facebook Pour les ANTI-PASS, l'Etat a dépassé la mesure en minorant la démesure
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Pour les ANTI-PASS, l'Etat a dépassé la mesure en minorant la démesure

Pour les ANTI-PASS, l'Etat a dépassé la mesure en minorant la démesure

Publié le 21 août 2021 Mis à jour le 22 août 2021
time 2 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Pour les ANTI-PASS, l'Etat a dépassé la mesure en minorant la démesure

...disons plutôt : en minorant "l'énorme" en la matière !

Samedi 21 août 2021, près de 400 000 pieds ont martelé les pavés de plus de 200 villes de France...

Fait sociétal

Au Gouvernement, on ne compte pas de la même manière, les préfets ne comptabilisent que les têtes penchantes qui dépassent de la horde. Ainsi oublie t'on ceux qu'on ne veut pas voir, tels les enfants -pourtant las à trottiner derrière leurs parents- et les sans-grade telles ces personnes de petites corpulences qui passent aisément sous la toise "des conteurs(1)" du préfet. Diminuer pour régner, c'est ma thématique : laisser accroire que le mouvement s'essoufle. Comme ces-mêmes ont déjà réussi à tenter de faire oublier leurs précurseurs tout vétus de jaune, preuve d'évidence que c'est bien la couleur des cocus...

Mais parmi leurs gilets il y avait des bandes réfléchissantes qui ont ainsi infléchi la naissance des mouvements d'aujourd'hui... Surtout ne pas prendre les manifestants en général pour des cons et les petites-gens qui les composent en particulier : (celles dont la tête ne dépasse pas les oreilles du préfet), pour des sans-dent. Ils sauront s'il le faut mordre, jeunes ou vieux, avec ou sans appareil. En bons français disons-le bien ; à pareil âge surtout !

Car ils sont bien las les laissés pour comptes du gouvernement !

Traversant le pays, le tumulte de la colère continue sourdement de gronder. "Sourdement" du verbe "sourdre", c'est-à-dire "qui tend manifestement à jaillir", parce-qu'aucun élu assez haut-placé pour "l'apercevoir", ne veut l'entendre ! 

Mais un feu qui couve ne crépite que sous le manteau...

Ce silence assourdissant qui s'amplifie chaque samedi ne vient pas des "hostiles aux vaccins", -des marginaux inconscients qui se suicident à l'air vicié-, mais de ceux qui se refusent à montrer pattes blanches sans vouloir bouger le petit doigt pour le lever. 

Un homme libre est un homme sans maître

 

Messieurs les préfets, allez dire à votre maître que nous sommes ici par la volonté du peuple et qu’on s'en arrachera par l'impuissance de ses marionnettes !

(très librement inspiré de Mirabeau)

crédit photo : Nicolas TUCAT (AFP)

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur