, qui montre les plans de la nouvelle création de son entreprise. Plus rapide qu'un Lamellé Léger. Plus solide qu'un Moyen. Plus petit, agile. Moins de leviers, de commandes, le simple nécessaire. Le Chasseur, fait pour inspirer la peur chez ses proies à l'aide d'une vitesse et d'une maniabilité encore jamais vues. 

 

lecture 33 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur