Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Pour la première fois en solo

Pour la première fois en solo

Publié le 26 mai 2022 Mis à jour le 26 mai 2022
time 1 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 53 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Pour la première fois en solo

 

 

Le temps des métamorphoses (29)

 

Maintenir le lien

L'année suivante Alain Péters sort un nouveau 45 tours et franchit encore un palier. Cette fois le disque porte son nom, et son nom seul. Toutefois, il n'est pas encore suffisamment sûr de lui pour signer les paroles. Se sont encore deux textes de Jean Albany qu'il a mis en musique : L'Tonton Alfred et Bébett' coco. Une fois de plus, le poème justifie la chanson. C'est un bon moyen de se rassurer. C'est aussi une façon de préserver le lien avec Jean Albany, de choyer cette amitié et de garder cette figure rassurante auprès de lui.

 

Issa

Le 45 tours sort chez les Disques Issa, label et studio d'enregistrement de Saint-Denis. Avant qu'elle ne rejoigne le studio Royal avec son père, c'est ici que la chanteuse Michou avait enregistré ses premiers succès. Pour l'occasion, il est accompagné par les Soul Men, des musiciens qui ont beaucoup œuvré en studio. Le label Issa a surtout été productif dans les années 70 et 80, l'âge d'or du séga, avec plus de trois cents titres parus. C'est beaucoup plus que Diffusion Royale en termes de volume, mais moins si l'on rapporte ce chiffre au nombre d'années d'existence.

Toujours est-il que c'est la première fois qu'Alain Péters se rend seul en studio, sans son groupe habituel, même s'il connaît sans doute les Soul Men. Ils ont pu se croiser ici ou là. Tout le monde vit à Saint-Denis ou dans les environs.

 

 

C'est aussi la dernière fois qu'il produit un disque de façon conventionnelle. Il va peu à peu se marginaliser et refusera bientôt toute contrainte.

 

Eric Ausseil pour les oripeaux, merci.

 

 

 

lecture 53 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Musique
Plongée
Plongée

  Deuxième parti...

Benjamin Mimouni
1 min
Fichu fichu
Fichu fichu

  L'automne est là, ça se rafraîchit les ami.e.s... Tour d'horizon des tours de cou, belles parures de so...

Benjamin Mimouni
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur