facebook La langue française est mutine : "un repris de justice", donne au féminin "une reprise de justesse"!
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
La langue française est mutine : "un repris de justice", donne au féminin "une reprise de justesse"!

La langue française est mutine : "un repris de justice", donne au féminin "une reprise de justesse"!

Publié le 10 sept. 2021 Mis à jour le 10 sept. 2021
time 2 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

La langue française est mutine : "un repris de justice", donne au féminin "une reprise de justesse"!

Ou, quand Agnès Buzyn doit -enfin- rendre des comptes sur son passif de Ministre de la Santé...

 

L'ancienne ministre du gouvernement Edouard Philippe risque une mise en examen pour "mise en danger de la vie d’autrui" ; dans le cadre de l'enquête sur la gestion gouvernementale de la crise sanitaire et sur les plaintes conjuguées de plus de 14000 accusateurs.

AVANT : "Les risques de propagation du coronavirus dans la population française sont très faibles" !

-Pour avoir affirmé haut-et-fort dès l'apparition de la covid19 à Wuhan, que "les risques de propagation du coronavirus dans notre population étaient faibles" (sic) et alors qu'en tant qu'hématologue elle savait détecter les signes avant-coureurs d'une pandémie, son affirmation malhonnête dévoilait déjà les prémisses d'une totale incapacité du gouvernement à prendre la gestion du péril à bras-le-corps. Ainsi ses déclarations lénifiantes associées aux errements d'un exécutif perdu en matière de gestion et d'organisation de la riposte, n'ont fait que rajouter de la panique à la peur. Souvenons-nous des manques d'équipements de protection pour les soignants comme pour la population, d'errements sur la nécessité ou non de porter un masque,  de l'incapacité de gérer les commandes de vaccins sans oublier les aiguilles, etc et etc...

 

 

 

APRES : "Le covid19 était un tsunami et la vague arrive devant nous" !

Près de 111 000 morts après (qui ne sont absolument pas imputables à la "mise en examen"), on ne peut que constater que l'ex-ministre n'aura été qu'un fusible, -et comme un fusible a pour raison d'être de sauter,- elle a sauté (peut-être même avec un parachute doré). Mais ne nous leurrons pas, d'autres fusibles* grilleront en cascade jusqu'à ce que le compteur général -en même temps- ne disjoncte ! *(A moins que certains fusibles ne changent de pôles)

Le conteur dans une fable est toujours celui qui aime à raconter des histoires...

A cet instant de la procédure, le dénouement de cette triste histoire devrait devenir un vrai règlement de conte et cette fois-ci il s'agira bien d'un "décompte de faits" des plus abominables du 21° siècle.

 

 

 

 

 

 LUI qui se croyait déjà en 2022 !

 

 

0
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique
 L'humiliation de trop
 L'humiliation de trop

Me suis-je dit un jour qu'il faudrait que j'écrive sur ces épisodes terribles qui font désormai...

Brigitte Mengelle-Touya
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur