facebook "La liberté est un don de Dieu" !
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
"La liberté est un don de Dieu" !

"La liberté est un don de Dieu" !

Publié le 31 juil. 2021 Mis à jour le 31 juil. 2021
time 2 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

"La liberté est un don de Dieu" !

Politique friction

 

A chaque jour suffit sa peine !

 

C'est en l'entendant psalmodier cette prophétie, qu'on a eu la surprise d'entendre avant de le croiser cet après-midi à Paris, -sur son chemin de croix entre les stations Villiers et République-, et de constater l'apparition de Jésus de Nazareth venu comme chaque samedi en tant que père missionnaire, porter la bonne parole : "au cul le pass-sanitaire" ! ( Oui Jésus lui-m'aime ; comme il nous aime tous mes frères)...

"Il était là et je l'ai vu" se dit l'athée, puis comme dans un brouillard il a disparu. S'enfuyant en protestant, pschittt comme aurait dit feu grand Jacques ! Comme il toussait beaucoup à cause des fumigènes, les gens sur son parcours -pauvres innocents- lui criaient "au sana" , "au sana" pensant que c'était un tuberculeux". Bienheureux ceux qui ne savent plus, le royaume des vieux leur est ouvert...

Pieds-nus et dépenaillé, le Christ a longuement trainé sa croix de bois sur laquelle il avait détagué le prénom d'Henri (la marque de sa croix) pour le remplacer par ce slogan vindicatif : la liberté est un don de Dieu...

On ne plaisante pas avec le pass-sanitaire et l'obligation de se faire vacciner !

Déboussolée la police, par la voix du préfet local a signifié aux scribes de la presse à graver qu'il s'en lavait les mains de cette histoire à la con pendant que Macron, -Dieu seul savait où il pouvait être-, faisait le fort à Brégançon !

Et en un éclair Jésus de Bethléem* a disparu en faisant des gestes d'a-Christ, pour signifier qu'il reviendrait le samedi suivant. Avec un tout nouveau slogan...

Nul ne saura ou il est descendu. L'Hôtel-Dieu certainement ! En tous cas il se dirigeait vers Saint-Lazare...

* note du CEO de PANODYSSEY: "

-Eh Bernard pas Bethléem, c'est naze, arrête" ! Alors dans une grande béatitude, Bernard l'écouta : le royaume des vieux lui était enfin ouvert !

Article  écrit sur commande du mensuel:  D'échos-Nantes.

Photo de Benoit TESSIER pour l'agence REUTERS

Toute comparaison avec des personnages vivants ou ayant existé ne pourrait être que forte tuile !

0
Coup de coeur
J'adore cet article
1
Coup de génie
Brillant
1
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
2
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
0
1
1
0
2
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Politique

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur