facebook Retrouve-moi ce soir (2021) Florian Parent
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Retrouve-moi ce soir (2021) Florian Parent

Retrouve-moi ce soir (2021) Florian Parent

Publié le 8 nov. 2021 Mis à jour le 8 nov. 2021
time 4 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 29 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Retrouve-moi ce soir (2021) Florian Parent

Un jour mon prince viendra

La trajectoire professionnelle de Florian Parent l’a fait connaître plusieurs univers. Diplômé de marketing et de communication, il a travaillé en début de carrière au département vidéo de la Warner, avant d’intégrer les équipes d’un grand groupe spécialisé dans la beauté et les cosmétiques. Il s’est lancé fin 2020 dans l’écriture avec Retrouve-moi ce soir, profitant de l’essor actuel, certes relatif, des domaines de l’auto-édition, des plateformes numériques et des liseuses. Car il a délibérément conçu son livre pour qu’il soit lu au travers d’un support virtuel, que ce soit une tablette, un e-book ou un téléphone. Ainsi son histoire est-elle inspirée des romances que l’on peut retrouver dans de nombreuses séries de vidéo à la demande. Il ne cherche pas à peaufiner le style de son écriture, mettant en avant le caractère instantané et la facilité d’une lecture souvent mobile. Cela se ressent aussi dans les thèmes développés et dans les situations rencontrées, qui visent à rassembler une majorité de lectrices et de lecteurs.

Travaillant pour un site de vente en ligne, Lior télétravaille depuis pratiquement un mois, parvenant à conserver un rituel où ne sont pas oubliés le sport et la relaxation. Après avoir grandi et fait ses études à Santa Cruz, il a déménagé à Seattle, où se situe le siège de son premier employeur. À un peu plus de trente ans, il poursuit désormais une vie de célibataire à San Fransisco, enchaînant les rencontres plus ou moins sérieuses. C’est avec David qu’il a vécu une de ses plus grandes relations, puisqu’ils se sont fréquentés durant trois ans mais ce sont finalement rendu compte que la passion s’était éteinte. Car Lior a de grandes ambitions concernant sa vie sentimentale, et il n’exclut pas de rencontrer un jour le prince charmant, celui avec qui il partagera une attirance forte et mutuelle. Après la décision prise par les autorités de confiner la population, il s’est isolé avec quatre amis dans la maison de campagne de l’un d’entre eux, qui se situe à proximité du lac Tahoe.

L’argument de Retrouve-moi ce soir est classique, il s’agit de nous raconter une histoire d’amour. On va donc suivre le quotidien d’un jeune trentenaire, qui habite San Francisco, et dont la vie ne va pas tarder à être chamboulée par plusieurs événements. Comme dans de nombreuses œuvres que l’on peut qualifier de « feel-good », sa situation est plutôt favorable. Sans être outrageusement aisées, ses finances se portent assez bien, et il peut compter sur un réseau amical étendu. On est donc dans un milieu un peu « bobo », en version américaine, ce qui est tout à fait dépaysant pour un lecteur français. Du reste ce côté exotique est cultivé par Florian Parent, qui fait figurer un des personnages secondaires comme un Français expatrié. L’entourage du héros, homosexuel lui-même est constitué en majorité de gays, ce qui n’apparaît jamais comme un enjeu dramatique : tout le monde a l’air à l’aise avec son orientation sexuelle, il ne s’agit pas ici d’un récit d’initiation ni de coming-out.

Le genre et le contexte temporel durant lequel se déroule Retrouve-moi ce soir sont assez particuliers. Pour raconter son histoire, Florian Parent utilise les codes de la science-fiction. Ainsi, une partie du récit se déroule dans un futur proche, qui ressemble certes à la situation actuelle, mais où certains petits détails, en forme de clins d’œil, nous font bien comprendre que nous avons affaire à un futur hypothétique. Cet exercice se place toutefois dans un cadre réaliste, et la majorité de ce qui nous est raconté se passe en 2020, une période singulière. La crise sanitaire qui a entouré l’émergence de l’épidémie de Covid-19 occupe ainsi une large partie du cadre de vie des personnages. L’auteur entretient-il donc habilement un balancement entre une certaine forme de réalité, fictionnalisée, et un avenir proche inventé. Il en est de même pour la part onirique du roman, essentielle à la narration, qui s’entremêle joliment avec les quotidiens des protagonistes.

La forme de Retrouve-moi ce soir est elle-même assez originale. D’une part Florian Parent n’hésite-t-il pas à s’adresser directement à ses lecteurs. Tout d’abord, en guise de préambule, l’auteur nous signifie la cadre dans lequel va se dérouler le récit. Il présente ainsi rapidement les personnages de son roman, et introduit les événements à venir en les liant au caractère exceptionnel dans lequel se situe la situation peu banale qu’ils vont vivre. Ensuite, vers la fin du livre, une petite mention nous est directement présentée, où Florian Parent nous fait part de son propre ressenti. S’ouvre alors une dernière partie où un jeu assez amusant s’établit avec le lecteur, qui apporte encore plus de fraîcheur à l’ouvrage. Il n’en manque du reste pas, le ton avec lequel est écrite cette romance est tout à fait léger et rempli complètement son objectif de divertissement. Le naturel avec lequel cette histoire d’amour entre deux hommes permet tout aussi bien d’être relevé, ancrant le livre dans une modernité appréciable et utile.

lecture 29 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Le Mans 1955
Le Mans 1955

Circuit des 24 heures du Mans, 11 juin 1955, 18h28    « Je m'appelle Pierre Levegh, j'ai 49 ans je suis aux com...

Fabrice Laurendon
6 min
CDL November challenge
CDL November challenge

Coucou les belettes ! Ce mois-ci, j'ai participé au challenge de la Confrérie...

Marine Dunstetter
7 min
LE TERMINAL
LE TERMINAL

Le voilà ce matin de Juin tant attendu, le terminal est encore quasi désert. Le virus a-t-il défait tant de vocations de vo...

Fabrice Laurendon
6 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur