¡Felicidades! Tu apoyo al autor se ha enviado correctamente
Décès de Jacques Insermini 

Décès de Jacques Insermini 

Publicado el 13, jun., 2024 Actualizado 13, jun., 2024 Deportes
time 2 min
0
Me encanta
0
Solidaridad
0
Wow
thumb comentario
lecture leer
1
reacción

En Panodyssey, puedes leer hasta 30 publicaciones al mes sin iniciar sesión. Disfruta de 29 articles más para descubrir este mes.

Para obtener acceso ilimitado, inicia sesión o crea una cuenta haciendo clic a continuación, ¡es gratis! Inicar sesión

Décès de Jacques Insermini 

 

Le doyen de nos pilotes de Grand Prix, Jacques Insermini, est décédé le 6 juin dernier à l’âge de 96 ans. La moto française perd un pionnier du Continental Circus et un personnage hors du commun.

Le doyen de nos pilotes de Grand Prix, Jacques Insermini, est décédé le 6 juin dernier à l’âge de 96 ans. La moto française perd un pionnier du Continental Circus et un personnage hors du commun.

Né le 24 octobre 1927 à ParisJacques Insermini était destiné à une carrière sportive malgré sa formation de mécanicien. Gymnaste prometteur mais aussi recordman de France en haltérophilie, il opta pour la moto au lendemain de la Libération, charmé par les Harley-Davidson des GI’s américains. A la fin des années 40, il s’achète une Jonghi 250 et dispute sa première course au Bois de Boulogne au guidon d’une Triumph Tiger 100 d’emprunt.

Il remporte sa première course sur une AJS 7R prêtée par Jean Murit. Son grand gabarit le pousse naturellement vers les grosses cylindrées. En 1952, il participe au GP de Casablanca, où il inscrit sa Norton Manx en catégorie 500 et side-cars, deux quatrièmes places à la clé.

Ses bonnes performances sur les courses inter lui permettent de décrocher le soutien d’un “sponsor”Reg Dearden, réputé comme le meilleur préparateur de la célèbre Manx qui constitue alors l’essentiel des plateaux. Avec ses monos Norton 350 et 500Insermini écume les circuits du Continental Circus où il se lie d’amitié avec Jacques Collot, l’un des premiers français à monter sur un podium de GP500, mais aussi les futurs Champions du Monde Mike Hailwood et Gary Hocking. La place d’Insermini est plutôt en milieu de grille, à une époque où seuls les six premiers pilotes marquent des points.

Les membres du bureau national et la Présidente de la FMF souhaite transmettre ces plus sincères condoléances

lecture 55 lecturas
thumb comentario
1
reacción

Comentario (0)

¿Te gustan las publicaciones de Panodyssey?
¡Apoya a sus escritores independientes!

Seguir descubriendo el universo Deportes
De chiffres en ombre...
De chiffres en ombre...

Ce que l'humour sait déchiffrer à "la lettre", c'est le sens second qu'elle peut offrir ; sens caché...

Bernard Ducosson
1 min
M'Bappé sur la touche
M'Bappé sur la touche

M'bappé, qui a clamé sur les ondes ne pas pouvoir sentir Bardella et son équipe nationale,...

Bernard Ducosson
1 min
Escalade
Escalade

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Tentative hasardeuse...

Bernard Ducosson
1 min
Pompes
Pompes

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. La traction ridicule...

Bernard Ducosson
1 min

donate Puedes apoyar a tus escritores favoritos

promo

Télécharge l'application mobile Panodyssey