facebook Lump :  belle emmêlée de sons.
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Lump :  belle emmêlée de sons.

Lump :  belle emmêlée de sons.

Publié le 1 août 2021 Mis à jour le 1 août 2021
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
1
Waouh
thumb 2 commentaires
lecture 21 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Lump :  belle emmêlée de sons.

(c) Bandcamp

Deux personnes que j'apprécie, l'une, Laura Marling, qui emmène, d'un album l'autre, sa folk de plus en plus épurée à sans cesse recréer des univers regorgeant d'une belle intimité, jamais démonstrative, mais toujours nuancée et l'autre, Mike Lindsay, dont j'avais découvert l'excellent groupe Tunng, en lequel la Folktronica trouvait une autre pointure de taille, qui n'a cessé depuis, avec chaque album de renouveler la leur.

Laura Marling - Song for Our Daughter 2020

Tunng - Jenny Again 206

Lump, le projet de Laura Marling avec Mike Lindsay, depuis l'éponyme Lump en 2018, mêle, sur leur albums, leurs deux univers et réussit le tour de force de créer un juste équilibre, où aucun des deux artistes ne l'emporte sur l'autre mais enrichit de leurs idées communes chaque morceau.

Lump - Lump 2018

à écouter ici

Il y a, là, des textures électroniques qui s'en viennent s'agripper à la voix superbe de Laura, l'organique se fond, se mêle et se tisse parmi les mailles des sons électros... Et leur musique alors trouve une liberté qui la fait s'élever très haut.

 

Sur le morceau de Rolling Thunder du premier album, des cuivres résonnent de toutes parts et nous emportent vers des sommets fantastiques où les éclairs des cuivres justement tonnent et éclatent pour finalement s'éteindre derrière une ribambelle de sonorités douces.

 

Les basses sont profondes, aquatiques parfois. Et toujours la voix de Laura en majesté qui bondit, qui lutine, badine, pareille à une fée sortie du Songe d'une nuit d'été. Elle hulule aussi telle une chouette folle mais avec de si belles notes émanant de sa gorge que l'on se retrouve happé par elle, par cette voix et ces sons qui butinent autour d'elle, la pollinisant telles des abeilles afin de créer les plus beaux sucs et le miel le plus onctueux.

 

La pochette, si particulière, de ce premier album, trouve son explication dans le titre du deuxième, Animal, elle représente un drôle d'animal revêtu d'une fourrure vermillon et ocre se fondant dans le clair obscur, superbement souligné, par la partie verdâtre en son milieu.

Lump - Animal 2021

à écouter ici

Animale, cette musique, l'est définitivement... Animale et primitive, se laissant aller à l'exploration et à l'expérimentation. J'ai évoqué des textures, je dirais aussi qu'il y a des paysages et des toiles sonores qui se déroulent sur chaque piste, révélant à nos oreilles, des éclats cristallins et d'autres vibrations où l'écho, qui les démultiplie alors, crée d'autres tonalités tintinnabulantes d'une richesse et d'une profondeur où il fait bon plonger.

lecture 21 lectures
thumb 2 commentaires
1 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaires (2)

Petite préférence pour "We cannot resist" (Lump - Animal 2021). L'intro fait bien vibrer.
Un univers habilement évoqué par votre plume toujours au croisement de diverses formes d'art.
avatar

Eric Ausseil 2 mois

Merci Chantal votre commentaire m'encourage à sillonner encore les chemins qui mènent à ces croisements.

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Musique
introduction part. 3
introduction part. 3

Les mots s'envolent Sa mort marque la fin de l'histoire et le début de la légende. C'est...

Benjamin Mimouni
3 min
introduction part. 2
introduction part. 2

A contre-courant Alain Péters n'a pas mené une vie de musicien ordinaire qui se rend au s...

Benjamin Mimouni
3 min
Une introduction
Une introduction

La mort n'est pas une fin Alain Péters est mort le 12 juillet 1995, foudroyé en pleine ru...

Benjamin Mimouni
3 min
Thème = Nature rythmée
Thème = Nature rythmée

Un ami, qui répond au nom de Pierre-Alexandre Yacoub, a lancé un défi un jour dans son Evasion-letter. Le but était...

Castcréa
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur