Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Alice en Absurdie

Alice en Absurdie

Publié le 18 mars 2021 Mis à jour le 18 mars 2021
time 2 min
3
J'adore
1
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 82 lectures
4 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Alice en Absurdie

Elle s'en sera sortie à bon conte...

 

Dès 1864, la première intention de Charles Dodgson, plus connu dans son quartier sous le patronyme de Lewis Carroll fut de plaire à Alice, la fille de son ami Henry Liddell, en écrivant pour celle qui sortait de l'adolescence, un conte. Avec l'arrière-pensée de l'en séduire...

A l'époque nul ne le saura jamais, mais il avait pris pour modèles de son fabuleux bestiaire, des animaux fantamasgoriques qui hantaient nuitamment toutes ses pensées au travers de bonnes connaissances en mythes au logis. Alice ne goûta pas à la plaisanterie de vouloir destiner de telles créatures à des lectures enfantines et Lewiss dût réviser sa copie. D'autres versions furent proposées jusqu'à l'aversion définitivement épurée faisant appel à des animaux humanisés et débarrassés de toutes laideurs bestiales, offerts en pâture à cette jeunesse dorée et protégée du milieu anglican de l'Oxford.

C'est en cette circonstance que Charles enfanta ce Lewiss qui accoucha des aventures d'Alice au pays des merveilles, une saga maîtresse qui inspirera fortement l'ensemble de ses oeuvres à venir.

Ainsi plus de licorne ni de centaure, d'hydre ou de sirène ni de cerbère et de cyclope. Et Lewiss débarrassa son esprit fécond des créatures fantasmagoriques qui l'avaient hanté et accoucha plus sûrement de chimères de sa propre conception qu'ils avaient muées en bonnes bêtes humaines à comportements inhumains !

De ces êtres fantastiques nés de l'imagination d'un géniteur génialement retors, il nous reste quelques spécimens qui se sont perpétués dans l'ombre humide des forêts sombres et touffues de l'Oxfordshire... Vous en trouverez ci-dessous un singulier panel.

NDLR : Ne tenez pas compte de l'invraisemblance des croisements en fonction des lieux de vies, ce n'est qu'un conte. Et notez que le "loup-phoque" n'a pas été retenu, c'est dire le sérieux qui a prévalu à une telle étude hautement scientifique !

Quand les faux contes font les faux amis...

 

Rhinovolan canadair
Crocolibri rablé Canoizeau cendré
Sourisange jaune
Gorival velu
Koalefanto
Chamochouète
Giruche naine
Un conte de Bernard DUCOSSON
De ces animaux, Noé en aurait rêvé ; mais avec eux, il se doutait qu'il n'emmenerait par l'arche !
du F A N T A S T I Q U E, conte là-dessus !
Crédit Fossinfo
lecture 82 lectures
thumb 0 commentaire
4 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Une histoire de collection
Une histoire de collection

Ce mois ci le magazine « Panodyssey » se consacre à l'artiste et modèle Flam Atilio qui n'en finit plus de nous surpre...

Yanis Bargoin
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur