facebook N°10 - Déjà à 15%, il court il court le futé !
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
N°10 - Déjà à 15%, il court il court le futé !

N°10 - Déjà à 15%, il court il court le futé !

Publié le 2 oct. 2021 Mis à jour le 2 oct. 2021
time 3 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

N°10 - Déjà à 15%, il court il court le futé !

ou demain Zemmour raZera t'il gratis ?

 

Politique -fiction

 

Petit bonhomme deviendra grand tant que Dieu lui prête envie !

L'impossible candidat a l'envie chevillée au corps, il marche à la pile Wonder-man !

il se lance, se projette et fonce le marathonien de la présidentielle !, Il avale LR à pleins poumons pour mieux atteindre le gros des Marcheurs, il revit !

Droit dans ses bottes de sept-lieues et enhardi par une phénoménale avancée qui cloue ses concurrents sur place voire les poussent à reculer, le petit bonhomme trace sa voie droit-devant lui en coupant à travers champs s'il le faut, et tel le cheval d'Attila creuse sa route en couchant l'herbe par un sillon dévastateur. Chemin providentiel dans lequel se sont engouffrés sur ses pas ses premiers disciples -déjà ce diable de Jean-Marie voterait pour lui au second tour- ; lui sans trop se préoccuper de ceux qui ne tiendront pas le rythme continue d'ouvrir sa route...

Notre boulimique du redressement annoncé de la France est pressé, car la tâche est urgente, démesurée et la patiente au plus mal à ce qu'il avance ! Quand la santé de Marianne est au plus bas, rien ne vaudra mieux qu'une bonne purge pour chasser les miasmes accumulées depuis sa dernière giscardite aigüe. Purge ou saignée, qu'importent les maux pourvu qu'on ait l'adresse... pour les combattre. Et cette adresse il la situe au coeur de Paris dans un immeuble dont la fin du bail de l'actuel occupant cessera en avril prochain. Dieu lui-même soit loué, il compte bien y arriver à temps... Et quand il sera maire du Palais, il devra savoir où est son devoir et ce que sont toujours ses promesses.

Avec ses 15% tous frais et tous chauds à la fois, ainsi a t'il déjà dépassé -sur le papier- en ce petit matin sombre du 2 octobre 2021, les premiers essouflés qui pensaient s'accrocher à ses basques pour rester dans la course. Dépassé Mélenchon, essouflé Bertrand, disparue Pécresse, il abandonne sur place tous les leaders déclarés de la droite, du plus poussif Xavier à la plus entrainée Marine qu'il compte maintenant souffler sur le poteau. Devant lui plus que cet obstacle, ce poids-lourd de la conduite à droite qu'il compte bien passer sous peu, quitte  à prendre son élan pour mieux la sauter et se présenter en fin au second tour contre l'actuel grand patron démarcheur mais aussi grand manie-tout, et le mettre hors d'état de luire.

Adieu Valérie, Ciao Barnier, à la revoyure Xavier, la voie est libre sur sa droite et il vise maintenant à l'extrème une Marine dont il voit grossir le fessier au fur et à mesure de son avancée, malgré un score qui stagne à 16% dans les sondages. La voilà à portée demain ! A Dieu les Barnier inexistants, les Mélenchon décrochés, les écolos semés et les Bertrand exténués ; le paysage s'éclaicit et la silhouette du Président (l'autre ou lui?) se profile enfin au lointain. A cors et à cris muets, ils poursuit sa quête vers le Graal de la rue Saint-Honoré, de la rue du "faux bourge" plutôt, sans l'honorer pour autant...

Petit bonhomme deviendra grand pourvu que Dieu lui prête envie. A lui seul de prouver maintenant qu'il arriverait à nettoyer les écuries d'Augias...

Un vrai miracle pour un petit bonhomme de devenir enfin un grand !

Ainsi humilié par la droite et abandonné par la gauche, l'actuel toutim politique va longtemps crier haro sur le baudet-gueulasse qui lui aura obscurci son devenir. Ils ne l'ont pas vu arriver, il est arrivé par ici et il repart déjà par là, le feu-follet Zemmour...

Il court il court le futé, jusqu'où courra t'il sans chuter ?

Ce texte se veut être un conte de fées. Pas un compte de faits, l'avenir est bien trop incertain.

 

En ce 2 octobre jour où l'on fête Saint-Léger, nul doute que Zemmour lui aussi aura quand même besoin d'un vrai et bon soutien !

 

2
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
2
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur