Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Chapitre XXV : "Passer à l'Action"

Chapitre XXV : "Passer à l'Action"

Publié le 20 mai 2022 Mis à jour le 20 mai 2022
time 11 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 26 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Chapitre XXV : "Passer à l'Action"

Sans la Divergente manipulant le métal, les forces Eskhamniennes perdent du terrain face à l'armée Echilienne. Les Eskhamniens ne s'avouent cependant pas vaincus pour autant. Ils font face et empêchent l'ennemi d'avancer du mieux qu'ils peuvent. Sauf le camion de Baptiste, qui passe en éliminant ses cibles d'une balle dans la tête. Lorsque le véhicule ne peut plus continuer, il descend et indique à Selene de rester près de lui. Elle utilise ses pigeons afin de lui révéler la position des ennemis proches. A deux, ils forment un duo inarrêtable. 

- D'autres en approche? Demande Baptiste tout en ramassant un fusil Eskhamnien pour éviter de recharger ses armes. 

- Vers devant avec vers droite, réplique Selene. Beaucoup arriver. 

- C'est leur choix. Cela sera leur mort

Il prépare son fusil, une dizaine de soldats arrive, la fusillade commence et se termine presque aussitôt. D'autres arrivent encore. Prendre les armes de ses victimes lui facilite grandement la vie. 

(De notre coté, à Arya et moi.)

Choux blanc. Clericot a bien essayé de nous indiquer la voie, mais il n'avait pas non plus d'idées. Il suppose aussi que Baptiste travaillait pour Fowler, mais il a quand même essayé de tuer ce dernier, ça n'aurait pas vraiment de sens. Nous sommes allé dans une bibliothèque afin d'avoir des documents à disposition en cas de doute. 

- Bon sang, remonter une organisation terroriste est une plaie, peste Arya. 

- La piste de Fowler était bonne, mais... Baptiste l'a protégé puis a tenté de le tuer, je ne comprend pas, lançais-je. 

- Oui, c'est étrange... A moins que les deux n'aient absolument aucun lien et que Baptiste ait brusquement changé d'avis... 

- Une minute... Non. Baptiste devait forcément suivre des ordres, et tuer Fowler en était sûrement un... Fowler devait être au courant de quelque chose? 

- J'en doute, c'est confirmé que Fowler et Baptiste ne se sont croisés que deux fois, pendant son arrestation et à l'attaque du convoi. 

- Le convoi, réalisais-je. 

- Hum? 

- Baptiste a voulu montrer son visage à Fowler avant de le tuer ! Seulement, avant qu'il n'y parvienne, Ember et Owen l'en ont empêché ! 

- Ember et Owen ayant vu son visage, ils auraient pu facilement l'identifier...! Et ainsi, remonter jusqu'à son chef si on le capturait !

- Qui que soit son chef, il a envoyé Baptiste assassiner Clericot car ce dernier gérait la Brigade Spéciale, et donc allait recevoir le rapport d'Ember sur l'attaquant du convoi...! 

- C'est forcément quelqu'un de très haut placé ! 

- Mais. . . Qui? 

- . . . 

- . . . 

- Et c'est là qu'on retourne au point de départ. . . 

- Gah... Je vais faire un tour, il faut que je me dégourdisse les jambes. 

- Vas-y, vas-y. 

Je me met à marcher dans la bibliothèque... Puis entend quelqu'un parler tout seul. Je m'approche d'une jeune femme entourée de livres à propos de prénoms de naissance. Vivienne, la Divergente à la mémoire infaillible, fait des recherches. 

- ... Elliot, Elwood, Eloyce, lit-elle. 

- Hey, mais vous êtes l'une des Divergentes ayant aidé à l'assaut du Capitole, non? Demandais-je. C'est pas vous qu'avez dénoncé une magouille du Président, d'ailleurs? 

- Si, pourquoi? 

- C'était vachement bien ! Avec un peu de chance, il ne sera pas réélu, ce con. 

- L'opinion publique est encore divisée, mais elle change pour le mieux. Ce n'est plus un combat unilatéral. 

- Prions, prions. Que faites vous? 

- Je regarde les prénoms Echiliens. 

- Ah . . . 

- Pure curiosité. 

- Et bien ! Bon courage. 

Je la laisse à ses recherches... Puis retourne voir Arya. Une chose est sûre, il faut que nous en parlions au Colonel Clericot. Celui qui donnait ses ordres à Baptiste devait forcément être haut placé. Mais qui? 

(Le Lendemain, du coté d'Owen, sur le champ de bataille, là où Aurore s'occupait des blessés.)

Lorsqu'il s'approche de la tente, son masque à gaz et sa carrure intimidante ne rassurent pas les soldats contrôlant l'accès. Idem lorsqu'il entre. 

- Un rapport a signalé le passage du terroriste nommé Baptiste, lance Owen. Où est-il allé? 

- Il... Il s'est dirigé vers une base ennemie, explique un soldat. 

- Et vous l'avez laissé faire? 

- Il est doué, Monsieur. Mais... Il nous a permis de gagner du terrain. Il a éliminé un nombre conséquent d'ennemis sur son chemin, nos unités ont pu en profiter. . . 

- L'Homme le plus recherché d'Echil pour de multiples attentats. Et vous l'avez laissé retourner à une base Eskhamnienne. 

- Il... Il était... Il n'était pas seul, une fille l'accompagnait, probablement illettrée. Elle semblait entourée de pigeons. 

- Ainsi, vous avez donc équipé deux terroristes pour qu'ils rentrent chez eux, résume Owen avec un bruit de masque stressant. 

- E-Et bien, n-nous n'avons fournis d'armes qu'au dénommé Baptiste. M-Monsieur. 

Owen remarque la lampe broyée... 

- Qu'est-il arrivé? Demande-t-il. 

- Oh, ça, cela n'a rien à voir avec ce terroriste, réplique un soldat. C'est le fait d'une Eskhamnienne. 

- Une Eskhamnienne est entrée ici? 

- O-Oui, elle a kidnappée notre meilleure médecin, un autre rapport avait été envoyé, mais c'était avant l'arrivée de Baptiste, nous avons toutes les raisons de penser qu'il s'apprête à la rejoindre. 

- Je suppose que c'était une divergente? A quoi ressemblait-elle? 

- Eum... Un de nos soldats l'a affrontée... Jeune, probablement 25 ans, une coiffure en queue de cheval, mais elle portait un foulard pour cacher un peu son visage. 

Owen s'arrête. Impossible. Ce n'est sûrement qu'une coïncidence. 

- Cette Divergente... Son Aptitude... C'était juste la force augmentée...? 

- Non, elle en avait une deuxième, c'est dingue. Lorsqu'elle a touché le ventre de celui qui protégeait le Doc, plusieurs de ses os se sont brisés et il a craché du sang. Il souffre encore. 

- Oh, non. Oh, non, non, non. 

- Un problème, Mons..?

Où est cette base

- Vers l'Est, derrière les lignes ennemies ! Un jour de route, environ ! 

Owen ressort de la tente en marchant à grande vitesse, bousculant l'un des gardes au passage. Il monte dans le premier véhicule qu'il voit puis démarre à fond. 

(De notre coté, à Arya et moi.)

Nous avons pris rendez-vous avec le Colonel Clericot. Ce dernier saura peut-être nous aider. 

- . . . Et donc, vous en avez conclu que quelqu'un de haut placé dirigeait Baptiste? Demande le Colonel. 

- Oui, réplique Arya. 

- C'est... Intéressant. Mais qui? Vous avez des pistes? Pourquoi pas Fowler? 

- Peu probable, il ne semble pas avoir de liens avec Baptiste, nous avons vérifié, lançais-je. 

- De haut placé, et suspect. . . Hum. . . Aaarf, je déteste dire ça, mais... Il y a bien un nom que j'ai en tête, mais cela serait irrespectueux de l'accuser sans preuves. 

