Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
CAUET et les femmes ; sucées garanties !

CAUET et les femmes ; sucées garanties !

Publié le 22 nov. 2023 Mis à jour le 22 nov. 2023 Environnement
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 40 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

CAUET et les femmes ; sucées garanties !

ou : "nom d'une pipe", encore un qui voudrait nous faire avaler la fumée...

L'anagramme parfaite de "SEBASTIEN CAUET" est "A SUCE SA BINETTE" (binette = petit outil pour biner). A vous d'en tirer des conclusions, chacun de biner selon ses besoins avec ce qu'il  aura sous la main...

Pour les uns animateur plaint d'NRJ, pourtant d'autres catalogué de gros-niqueur, l'ani-mateur présent-tâteur, fantaisiste même si l'on peut rire ; raconte encore des histoires en venant montrer son vrai visage de rigolo fourbe et vicieux. Encore un nouveau fanfaron misogyne qui considère la gent féminine comme "taillable et corvéable à merci" ; taillable étant le mot juste quand on veut parler de pipes.

Ce présent tâteur d'antres-jambes se serait fait prendre la main dans le slip, aveu d'impuissance ou preuve qu'il ne banderait plus mou ? Qu'un artiste soit inspiré par une femme soit, c'est la muse qui le poussera à avancer ; mais face à un gros rigolard vicieux à l'humour gras et lourdaud à la Bigard, une muse serait-elle encline à ça : gober tout ce con lui demande de près sentir, de ressentir comme de faire ?

 

Question de goût, déjà des femmes de s'en plaindre.

Après Bourdin, Morandini, Poivre et quelques autres êtres méprisables en voie de passer à la barre pour envisager un avenir de rémission, tous de tenter de se terrer pour l'oubli, pendant que le microcosme télévisuel s'enfonce le doigt dans l'oeil du cyclope, pour ne rien dire ni ne rien savoir, pire de n'avoir rien vu !

Mais à nous observateurs, on ne nous fera pas tout gober. Car l'accusé aurait déjà reconnu plus que diffamatoire l'accusation de viol que sa principale victime lui a portée. Ainsi le Procureur de la République de Thouars (département des Deux-Lèvres), a t'il été requis pour enquêter sur ces dix/dites femmes potentiellement victimes ; gageons que le proche avenir nous dira si des hommes en seraient également victimes ; histoire de savoir si c'est l'inspiration ou l'aspiration que aura prédominé dans cet exercice. De quoi ne pas nous faire avaler rien d'autre que par dégoût, l'oeuvre toxique du soi-disant fantaisiste...

Soit dix ans que ce énième délinquant-sexuel pourrait bien payer cher le prix de ses déviances.

Crédit-photo de couverture : tmp productions

De nos envoyés spéciaux à Thouars : Henri Golan et Marie Vodage.

lecture 40 lectures
thumb 0 commentaire
1
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Environnement
Bonsaï   
Bonsaï   

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Par apport à u...

Bernard Ducosson
1 min
The sleep of Arctic reindeer
The sleep of Arctic reindeer

Do you often face difficulty falling asleep? What if I told you that there was a way to make it easier for you to doze off,...

Melodie Langevin
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur