Congratulazioni! Il tuo sostegno è stato inviato con successo all'autore
Mon Cousin

Mon Cousin

Pubblicato 23 feb 2024 Aggiornato 23 feb 2024 Cultura
time 2 min
0
Adoro
0
Solidarietà
0
Wow
thumb 0 commento
lecture 9 letturas
0
reazione

Su Panodyssey puoi leggere fino a 30 pubblicazioni al mese senza effettuare il login. Divertiti 29 articles da scoprire questo mese.

Per avere accesso illimitato ai contenuti, accedi o crea un account cliccando qui sotto: è gratis! Accedi

Mon Cousin

Titre original : Mon Cousin

 

Année : 2020

 

Réalisateur : Jan Kounen

 

Pays : France

 

Casting : Vincent Lindon, François Damiens, Pascale Arbillot, Alix Poisson, Pierre Gommé, Séverine Vasselin, Olivia Gotanègre, Éric Laugérias, Albert Dupontel

 

Résumé : Pierre est le P-DG du groupe Pastié, qui réunit les plus grandes marques internationales d’alcool mais aussi de grands crus classés. Comme tous les cinq ans, il doit renouveler chez le notaire le contrat qui le lie à son cousin Adrien. Un cousin qu’il ne supporte pas parce que ce dernier enchaîne les maladresses et les gaffes qui risquent une fois de plus de mettre la société en péril ! Mais cette fois-ci les choses vont mal tourner... (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : J'aime Vincent Lindon et j'aime François Damiens, alors je me suis dit qu'un film où ils tiennent les rôles principaux serait parfait pour décompresser devant le grand écran d’un cinéma. Tout en sachant à quoi m'attendre : une comédie assez légère sans autre ambition que de divertir gentiment. Je n'avais même pas vu avant d'être en salle que c'est un film signé Jan Kounen ! Et en effet, à l'image (et au son) ça ne trompe pas, on retrouve ses plans déjantés et ses ambiances sonores agressives. Vincent Lindon assure avec un jeu en plein contre-emploi de ce qu'il a fait dernièrement, et François Damiens n'a pas son pareil pour interpréter des personnages à la fois complètement dingues et très attachants malgré tout. Après, les situations et l'histoire sont un peu limites tout du long, on a parfois du mal à y croire tant on appuie sur l'exagération, en rehaussant d'un poil ce sentiment par des scènes de délires, de rêves ou de cauchemars qui font aussi dans la démesure et le n'importe quoi. Mais Jan Kounen est comme ça, la folie fait partie de son répertoire, et la mettre en scène n'est pas un problème pour lui. C'est juste la frontière entre le réel et la folie qui est parfois un peu trop floue chez lui à mon sens, et déroute facilement le spectateur. Bref, le film tient ses promesses, il est fun et léger, même si on en retiendra certainement pas grand-chose sur le long terme après l'avoir vu.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 9 letture
thumb 0 commento
0
reazione

Commento (0)

Puoi sostenere i tuoi scrittori indipendenti preferiti donando loro

Proseguire l'esplorazione dell'universo Cultura
Scabreux
Scabreux

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. D...

Bernard Ducosson
1 min
A KNOT
A KNOT

(to Karen) The photo (untitle) is from Haaretz Weekend Brief (April 13th), it shows spring army manoeuvres....

Cecile Voisset
3 min

donate Puoi sostenere i tuoi scrittori preferiti