Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
La Cour de justice de la République a tranché : "Buzyn a perdu la tête" dans sa responsabilité de ministre et a lourdement failli".

La Cour de justice de la République a tranché : "Buzyn a perdu la tête" dans sa responsabilité de ministre et a lourdement failli".

Publié le 10 sept. 2021 Mis à jour le 10 sept. 2021
time 1 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 36 lectures
2 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

La Cour de justice de la République a tranché : "Buzyn a perdu la tête" dans sa responsabilité de ministre et a lourdement failli".

Une "Buzyn agace" de plus dans la gestion de la crise de la Covid19 par le gouvernement.

 

Macron n'avait pas besoin d'un tel caillou dans sa chaussure de marcheur à quelques lieues de la Présidentielle de "dans 8 mois". D'autant qu'il redoutera la réponse qu'il devra donner à cette simple question que n'hésitera pas à poser la CJR : "à qui le tour" ?

Le sien il l'a prévu en deux fois en avril 2022 mais n'a surtout pas envisagé de l'avancer. Impensable à ses yeux car il sait qu'il a une cartouchière garnie pour faire diversion en attendant l'immunité que lui donnerait son nouveau job de "pendant 5 ans" ; le temps que les choses se calment ou évoluent. Un de ses prédecesseurs bien plus malin, avait flairé le système et eut le cran de mourir avant qu'il ne soit trop tard, pour donner un réel fondement à une telle fourberie d'un autre âge, que de vouloir se sacrifier pour son chef quand c'est lui qui a mal décidé. Un autre "ex cité" des prétoires devrait y réfléchir...

Tout le monde ne peut avoir l'esprit de sacrifice d'un Vatel !

"Numberwane" semble déjà prêt à désigner par tirage au sort le prochain volontaire qui se portera coupable d'il ne sait plus quoi-, entre Castex le valeureux, Salomon le couard et Véran le futé et tant d'autres anonymes, pour les plus gros poisons de son vivier.

A la rigueur et si la CJR s'en accommodait, Attal le petit roquet de son pépère, qui geint quand il en est éloigné et de plus assis sans mettre de distance, entre lui et son maimaître en ferait aussi bien son affaifaire...

Pour sa bonne cause, celle de la France, bien entendue !

 

 
lecture 36 lectures
thumb 0 commentaire
2 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur