Congratulations! Your support has been sent to the author
Du music-hall au dancefloor

Du music-hall au dancefloor

Published Jul 6, 2022 Updated Jul 6, 2022
time 2 min
2
Love
0
Care
0
Wow
thumb 4 comments
lecture 37 lectures
3 reactions

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Du music-hall au dancefloor

Escarède, Félicie aussi

 

Escarêde, Félicie aussi (version disco-rap), (Willemetz-Pothier-Oberfeld), Tempesti, 1982.

 

À la pêche aux moules…

 

Celui-là, avec son T-shirt rayé façon marinière, son bouc et son bob jaune, son nom de figure géométrique, et l’annonce d’une version disco-rap d’un vieux morceau de music-hall, on peut dire qu’il annonce la couleur. Ça sent le bon gros bide à pleins tubes. Et bien la chanson est à l’avenant : j’ai rarement entendu quelque chose d’aussi insupportable, et ce n’est pas faute de chercher.

 

Avec cette dégaine, il aurait aussi bien pu livrer un remix dance de la pêche aux moules (ce dont d’autres se sont d’ailleurs chargés depuis).

 

Auto-torture

 

Il y a une sorte de satisfaction masochiste à dénicher puis écouter des machins pareils. Escarêde reprend le titre original quasiment mot pour mot (on retrouve l’armoire bancale, la chambre pleine de poussière, les poils aux pattes du homard, la rosée qui fait des perles… et Félicie aussi), avec les mêmes intonations provençales, mais il déploie une orchestration pompière disco-rap franche du collier, à se trodre le conduit auditif pour essayer de se le passer autour du cou en cherchant une branche assez haute pour se pendre. (Big up à Marc Longchampt, arrangeur officiel, qui a eu le courage (l’inconscience?) d’accepter de voir figurer son nom dans les crédits).

 

L’ombre de Fernandel

 

Certaines chansons sont si belles qu’elles peuvent résister à toutes les reprises, à toutes les tentatives braillardes et désarticulées et en sortir indemnes et dignes, ce n’est pas le cas de Félicie aussi. Fernandel, qu’on aime ou pas, avec sa voix rauque et ses mimiques de comique du music-hall d’un autre temps, arrivait vaguement à en tirer quelque chose, si bien que la chanson et lui semblent désormais indissociables. Escarêde a beau faire dans la surenchère digitale, ça ne prend pas, mais alors pas du tout.

 

Face B

 

Parfois la face B recèle un petit trésor d’originalité ou de fantaisie qui vient tout sauver. Ici encore, ce n’est pas le cas. C’est déjà moins pire que la face A, pas de mal, mais c’est tout de même une belle catastrophe. Comment est-ce qu’un machin pareil a pu être produit ? Qu’est-ce qu’ils croyaient ? Pondre un tube de l’été ? C’est un bide intergalactique difficilement dépassable.

Le morceau s'écoute  ici (attention âmes sensibles s'abstenir, c'est de la violence à l'état brut). 

 

 

lecture 37 lectures
thumb 4 comments
3 reactions
Share the article
copylink copylink

Comments (4)

C'est vrai que ça n'a rien à voir. Je ne connaissais pas.
J'aime beaucoup Félicie aussi !
Mais cette version, comment dire... bref.
En revanche il existe une reprise par Fred Blondin que je trouve très réussie (et infiniment plus sobre que celle du trublion à bob jaune).
avatar

Paul Reznyk 1 month

T’avais prévenu. J’ai pas pu résister. Et pourtant j’aurais dû.
C'est le fameux réflexe de la femme de Barbe Bleue... ("Tu peux aller partout dans le château, excepté dans cette pièce..."). C'est vrai que c'est tentant. Risqué, mais tentant. J'avoue que c'était le but recherché. Tu as dis "pervers"...? C'est pas faux.

Mais bon, c'est pas souvent que je tombe sur des trucs aussi inaudibles, il fallait que j'en fasse profiter les autres.

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Music
Foutue maladie
Foutue maladie

Paroles de la chanson   Apprendre ta maladie m’a anéantie J’gar...

Stéphanie Lombera
1 min
J'aime pas les cases
J'aime pas les cases

J'aime pas les cases, toutes carrées, celles qui s'emboîtent, bien rangées.Pour qu'on s'aligne en file indienne, en ra...

Isabelle Roche
1 min
Exodus
Exodus

Le temps des métamorphoses...

Benjamin Mimouni
1 min
Carte postale
Carte postale

Avec quelques jours d'avance, saute dans ton maillot en écoutant

Benjamin Mimouni
3 min
C'est une belle fête
C'est une belle fête

Comme la Pépette de Renaud, j'ai été étonné d'être surpris de trouver autant de disques de Mike Brant d...

Benjamin Mimouni
1 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!