¡Felicidades! Tu apoyo al autor se ha enviado correctamente
PARETO et IA 

PARETO et IA 

Publicado el 4, may., 2024 Actualizado 4, may., 2024 AI
time 3 min
0
Me encanta
0
Solidaridad
0
Wow
thumb comentario
lecture leer
0
reacción

En Panodyssey, puedes leer hasta 30 publicaciones al mes sin iniciar sesión. Disfruta de 29 articles más para descubrir este mes.

Para obtener acceso ilimitado, inicia sesión o crea una cuenta haciendo clic a continuación, ¡es gratis! Inicar sesión

PARETO et IA 

Photo d’introduction, complète en fin de message avec lien du site.

PhotoITsocialYvesGrandmontagne (lien du site de cette image en fin d’article)

J’avance dans la lecture de «  l’homme diminué par l’IA » de Marius Bertolucci.

Je suis franchement « abattu » par cette lecture. Bien plus que par la lecture du journal « La Décroissance » (gros titre du numéro de mai 2024 : « Mort sur ordonnance »), pourtant déjà super lanceur d’alertes et qui m’a fait découvrir ce livre.

Morceaux choisis et repérés avec quelques commentaires personnels :

- page20 « effondrement du corps social….L’individu fracturé laisse la place aux divisuels... »
- page22 «  
civilisation du poisson rouge….le marché de l’attention » en 2004, j’avais rencontré les fondateurs de la start-up Intuilab, des polytechniciens qui exploitaient les failles du fonctionnement du cerveau humain !! Ces gens sont certainement des précurseurs des IA et à coup sûr des contributeurs aujourd’hui.
- page26 « 
l’effet ELIZA (attribution d’une conscience à une machine) » ; c’est à chier à côté de cette conscience : « Les arbres ont une ’’conscience de soi’’ et une sensibilité »
- page28 « 
Cette même année 2017, Vladimir Poutine avait déclaré devant des étudiants en technologie que ’’celui qui maîtrisera l’intelligence artificielle sera le maître du monde’’. »
- page30 « 
...inférence abductive du langage... » ; j’ai dû me documenter pour comprendre
- page 40 « 
...expérience du dépassement de l’homme, voire de son obsolescence... », HOP bientôt contre les IA (L’obsolescence programmée est la réduction volontaire de la durée de vie d’un produit...)

Mercredi 1er mai, les syndicats manifestaient. Je reçois une foultitude de newsletter des centrales syndicales. Ces syndicalistes réclament :

- la semaine de 4 jours
- la sécurité sanitaire alimentaire
- des congés pour les agents du MASA impliqués dans la préparation des JO
- la marche des
fiertés 2024
- le pouvoir d’achat
UNSA
...
Quand je vois tout ce que le reste du monde demande …..

- mai à vélo (je ne participe pas car je suis smartphobe et que tous les trajets sont comptabilisés par une IA qui espionne et enregistre vos moindres coups de pédales !! cela ne m’empêche pas de me déplacer tous les week-end en vélo)
-
ODD promesse climatique (mais les promesses…..)
- festival « 
faire autrement », faire quoi autrement ?? LA GUERRE ?? début de texte du 2°§ : « Partout dans le monde, des initiatives citoyennes….. » donc en Palestine et en Ukraine !! FOUTAISES.
- manifestations des étudiants contre les guerres, article dans
LeMonde
- sa part du
gâteau IA….

Et comme il y a en parallèle le prochain festival de Cannes, je me dis que l’IA va nous faire « canner » dans l’indifférence générale.

Donc cette lecture de l’analyse de l’avènement des IA m’inspire PARETO (je découvre l’article écrit en 2017 d’Yves Grandmontagne).

Y aura t’il en 2024/2025 une frange de population, disons 1 % de réfractaires aux IA contre 99 % d’utilisateurs, qui pourrait obtenir l’arrêt de cette fin programmée de l’humanité ?

Si, comme page 22 l’IA transforme en quelques années la civilisation humaine en « civilisation du poisson rouge » (écrit par Bruno Gatino), on n’aura même plus besoin de se révolter contre la publicité et les 1 % n’auront pas su faire respecter cette loi de PARETO.


Le titre du livre de Marius Bertolucci contient en substance l’apocalypse. Il suffit de « comprendre-transposer » le terme DIMINUÉ par ANÉANTI.

Une autre preuve du danger de l’IA, page 60 du livre : « En septembre 2020, GPT-3 écrivait son premier article de presse dans The gardian intitulé ’’Je ne veux pas détruire l’humanité’’. ». L’IA s’est forcément posé la question et a bien intégré que sa survie dépendait de sa réponse. Il est donc obligatoire d’admettre dès lors que pour assurer sa survie, l’IA est capable d’envisager la destruction de l’humanité. Espérons qu’elle ait toujours besoin des hommes !!

Bruno

lecture 53 lecturas
thumb comentario
0
reacción

Comentario (0)

¿Te gustan las publicaciones de Panodyssey?
¡Apoya a sus escritores independientes!

Seguir descubriendo el universo AI

donate Puedes apoyar a tus escritores favoritos