Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
2021 - Novembre, Semaine 47

2021 - Novembre, Semaine 47

Publié le 23 nov. 2021 Mis à jour le 12 janv. 2022
time 6 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 3 commentaires
lecture 64 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

2021 - Novembre, Semaine 47

 Inspiration Visuelle

Source: Aerobicsalmon

Sky 5

 

Aurore Dulac

-    Comme c’est bien que tu sois là, avec moi. Je sais que les autres ne te voient pas et ne t’entendent pas. Tu es invisible pour les autres. Mais moi je sais que tu es là. Ca fait du bien de savoir que tu n’es jamais loin. Que jamais je ne serais réellement seule.
-    Moi aussi j’aime bien l’idée que tu me vois. Que tu m’entendes. Que tu me parles comme à quelqu’un de normal.
-    Pourtant tu n’as rien d’ordinaire. Tu es extraordinaire ! Tout le monde devrait avoir une personnalité comme toi, dans sa vie. 
-    Si tu le dis… Moi c’est de toi que j’ai besoin.
-    Arrête ! C’est moi qui ai le plus de chance. Jamais plus je ne pourrais vivre sans toi. D’ailleurs… Je suis incapable de me souvenir quand tu es entré dans ma vie… Comme si tu avais toujours été là.
-    J’aime penser que je suis arrivé quand tu as eu besoin de moi. Mais j’ai besoin de toi, moi aussi. 
-    Pourtant je ne vois pas ce que je peux t’apporter… C’est toujours toi qui m’aide. Tu me remontes le moral, me raconte des bêtises. Tu me consoles lorsque je suis triste, me répète des mots positifs et réconfortants. Tu es bienveillant.
-    Mais imaginaire…
*silence*
-    Ce n’est qu’un détail insignifiant.
-    Pour moi il a beaucoup d’importance.
-    Pas pour moi ! Alors arrête de me rappeler sans arrêt que tu n’existes pas ! 
*silence*
-    Pardon… Je sais que tu me le répète juste pour ne pas que j’oublie. Mais… Ca me fait mal de savoir que tu n’es qu’une création de mon esprit. J’aimerais tellement que tu existes vraiment… Il n’y a personne comme toi sur cette foutue planète. 
-    Ce n’est pas mon existence qui faut préserver, c’est la tienne.
-    Oui, je sais… Il n’y a que moi qui compte. Moi, moi, moi… Parce que MOI j’existe.
-    Et moi je n’existe que grâce à toi. 
*silence*
-    Pourquoi tu me dis ça ? 
-    N’étant que le fruit de ton imagination, si tu n’existais plus je disparaitrais…  
-    Je ne veux pas te perdre… Qu’est-ce je deviendrais sans toi ? 
-    Je te retourne la question.
*silence*
-    Alors prends soin de toi et n’arrête jamais de te battre pour ne pas sombrer dans la folie. S’il t’arrive quelque chose, je serais perdu à jamais. Et contrairement à toi, moi je ne veux pas mourir…

Character Design n°1

Source: Charlie Bowater

Aurore Dulac

La lumière bleutée qui l'entoure, averti quiconque l'ignore qu'elle est protégée par un bouclier surpuissant.
Ce don qu'elle a reçu comme un cadeau à sa naissance lui a souvent permis de sauver sa vie. Mais un pouvoir d'exception cache souvent une face obscure.
Personne ne pouvait l'approcher sans être pulvérisé dans d'atroces souffrances.
Pas même ceux qu'elle aimait.
Et encore moins celui pour qui son cœur battait.

Character Design n°2

Source: RaidesArt

Daisy

 

Challenge de la semaine

Imaginez vous dans la peau d'une personne tout à fait ordinaire qui se voit abordée par un génie, et que celui ci peut vous attribuer un pouvoir. 

1/ Mettre en place la rencontre avec ce génie
2/ Montrer que votre personnage est bien qqun d'ordinaire. 
3/ Quand vous allez choisir ce pouvoir, il faut que vous montriez que le personnage est tourmenté par le choix. Genre "je veux avoir des piques de partout sur le corps, comme ça, on ne me bousculera plus jamais. Mais, par contre, je ne pourrais plus faire de calin à mes proches...  Non, je veux pas ce pouvoir...."

Aurore Dulac

Tom était on ne peut plus normal. Un homme ce qui a de plus ordinaire, avec une vie simple. 
Il partait au travail, comme tous les jours. Dans l’entreprise il avait un certain succès. Abordable et bienveillant avec ses collègues, il aidait à maintenir l’ambiance bonne enfant de son service.
Jusqu’à aujourd’hui. Entrant dans son bureau, il tombe nez à nez avec une boule doré en lévitation.
Il ne réfléchit pas avant de s’en emparer. La forme ronde éclate comme un pétard. Un mélange de vapeur et de fumée envahissent les murs. Il tousse en gardant sa manche devant sa bouche.
-    Bonjour Tom ! 
Abasourdie, il voit qu’une forme scintillante avec un visage le regarde. Elle lui a même parlé !
-    Tu ne rêves pas, je suis bien là. Heureux d’être à votre service maitre. 
Tom se pince plusieurs fois. Non, il ne rêve pas.
-    Tom, j’ai un cadeau très important pour toi. Un pouvoir. N’importe lequel. Celui que tu veux. Tu n’as qu’à me dire ce que tu souhaites et tu seras exaucé. 
Ce qu’il souhaite ? Un pouvoir ?
-    Je ne sais pas… bafouille t-il en fixant le génie.
-    Réfléchis. Je peux te donner des idées, grâce aux demandes de mes précédents maitres.
-    Heu…oui…pourquoi pas.
Un parchemin apparaît dans les mains du génie. Il le déroule et le papier s’étale dans le bureau jusqu’à buter contre le mur.
-    Savoir voler. La jeunesse éternelle. Télépathie. Prémonitions. Téléportation. Immortel…
-    Stoooop ! lui crie Tom. C’est quoi ces souhaits ridicules ? 
-    Ceux de la plupart des gens. Un autre te conviendrait mieux ?
-    Pouvoir protéger les gens que j’aime. Etre heureux. Je ne sais pas. A quoi me servirait de pouvoir voler ? 
-    La personne trouvait ça utile pour ne plus avoir à prendre les transports.
-    N’importe quoi… s’agace Tom.
-    As-tu un pouvoir qui te fasse rêver ?
Tom se creuse les méninges.
-    J’ai tout mon temps…
Le génie s’impatiente. Avait-il tant de choses urgentes à faire ? 
-    Le pouvoir de faire disparaître les gens inutiles qui n’apportent rien à ce monde.
-    Excellent choix…
-    Atttends ! Je réfléchis à voix haute, mais ce n’est pas mon vœu ! 
Le génie lève les yeux en soupirant.
-    Je risque de me retrouver seul, non ? Si ça se trouve je disparaitrais moi aussi… Bon tant-pis, je prends le risque. Génie, je veux avoir le pouvoir de faire disparaître les gens inutiles !
-    Choix surprenant, mais si c’est ce que tu souhaites… Badidoudidaploumploumtsucht… 
Tom le regarde en se retenant de rire. A quoi rime ce numéro de clown ?
-    C’est fait, l’informe le génie.
Il ne sait pas comment tester sa nouvelle aptitude. Peut-être que simplement énoncer sa volonté suffit ?
-    Je veux que tous ceux qui sont inutiles disparaissent.
-    Ce fut un plaisir d’exaucer ton vœu Tom, il est temps pour moi…
Un pfrout. Le génie vient de disparaître.
-    Tu pourrais dire au revoir ! râle Tom.
Puis il réagit. 
Est-ce qu’en dehors de lui donner ce pouvoir, le génie avait une véritable utilité dans ce monde ?

lecture 64 lectures
thumb 3 commentaires
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaires (3)

Peu importe le format de l'écrit ? Il peut être court / long... ?
C’est quoi la règle du jeu ? Tout le monde peut y participer ? ;-)
Oui monsieur! De simples écrits sur inspiration des images associées à l'article Inspi visuelle le Lundi, Charac Design le mercredi et challenge varié le vendredi!

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
15.6 – Surgir du vide 
15.6 – Surgir du vide 

La lecture littéraire mobilise plus ou moins successivement ou conjointement en un temps infime plusieurs processus différents.

Lorenzo Soccavo
3 min
5. Dernier tango
5. Dernier tango

Dès son retour de Genève, Eugène sent que quelque chose ne va pas, que Tatiana est boulevers&eac...

Carmen Calderon
4 min
4. Nettoyage haute pression
4. Nettoyage haute pression

Le corps inanimé de la Vodka n’avait pas trôné longtemps dans le salon de Tatiana. Elle vou...

Carmen Calderon
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur