Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Exercice d'écriture partagée

Exercice d'écriture partagée

Publié le 25 août 2021 Mis à jour le 25 août 2021
time 1 min
3
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 1 commentaire
lecture 206 lectures
6 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Exercice d'écriture partagée

Sur la consigne de Joëlle Z et de son atelier d'écriture, d'inclure entre 10 et 13 mots tirés au sort par elle et soulignés dans le texte, à n'importe quelle forme d'écriture entre prose ou poésie ; j'y réponds avec grand plaisir par le poème "Gypsies".

Seul le mot "dîme" n'y aura pas trouvé sa place , mais sur ce sujet le mot "dîme" à quoi bien s'arrimerait ?

...Et s'inspirer du tableau d'Edouard Manet  "Gitane avec une cigarette" pour intégrer le cadre au texte.

                    Gypsies

Que j'aimerai ma chère et tendre

Ma souveraine aux doigts de fée

A tes côtés me reposer

Que j'aimerai ma chair étendre

Jusqu'à ta toile d'araignée

 

Que j'aimerai ma chair étendre

Dedans ta toile d'arrêt nié

En duelles conter fleurette

A coups de fleurets mouchetés

Si à-coups plait, recommencer

 

Ainsi te serait-il étrange

Si ta jumelle déjà lovée

-N'importe fussent ses pensées-

M'y attende et toi t'arranges

Pour ne pas l'en expulser

 

Et combler chez ta soeurette

Sa toile d'araignée fantômée

Pour deux gitanes consommées

En des brouillards bien inspiré

Adroit dans ce grand lit des faits

 

Au diable nos cellules enfumées

Faire l'amour à deux tziganes

Chacune à moitié consumée

De s'être ainsi fait allumer

Quel exploit pour un gadjé

Un texte écrit le 24 août 2021 en vers octosyllabiques par Bernard Ducosson pour les AUTEURS CONFINES.

 

Un grand merci à Bernard Zirnhelt pour son aimable complicité.

 

lecture 206 lectures
thumb 1 commentaire
6 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (1)

Cher Bernard, lire ces mots ferait presque regretter le premier confinement, qui a vu naître les #AuteursConfinés. Mais non, ne regrettons pas. Gardons seulement les bonnes habitudes prises en ces temps moins légers, pour en réinterpréter les consignes avec un esprit plus serein. Bravo !

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Bien-être
Ma davvero esiste il "maschio alfa"?
Ma davvero esiste il "maschio alfa"?

Si condivide di seguito il link alla recensione di Annalisa Bruni al romanzo "Rosso di fiamma danzante" di Fabrizia Scorzoni. L'opera rac...

Lisa Marra
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur