Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Article Lolita Delorme

Article Lolita Delorme

Publié le 26 mars 2020 Mis à jour le 28 sept. 2020
time 2 min
7
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 184 lectures
7 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Article Lolita Delorme

Chien husky croisé berger australien

Consigne : sujet ;  cheval ou chien ou les deux. 

 

Le réveil sonne, j’ouvre un œil, il est six heures du matin, je le ferme, j’ouvre les deux, il est six heures quarante, je suis large…

Lui, il est en retard. Il se lève, percute le lit, fait un câlin au chien qui aboie, les deux chats miaulent, le chien saute de joie sur le lit, les chats miaulent famine. Il donne des croquettes aux chats, calcule une portion et nourrit le chien, câlin au chien, câlin aux chats, il s’habille, se coiffe, me dit bonjour et au revoir.

Je me lève, les yeux à peine ouverts, je percute le lit, le chien me saute dessus, je n'ai pas marché dans le caca… Je n’ai pas loupé le pipi. Machine à café pour moi, lait pour les chats. Les portes sont fermées, le chien enfermé, tout objet susceptible de casser, d’être mâchouillé, mangé, caché n’est plus dans la pièce du monstre.

Il est midi, je rentre du travail, je pose mes affaires, retire ma veste, ouvre la porte au chien, lui fait un câlin, compte le nombre de pipis à nettoyer, prend la laisse, remet ma veste. On fait un tour, je le porte parce qu’il ne veut pas avancer, il fait caca, je le porte parce qu’il ne veut pas traverser. On rentre, j’enlève la veste, pose la laisse, ramasse les pipis du matin et celui qu’il vient de faire. Il est une heure, je n’ai pas mangé, je suis en retard,  je pars au travail.

Il est dix-sept heures quinze, je rentre, j’ai toujours faim, ouvre toutes les portes, découvre les pipis, abandonne de désespoir, sort le chien, insiste sur la laisse pour qu’il avance, le félicite pour tout. On rentre, je nettoie. Je cours après le chien qui attaque les chaussures, le balai, la pelle, la poubelle, les chaussettes, le plaid, la lampe… l'ordinateur !… Je m’arrête, j’observe le chien, les chats l’observent aussi, le chien regarde les poissons qui  attendent que je m'occupe d'eux. Je suis épuisée, mon ami rentre, elle lui saute dessus et fais pipi… Elle est heureuse.

Le soir, on s’inquiète, elle n’est pas bien, quelque chose d’anormal, le choix est fait, vétérinaire de garde, il est minuit, on appelle… "Monsieur, il y a un problème… Il respire vite, il ne bouge pas…". Mon ami me regarde, je fais de même, on regarde le chien, il ferme les yeux… « Il est fatigué, il faut juste le laisser dormir ».

Le vétérinaire ne viendra pas, il a raccroché… Il est minuit et quart.

Bref, on vient d’avoir un chien.

[Scène tirée d'une histoire vraie. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement normale]

lecture 184 lectures
thumb 0 commentaire
7 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
15.6 – Surgir du vide 
15.6 – Surgir du vide 

La lecture littéraire mobilise plus ou moins successivement ou conjointement en un temps infime plusieurs processus différents.

Lorenzo Soccavo
3 min
5. Dernier tango
5. Dernier tango

Dès son retour de Genève, Eugène sent que quelque chose ne va pas, que Tatiana est boulevers&eac...

Carmen Calderon
4 min
4. Nettoyage haute pression
4. Nettoyage haute pression

Le corps inanimé de la Vodka n’avait pas trôné longtemps dans le salon de Tatiana. Elle vou...

Carmen Calderon
3 min
3. La nuit fatale
3. La nuit fatale

Ce soir-là, Tatiana était seule dans le penthouse, vêtue d’une nuisette rouge à fine...

Carmen Calderon
4 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur