Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Rest' là maloya (1/5)

Rest' là maloya (1/5)

Published Dec 10, 2022 Updated Dec 15, 2022 Music
time 4 min
2
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 218 readss
3
reactions

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Rest' là maloya (1/5)

 

Deuxième partie : Mélodie vagabonde (16)

 

D'abord on écoute ici.

Rest' là maloya

 

Pierre, Paul, Jacques ecqu' Joseph

Carreau, pique, cœur, sembl' trèle

Té partis fait campagne

Pou sait pas quel Charl'magne

Garottés d'in bel' pagne

Grimpent là-haut la montagne

Comme seule résolution

Fane zot' dépitation

 

Zot' té baignent d'in l'incompréhension

Qu' l'était vraiment totale

D' mounes té qui dit

Ça band' là pas normal'

Vautrés d'sus la plage La Réunion

Ou bien d'in cité béton

Quantité la morale

Zot' té y avalent,

 

Malgré zot' figure lend'main coup d' vent

Té veut voir quo ça n'avait plus d'vant

 

Refrain

 

Rest' là maloya, rest' là maloya (bis)

Rest' la même

(Bis)

 

Mon p'tit maman gâtée

Douleurs l'a dû passer

Pou avoir fait à moin

Oui ton garçon Alain

Néna aussi mon fille

L' p'tite Ananda Dévi

Qu' la connu son papa

D'sus l' marche le plus en bas

 

Pas tous, pas tous les jours

Moin l'était pou toué un bon soutien

Mi ar'connaît qu'moin l'a fait

Plus d' mal que d' bien

Marco bon peu n'aurait pas pu faire

Ça que toué l'a fait pou moin

Quand toué l'a ramasse à moin dans' chemin

Faut pas colle couplet ecqu' le refrain

Sans trop rod' qui côté ça i vient

 

Refrain

 

Mi dis té pas facile

Band' pensées pas dociles

Faut lave nout' band' péchés

Ec iembout communier

Prend pas nous pou gorilles

Nous veut ar'trouve nout' l'île

Pas trop martyrisée

Ecqu' tout' l'a dit, l'a fait

 

Aussi, zordi mi veut bien 'ssaye râle

In coup d'sus le refrain

Pas si tan borde le rhum ecqu' tout' le vin

Bon Dieu à cet' heure n'a rien qu'ou

Pou tire à moin dan' ce recoin

Mi préfère largue mon l'âme dans out la main

Mi connaît pou moin s'ras difficile

Mais mi voudrait pi ar'tourne l'asile.

 

Refrain

 

Une chanson singulière

Dans la courte discographie d'Alain Péters, Rest' là maloya est un cas tout à fait singulier. Il est d'ailleurs surprenant de constater que cette chanson est souvent considérée comme sa plus emblématique tant elle détonne par rapport au reste de son œuvre. La dernière compilation en date qui lui est consacrée s'intitule ainsi. C'est également le morceau que les anciens membres de Caméléon, René Lacaille, Joël Gonthier, et Loy Ehrlich, accompagnés de Danyel Waro ont choisi de mettre en avant pour saluer la mémoire de leur ami : Rest' là maloya : hommage à Alain Péters (Cobalt, 2003). C'est sans doute parce qu'il y a dans le titre le mot maloya, qui véhicule dans son sillage l'histoire de la musique réunionnaise toute entière, entre tradition et modernité, le passif de l'esclavage et de la répression, de la clandestinité, de la survivance et de la résurrection. Il y a aussi le verbe « rester » qui sous-entend la résistance et la constance dans le temps.

Paradoxalement, c'est la chanson qui a été le plus souvent reprise alors que c'est sa plus personnelle, par définition celle qu'il est censé être le seul à pouvoir chanter. Danyel Waro l'a chantée, le groupe Tue Loup l'a adaptée en français, la chanteuse Mart'Nàlia en brésilien sous le titre Essa Mania (Rest' la maloya). Sur son album Baron Samedi, Bernard Lavilliers en livre une version inédite. Il a gardé le refrain et la ligne mélodique mais a complètement réécrit les paroles des couplets, y imprimant ses propres obsessions : l'errance, l'exil, la prison, la pauvreté et l'or. C'est assez réussi. Mais à mon sens, c'est la version du Wati-Watia Zorey Band qui surpasse toutes les autres. Les deux voix féminines se relaient à merveille, s'entraînent l'une l'autre, se répondent et s'entremêlent. La magie bouleversante du texte peut alors éclater dans toute sa splendeur. Il y a juste ce qu'il faut d'arrangements pour s'approcher de la perfection, quelques sons de guimbarde. Voilà pour les principales reprises, et je ne recense pas les prestations télé de toutes les starlettes locales ni toutes les vidéos cadrage Youtube sur la guitare, tête coupée, il y en a des dizaines. Certains chantent dans un créole naturel, certains en prennent les intonations, forcent le trait, certains traduisent, certains adaptent et certains réécrivent, mais la chanson résiste à tout. C'est dans sa version la plus dépouillée qu'elle est le plus touchante. Alain Péters y montre autant de force que de faiblesse.

 

Merci à Eric Ausseil pour les illustrations.

lecture 218 readings
thumb 0 comment
3
reactions

Comments (0)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in this universe Music
Il s’appelle Ziggy
Il s’appelle Ziggy

    Pas question de l’avatar de David Bowie ici, mais d’Un gar&ccedi...

Benjamin Mimouni
2 min
Zaho au Zénith
Zaho au Zénith

En 10 mois, son ascension a été fulgurante, mais elle ne semble pas avoir changé pour autant. ...

Agathe Soreau
2 min

donate You can support your favorite writers