facebook Ségolène Royal, quand la faim du pouvoir se mue, -à défaut de vivres-, en fin du pouvoir...
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Ségolène Royal, quand la faim du pouvoir se mue, -à défaut de vivres-, en fin du pouvoir...

Ségolène Royal, quand la faim du pouvoir se mue, -à défaut de vivres-, en fin du pouvoir...

Publié le 7 sept. 2021 Mis à jour le 7 sept. 2021
time 2 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Ségolène Royal, quand la faim du pouvoir se mue, -à défaut de vivres-, en fin du pouvoir...

Politique - vintage

 

A force de s'accrocher à tout, on décroche de tout.

La réalité chez Ségolène c'est que ce sont des décideurs qui la décroche. Olivier FAURE du PS qui ne veut plus d'elle en lui refusant un strapontin de sénatrice des français à l'étranger, notre harpie crie à l'infamie et à l'humiliation comme si ne pas donner un poste à une nullarde était au PS une première. Son ex Hollande a tellement anéanti le parti, que le couple y restera maudit au moins durant les 7 quinquennats à venir...

Connaissant sa pugnacité, sûr que notre mégère saura attendre "l'heureux tour de mamie vieille" pour redémarrer. Non plus au premier tour, non pas au second, mais au quart-de-tour !

Alors pour se venger -parce que l'ex donzelle a du ressentiment-, elle clame "Ohé Faure" qu'elle se présentera à la Présidentielle, histoire de retirer 2 ou 3 voix au 1er Secrétaire du Parti, ce qui risquera à ce (bon) dernier de l'empêcher de s'aventurer jusqu'au second tour.  Ainsi, sans passer par la case des parts, il s'exonérerait des 20000€ prévus par la Caisse de Communauté...

Sans arme ni bagage, sans parti et sans soutien mais forte de sa rancoeur, elle se prépare dès lors à bâtir une "liste citoyenne" qui  "transcendera les clivages droite/gauche ". Tout un programme de campagne...

Madame Royale a bien confirmé à l’AFP qu’elle restait "pour l’instant" candidate ; "Je n’ai pas l’habitude de laisser tomber mes équipes, et ce n’est pas les appareils politiques qui font une élection", a tenté de justifier l’ancienne ambassadrice bien trop large des pôles pour devoir soutenir à la fois et une grosse tête et une grande gueule...

A 68 ans et pas mal de poussières, il deviendra temps pour elle de se faire oublier définitivement, jusqu'au jour où elle n'aura plus d'âge et ne deviendra plus que poussières...

En ce jour béni (oui-oui) pour elle, l'urne sera bien trop pleine, ce qui sera bien trop d'hommages venant de quelques politiciens éplorés...

"Ainsi futile, ainsi fut-elle " sera son épitaphe.

 

Un pamphlet à charge de revanche de Bernard Ducosson pour PANODYSSEY

 

 

4
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
4
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique
 L'humiliation de trop
 L'humiliation de trop

Me suis-je dit un jour qu'il faudrait que j'écrive sur ces épisodes terribles qui font désormai...

Brigitte Mengelle-Touya
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur