Congratulations! Your support has been sent to the author
Les rescapés de Caméléon

Les rescapés de Caméléon

Published Jun 4, 2022 Updated Jun 4, 2022
time 3 min
0
Love
0
Care
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 45 lectures
0 reaction

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Les rescapés de Caméléon

 

Le temps des métamorphoses (30)

 

Litanie pour un retour

En 1979, Loy Ehrlich, qui était retourné en métropole après son passage au Studio Royal, est de retour à La Réunion. La nouvelle se répand parmi les musiciens et très vite, la communauté de Saint-Joseph se reforme en partie à Saint-Leu. Les mauvaises habitudes auxquelles on avait cru tordre le cou reprennent de plus belle. Alain Péters est trop fragile, trop exalté, toujours à fleur de peau. Pendant les périodes de calme, même s'il arrive à se raisonner, la dépendance est toujours là. L'alcool social s'est transformé petit à petit en quelque chose de plus pernicieux, il est devenu un besoin. On prend l'habitude de vider une bouteille de rhum à la fin d'une longue soirée de travail parce qu'on est content du résultat et on veut profiter encore un peu des amis, faire durer le plaisir. Pas de problème. Mais le rhum prend peu à peu de plus en plus de place, si bien que si on l'enlève, le travail semble moins achevé, moins réussi. Il manque quelque chose. Et ce goût d'inachevé perdure longtemps après l'arrêt des excès. Fumer un gros pétard dès le matin pour mettre sa journée sur les rails est aussi un problème à la longue. Pour se prémunir de la dépendance il ne faudrait jamais surinvestir l'élément stupéfiant en projetant sur lui ses émotions. Les abus devraient rester l'exception. C'est malheureusement plus facile à dire qu'à faire. Alain Péters n'arrive pas à être raisonnable. Ainsi, sans qu'il s'en aperçoive, le piège est en train de se refermer autour de lui.

 

Halte touristique

La ville de Saint-Leu est située sur la côte ouest de l'île, entre Saint-Denis et Saint-Joseph. Symboliquement, c'est donc un endroit propice à la synthèse. Alain Péters va pouvoir se servir de toutes ses expériences passées pour se lancer dans un nouveau projet encore plus révolutionnaire que les précédents : le groupe Carrousel. La ville de Saint-Leu est d'ailleurs restée célèbre pour avoir été le point de départ de la seule révolte d'esclaves qu'ait connue La Réunion dans toute son histoire. Elle est aussi connue pour le Souffleur, un geyser naturel creusé dans les roches au bord de la mer qui propulse de l'eau sous pression comme une baleine avec son évent. Le flux de la marée fait pression dans cette cavité sous-marine et le jet d'eau de mer et d'air mêlé peut atteindre plusieurs mètres de hauteur, en fonction de la force des courants. Ce n'est pas le seul phénomène de ce type au monde, mais il est tout de même assez inhabituel pour être mentionné dans les guides touristiques. Lorsqu'on visite La Réunion, on passe voir le Souffleur, des fois qu'il aurait des choses à nous révéler. C'est une curiosité comme on n'en rencontre pas à tous les carrefours, et il se trouve à Saint-Leu. Bouillonnement, effervescence et révolution, voilà le programme qui s'offre à nous. Le cadre est en parfaite adéquation avec ce qui se passe.

 

Enquête et approximations

C'était finalement peut-être bien à Saint-Leu et non à Sainte-Marie que se sont rendus Céliane et Édouard Péters pour voir chanter leur fils ce soir-là. Les deux éventualités sont plausibles. On ne sait pas s'ils ont vu Alain Péters en solo ou accompagné de Carrousel. Si c'était en solo, ce que semble vouloir dire Céliane, c'était avant la formation de Carrousel, donc à Sainte-Marie près de Saint-Denis, sinon c'était à Saint-Leu. Ce qui compte, c'est qu'il chantait, voilà tout ce que l'on peut retenir. Je vous avais bien dit qu'il y aurait des approximations. Il est très difficile de trouver des informations précises sur Alain Péters, et c'est peut-être mieux comme ça. Je suis convaincu que l'on débusque l'essentiel de l'humain dans le flou et les incertitudes, dans le jeu plutôt que dans les faits.

Alain Péters rassemble donc autour de lui des rescapés de Caméléon, Loy Ehrlich et Joël Gontier en tête, ainsi que des nouveaux venus, Bigoun, Teddy Baptiste, Bruno Leflanche et Zoun. Il est à la basse et au chant et, pour la première fois, défend ses propres compositions, au premier rang desquelles Ti pas, ti pas n'arriver et Mangé pou le cœur.

Merci à Eric Ausseil, pour son précieux concours.

lecture 45 lectures
thumb 0 comment
0 reaction
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Music
Foutue maladie
Foutue maladie

Paroles de la chanson   Apprendre ta maladie m’a anéantie J’gar...

Stéphanie Lombera
1 min
J'aime pas les cases
J'aime pas les cases

J'aime pas les cases, toutes carrées, celles qui s'emboîtent, bien rangées.Pour qu'on s'aligne en file indienne, en ra...

Isabelle Roche
1 min
Exodus
Exodus

Le temps des métamorphoses...

Benjamin Mimouni
1 min
Carte postale
Carte postale

Avec quelques jours d'avance, saute dans ton maillot en écoutant

Benjamin Mimouni
3 min
C'est une belle fête
C'est une belle fête

Comme la Pépette de Renaud, j'ai été étonné d'être surpris de trouver autant de disques de Mike Brant d...

Benjamin Mimouni
1 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!