facebook The Lathums. Les jeunes artisans de la pop anglaise. 
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
The Lathums. Les jeunes artisans de la pop anglaise. 

The Lathums. Les jeunes artisans de la pop anglaise. 

Publié le 23 sept. 2020 Mis à jour le 23 sept. 2020
time 3 min
3
J'adore
1
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 32 lectures
4 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

The Lathums. Les jeunes artisans de la pop anglaise. 

C’est simple, ce que vous entendrez dans chacune de leur chanson c’est un condensé de mélodies à l’état pur à consommer sans modération… qui éclatera, explosera dans une joyeuse mêlée sans aucune violence. Un plaisir naturel, un vrai baume pour les oreilles.

« Fight on » (pour la petite histoire, Alex Moore écrivit le texte de cette chanson après lu un livre sur le conflit de la seconde guerre mondiale) et entre leurs mains  cela devient un hymne jouissif, une pure bombinette  à entonner comme au stade en bombant le torse et en arrondissant sa bouche afin que les sons s’envolent joyeusement.

 

The Lathums en 2020 on peut encore découvrir de jeunes pousses qui, à n’en pas douter, deviendront de beaux arbres portant hautes leurs fières ramures : ces nouveaux p’tits gars flamboyants, c’est un composé de beaucoup de choses, la quintessence de ce que la pop anglaise est capable d’engendrer. En les découvrant, lors de ma première écoute, j’ai retrouvé en particulier les parfums s'échappant des effluves tout droit émanant de Manchester (ils viennent de l’ouest de Manchester, originaire de Wigan), la filiation avec The Smiths est évidente

(« rickenbacker » carillonnante dans les mains) sans être toutefois de vulgaire copieur, la transmission royale se fait et la passerelle musicale qu’ils empruntent leur sert de tremplin pour rebondir sur leurs propres morceaux… Manchester donc mais pas que : The Housemartins aussi pour l’évidence pop des refrains et des couplets.

The Libertines pour le côté romantique.

Et en toutes ces chansons qu’ils déroulent peu à peu en à peine quelques mois, il y a toujours en apothéose la mélodie qui règne, développant ses ramifications, ouvrant ses ailes et s’élevant jusqu’aux cieux, toujours aussi légère et délicieuse. Ils touchent juste à chaque chanson. C’est un condensé incroyable et ces petits gars (4 « lads » de moins de 22 ans : Alex Moore Lead vocals, guitar, scott Conception Lead guitar, Johnny Cunliffe Bass guitar et Ryan Durrans drums) n’ont que 20 ans au compteur. Attention, Pop anglaise dans toute sa mugnificence (pour le déroulé du voyage : partir des Kinks et faire un arrêt à la station XTC tous artisans facétieux) et non pop sirupeuse ou « mainstream ».

https://twitter.com/i/status/1308438775740215297

Une bonne chose à connaître d’eux, leurs choix a été d’investir ensemble et de rassembler tous leurs gains afin de posséder un studio de répétition et leur permettre de concentrer tous leurs efforts en travaillant inlassablement leurs morceaux dans ce laboratoire devenu dès lors leur deuxième maison. La preuve en photo ci-dessous

« British », oui ! Mais pas refermé sur eux-mêmes, bien au contraire, ce n’est pas le Brexit ici, mais un partage indéniable qui saura dépasser les frontières insulaires britanniques. Cet accent anglais incomparable qui rejaillit des lèvres du chanteur se révèle être un délice. Le ton est donné, ça vous pulse et vous propulse dans un sens et un autre. Et chaque musicien du guitariste au batteur élève aux nuées ces mélodies incroyables, en rang serré créant cette rythmique souple qui accompagne les solis du guitariste et les envolées vocales de leur chanteur. – leur discographie est légère pour l’instant – quelques morceaux regroupés sur un Lp introuvable, des singles éparpillés sur le net et des Ep seulement numériques-

pour découvrir leurs chansons suivre ce lien :

https://www.youtube.com/results?search_query=the+lathums

Et en cette discographie d'a peine quelques mois, les morceaux déjà se développent, avec en leurs sillons la quintessence de mélodies imparables qui vous fera y retourner à nouveau, goûter encore et encore à tous ces sucs légers et reprendre cul sec sans risque d’ivresse éthylique toutes ces notes délicieuses pour en régaler à satiété vos tympans. Croyez-moi, vos oreilles vous remercieront pour ce cadeau que vous leur offrirez.

 

lecture 32 lectures
thumb 0 commentaire
4 réactions
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Covid censorship, and revolt
Covid censorship, and revolt

L'affaire américaine (antisémite, etc.) échappe aux gouvernants, y compris à ceux qui sont aux bottes. Le plus int&e...

Cecile Voisset
4 min
Urgande
Urgande

Urgande erre aux bois dédorés

Bruno Druille
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur