Congratulazioni! Il tuo sostegno è stato inviato con successo all'autore
La frontière du trépas

La frontière du trépas

Pubblicato 24 feb 2024 Aggiornato 1 mar 2024 Poetry and Songs
time 1 min
3
Adoro
0
Solidarietà
0
Wow
thumb 8 commentos
lecture 33 letturas
5
reaziones

Su Panodyssey puoi leggere fino a 30 pubblicazioni al mese senza effettuare il login. Divertiti 29 articles da scoprire questo mese.

Per avere accesso illimitato ai contenuti, accedi o crea un account cliccando qui sotto: è gratis! Accedi

La frontière du trépas

Quand la nuit s’illumine de ce qu’on ne peut voir
De ces couleurs mutines par delà le miroir
Quand il n’y a plus rien que cette éternité
Qui embrasse en son sein les âmes dépitées
Il n’est plus que la soif et l’envie de goûter
Aux choses qu’on dégrafe et autres voluptés

Dans le brouillard huileux où traînent les regards
Des êtres sulfureux qui n’ont plus d’autres égards
Je glisse lentement vers cette proie acquise
Qui s’offre éperdument indolente et soumise
À la voix qui susurre péché et déraison
Au jeu de la morsure et du sombre poison

Arriverais-je alors à cette retenue
La frontière de la mort pour la belle inconnue
Ou irais-je à vider ce corps empli d’effroi
Du nectar nourricier qui lentement décroît
À mesure que s’écoule le flot de sa vie
Et qu’une larme coule à mes yeux allouvis

 

Parutions

Extrait du recueil : Le supplice des sentiments, Éditions LC.
Autre parution : Devant la glace, aux Éditions LC.

Soutien

Donnez un peu d'encre à l'auteur avec Stripe.

 

Crédit photographique

Photo de Sander Sammy sur Unsplash



lecture 33 letture
thumb 8 commentos
5
reaziones

Commentos (8)

avatar

Mel 1 mese fa

délicieusement sensuel...petite mort sûre d'un loup à a louve.

Puoi sostenere i tuoi scrittori indipendenti preferiti donando loro

Proseguire l'esplorazione dell'universo Poetry and Songs
Seule rive
Seule rive

Avant goût de Noël en terre catalane, Ça s'affaire aux abords du quartier historique, Des pe...

Fabrice Jayles
1 min
Quarantaine rugissant
Quarantaine rugissant

Une halte au péage de mes quarante ans, Bien lancé dans cette vie, j’en dresse un bilan. A...

Fabrice Jayles
1 min

donate Puoi sostenere i tuoi scrittori preferiti