- N'ayez crainte, nous creuserons si nécessaire, explique Arya. 

- Surtout, il faut que cela reste entre nous, d'accord...? 

- Bien sûr. 

- Bon. . . Je trouve... Que le Général des Armées, Cody Nicholson... Agit étrangement, depuis quelques temps. Il porte beaucoup d'attention aux trains de réapprovisionnement venant de la Siotaquie. Il ne le faisait pas, avant. Dans l'éventualité où mon hypothèse serait vraie... Je pense qu'il prépare un sale coup. Nous avons de grosses livraisons d'armes qui arrivent. 

- J'admet qu'il pourrait correspondre, mais... Il était là bien avant la guerre, non? Il est à son poste depuis longtemps? 

- Certes, mais il a commencé à changer. Je sais qu'il est du genre à aimer l'argent, il se peut qu'il ait été... Soudoyé. Enquêtez sur le prochain train, vu? Notez tout ce qui semble anormal. 

- Oui, mon Colonel. 

Nous sortons aussitôt de la pièce, fiers d'avoir une piste qui pourrait tenir la route... Quelques minutes plus tard, Eugène sort sa radio personnelle et l'enclenche. 

- Adèle? Appelle-t-il. 

- <<Oui?>>

- On a un problème

Nous commençons à devenir trop curieux, et à gêner ses plans. Il juge bon de se débarrasser de nous au plus vite. 

(Peu après, du coté de Baptiste et de Selene.)

Ils s'approchent d'une trappe légèrement couverte de terre. Ils l'ont trouvée. 

- Tu vois? Demande Baptiste. Tout n'est qu'une question de patience. 

- Tu as brisé au moins 12 os de lui, réplique Selene. 

- Il s'en sort toujours mieux que les 6 autres avant lui, Selene. Bon. Il risque d'y avoir beaucoup de monde, là-dedans. Si tu veux rester ici, je ne t'en voudrais pas. 

- Non, ça me va. J'aimer bien combattre avec toi. 

- Arrête, tu vas me faire rougir. Si ça ne te dérange pas, tu pourras très bien continuer de nous accompagner, Aurore et moi. Je ne sais pas où nous irons, mais si tu veux nous suivre... 

- Avec plaisir. 

Elle rameute une trentaine de pigeons qui la suivaient depuis Echil. Une troupe de pigeons, deux fusils, deux pistolets et des couteaux de lancer, ainsi qu'une grenade. Voilà leur arsenal pour prendre d'assaut une base Echilienne et libérer une Divergente. Baptiste soulève la trappe, puis descend l'échelle en premier... Deux soldats sont au bout d'un couloir. Ils s'approchent de Baptiste, armes en avant... 

- Who are you? Demande l'un d'eux, hésitant du fait que Baptiste soit seul. 

Pas de réponse, Baptiste se contente de dégainer son pistolet et tire entre les deux yeux du premier soldat ! Il désarme le deuxième en tirant dans sa main, puis tire cinq fois pour lui retirer les doigts de la main, le soldat hurle de douleur ! 

- Maintenant que tu ne peux activer ta radio, nous allons pouvoir discuter, lance Baptiste. 

- I'll never talk, you Echilian scum ! Jure le soldat. 

- Premièrement, moi aussi je suis Eskhamnien. Deuxièmement, vous m'avez l'air nombreux, ici, donc toi ou un autre, qu'importe. 

Baptiste l'achève. Selene descend à son tour. Ils continuent ensemble d'avancer. Contre toute attente, Baptiste ne cherche pas Aurore en priorité. Il trouve un vague plan des lieux, écrit en Eskhamnien. Il pense avoir trouvé ce qu'il lui faut, et le chemin pour y accéder finit jonché de cadavres. Seulement, un problème arrive. Une jeune femme, avec des mitaines trouées et un foulard pour cacher la moitié de son visage, se pose au milieu du chemin. Elle tient deux matraques en bois. 

