¡Felicidades! Tu apoyo al autor se ha enviado correctamente
Championnat de France Superbike 

Championnat de France Superbike 

Publicado el 3, oct., 2023 Actualizado 3, oct., 2023 Deportes
time 3 min
0
Me encanta
0
Solidaridad
0
Wow
thumb comentario
lecture leer
0
reacción

En Panodyssey, puedes leer hasta 30 publicaciones al mes sin iniciar sesión. Disfruta de 29 articles más para descubrir este mes.

Para obtener acceso ilimitado, inicia sesión o crea una cuenta haciendo clic a continuación, ¡es gratis! Inicar sesión

Championnat de France Superbike 

La finale du championnat de France Superbike se disputait ce week-end sur le circuit du Castellet. Kenny Foray et Johan Gimbert y ont décroché les principaux titres 2023 : un troisième sacre SBK pour le fils de Jean et jumeau de Freddy, le premier en SSP pour le fiston de Sébastien… Bravo !

Contrairement à l’an dernier, Kenny Foray se présentait à l’ultime épreuve du championnat de France Superbike 2023 en tant que champion en titre… et n°1 du championnat ! Le pilote BMW Tecmas comptait une petite avance de 9 points, façonnée « chez lui » en Ile-de-France lors de la précédente épreuve sur le circuit Carole.

Deuxième au classement général Superbike – alors qu’il figurait en haut du provisoire depuis le tout début de saison -, Mike Di Meglio pouvait espérer rafler la mise sur un circuit qu’il connaît sur le bout des gants : le FSBK roulait ce week-end sur le Paul Ricard, le circuit du Castellet qui accueillait d’ailleurs le Bol d’Or il y a tout juste deux semaines !

En finale et au final, tout s’est joué lors de la première manche, riche en rebondissements. Mal parti de la pole position, Foray pointait en sixième place seulement à la fin de la première boucle, tandis que Mike Di Meglio prenait la roue du leader de le course, son coéquipier Alan Techer.

Quatre tours plus tard, la Honda n°5 raclait le bitume ! Passée devant l’invité japonais Uramoto et le « jedi » français Guarnoni, la BMW n°1 profitait également de l’abandon de Perolari pour se poster à une deuxième place synonyme de sacre : reparti en 22ème position, Di Meglio n’était plus une menace.

« Ça a été une course très longue pour moi, car je n’avais pas le droit à l’erreur et il est parfois plus simple d’être en mode attaque que de devoir tout calculer« , témoignera Kenny le jeune marié (hum, 39 ans !) à l’arrivée. « Au final, tout s’est bien terminé puisqu’on remporte le titre dès la première manche !« 

Libéré de la pression en seconde et dernière manche de la saison, le triple champion de France SBK (2019, 2022 et 2023 avec la même écurie BMW Tecmas) a pu se lâcher dans les derniers tours : troisième durant une bonne partie de la course, le « Nummer Eins » a quasiment égalé sa pole à 5 tours de la fin !

Kenny Foray a obtenu sa revanche sur Alan Techer en remportant la victoire avec 41 millièmes de seconde d’avance, clin d’oeil involontaire mais sûrement apprécié au précédent triple champion de France, Mathieu Ginès, de retour au Castellet sur sa R1 n°41 après une effrayante chute à Pau.

« Pour la seconde course ça n’a été que du plaisir, j’ai réalisé un beau départ et il y a eu de belles attaques« , relatera Kenny, champion de France Supersport 2007 (!), fils de Jean (ancien pilote de GP250 et GP500 notamment) et frère jumeau de Freddy (triple champion EWC 2010-11-18).

« Nous avons connu des hauts et des bas tout au long de l’année, avec des débuts difficiles, avant de monter en puissance à partir de l’épreuve de Lédenon« , analyse le team manager Arnaud Sassone. « Toute l’équipe Tecmas est satisfaite de cette superbe saison qui se termine dans de très belles conditions« .

« Il n’y a rien de mieux qu’une victoire pour conclure cette saison« , conclue Kenny Foray. Ah si bien sûr, il y a mieux qu’une victoire : il y a deux victoires ! Comme celles qu’a obtenues Johan Gimbert, titré en championnat de France Supersport dès sa seconde saison dans la catégorie et un an après avoir dominé la classe « challenger ».

À tout juste 18 ans, Johan (un seul « n », deux pour Zarco) roule sur les trajectoires de son illustre papa, Sébastien double champion de France 250 et double champion FSBK, ainsi que champion du monde d’Endurance (2004). Le fiston ne sait pas encore ce que l’avenir lui réserve : Moto2 européen ou WSSP 600 ? Dans les deux cas, MNC lui souhaite de réussir !

lecture 100 lecturas
thumb comentario
0
reacción

Comentario (0)

Puedes hacer una donación a tus escritores independientes favoritos para apoyarlos

Seguir descubriendo el universo Deportes
M'Bappé sur la touche
M'Bappé sur la touche

M'bappé, qui a clamé sur les ondes ne pas pouvoir sentir Bardella et son équipe nationale,...

Bernard Ducosson
1 min
Escalade
Escalade

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Tentative hasardeuse...

Bernard Ducosson
1 min
Pompes
Pompes

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. La traction ridicule...

Bernard Ducosson
1 min

donate Puedes apoyar a tus escritores favoritos