- Ainsi, c'est toi qu'elle attendait, lance la jeune femme. 

- J'ai pas le temps pour ces conneries, arrête Baptiste. 

Il ouvre le feu, elle parvient à se mettre à couvert ! Elle ressort aussitôt à l'aide d'une acrobatie et jette l'une de ses matraques pour désarmer Baptiste ! Elle lui fonce dessus, il dégaine un pistolet mais elle le dévie, plusieurs coups partent ! Elle utilise sa deuxième matraque pour lui taper la main, il en lâche son arme ! Selene utilise ses pigeons, mais la jeune femme en élimine plusieurs à grande vitesse, la Siotaq préfère les retirer ! 

- Reste bien derrière moi, Selene ! Ordonne Baptiste avant de s'équiper de son autre fusil. 

La jeune femme dévie le canon avant que le coup ne parte ! Elle esquive ensuite un coup de crosse suivi d'un coup de pied, puis contrattaque en projetant le Terroriste au sol, il en perd son arme ! Agacé, il sort plusieurs lames à lancer. Il en jette une vers la jeune femme ! La lame se plante dans sa matraque, elle a calculé la trajectoire. Une deuxième ! Elle dévie ! Baptiste lance ce qu'il lui reste avant de s'équiper de son autre pistolet ! La Divergente aux multiples Aptitudes retire le couteau de sa matraque et le lance dans l'épaule de Baptiste, ce dernier tombe au sol ! Elle lui lance désormais la même matraque afin de le désarmer. 

- Hung... Bordel, mais t'es qui? Demande Baptiste, reculant le temps de réfléchir. 

- Je suis Project One, réplique la jeune femme. J'ai hâte de voir la tête de ta camarade lorsque je lui annoncerais ta mo...

Selene la frappe violemment à la tête avec la première matraque qu'elle avait lancée ! La jeune femme, plus agacée que blessée, se retourne en faisant ressortir des pics osseux de son poing tout en attrapant la Siotaq par le col. 

- Selene ! Hurle Baptiste. 

- Courir, Baptiste, courir ! Ordonne Selene. 

- Espèce de misérable insec..!

Soudain, la jeune femme s'arrête. En voyant le visage de Selene, qu'elle n'avait même pas regardé depuis tout à l'heure, elle déglutit. Des années d'entrainement spartiate, où chaque séance se finissait au bord de la mort, ne l'avaient en aucun cas préparée au coup de foudre. Sous son foulard, elle rougit en desserrant sa prise. 

- Je vais... Te... Te. . . 

- Eloigne toi d'elle !! Hurle Baptiste tout en la plaquant au sol. 

Il se fait vite repousser d'un coup de pied, mais se relève en dégoupillant une grenade ! 

- Nom de Dieu, réalise la jeune femme. 

Il jette la grenade, l'explosion fait s'écrouler le plafond ! Elle ne peut pas les rejoindre... Pour l'instant. Baptiste retire le couteau de son épaule et récupère le pistolet non loin. Il récupère aussi la matraque qu'avait lancée la Divergente supérieure et la confie à Selene, en même temps que sa dernière grenade. 

- Ecoute bien, Selene, lance Baptiste. Tout cet endroit est éclairé grâce à de l'électricité. Il y a forcément un générateur, quelque part. Je vais attirer leur attention tout en cherchant Aurore. Toi, trouves le générateur et détruit le. Postes des pigeons pour retrouver ton chemin. 

- Et toi, tu verras? 

- Oui. C'est mon Aptitude. Je vois dans le noir. 

- Pas être de bien viser? 

- Non, ça je l'ai appris quand j'étais gosse. Va, je vais m'occuper d'eux, occupes toi du générateur dès que possible. 

Ils se séparent... Au bout de quelques dizaines de secondes, les coups de feu se font entendre, attirant de plus en plus de monde et permettant à Baptiste de refaire son stock d'armes. 

 

lecture 26 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur