Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
T...comme Tétine!

T...comme Tétine!

Publié le 22 févr. 2022 Mis à jour le 22 févr. 2022
time 3 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 24 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

T...comme Tétine!

Combien d’enfants viennent nous voir avec leurs parents, la bouche « muselée » par une tétine devenue ergonomique pour éviter tout trouble du développement dentaire ou maxillaire ou des caries.

Combien d’ouvrages ont-elles suscité par les contempteurs de tous poils (Pédiatres, Psychologues, hygiénistes, stomatologistes) y allant chacun de leur phrase assassine pour déplorer cet usage.

On a même cité le risque d’effet adverse sur l’allaitement, conduisant à ne proposer un tel remède qu’après 18 mois, lorsque l’allaitement est bien installé… (dans notre monde actuel, il est même terminé depuis longtemps, mais qu’importe !)

Comment fait-on lorsque l’enfant sevré d’un objet buccal met son pouce dans la bouche, besoin impérieux bien souvent que l’on retrouve chez tous les enfants du monde, notamment pour s’endormir, risquant cette fois-là de façon certaine de déformer la voûte palatine bien modulable encore et engendrant des déformations de l’implantation dentaire plus tard.

Deux solutions m’apparaissent intéressantes : couper les doigts ou, méthode moins violente, faire porter des moufles à nos chers petits…

Fort heureusement, serais-je tenté de dire, les habitudes ont la vie dure et les modes perdurent pour le plus grand « malheur » à n’en pas douter de ces enfants, à peine nés que déjà promis à un avenir – local du moins, mais pas seulement – catastrophique, car affublés de cet « objet » dont ils ne pourront jamais se défaire et à l’origine de tous les maux de la terre. Les parents, plus pragmatiques, ne se posent pas de telles questions et ont vite compris que ces tétines, vendues depuis toujours ont bien des avantages.

Heureusement les modes changent chez les tenants du savoir.

On l’utilise désormais dans les services de néonatalogie chez les tout petits, car la succion provoque une libération d’endorphines et une relaxation du nourrisson et ce n’est pas pour le faire taire.

Laquelle libération peut éviter d’utiliser des antalgiques quand ce n’est pas nécessaire.

Mais attention !

Une tétine, une totote, une tutute d’accord, mais pas à n’importe quel prix !

IL FAUT LA DÉSINFECTER vous diront les hygiénistes élevés dans la tradition pasteurienne. Et mieux, s’en séparer très vite (vers 12 mois).

Las !

Aucune différence vraie, réelle, confirmée, sans biais possible n’a été retrouvée de façon formelle dans les études qui existent depuis 25 ans. Certaines affirment cependant qu’il existe plus d’otites chez les nouveau-nés qui ont une tétine en bouche notamment après la première année de vie.

Une équipe suédoise a par ailleurs récemment étudié le risque allergique des nouveau-nés à qui l’on introduit dans la bouche une tétine préalablement nettoyée par un parent en la passant dans sa propre bouche, ou des tétines lavées à l’eau froide, bouillante, mais aussi passées au lave-vaisselle, voire stérilisées.

Si pendant les premiers mois de la vie, il n’y avait pas de différence quant au pourcentage d’allergiques chez les nouveau-nés, à partir de 18 mois on note une différence significative chez l’enfant qui prend la tétine sucée, tant pour l’eczéma que pour l’asthme avec un pourcentage moindre d’atteinte dans ces cas !

Les allergologues ne manqueront pas certainement de trouver ici aussi des biais à cette étude et douter de l’exactitude des résultats.

Ce qui est sûr en tout cas, c’est qu’il ne me paraît pas sérieux de passer au lave-vaisselle ou de stériliser ces tétines et encore moins de les interdire.

Il y a plus de 30 ans, mon épouse s’est vite lassée de stériliser les biberons que nous donnions à nos enfants, invoquant, avec un bon sens évident, ce paradoxe chez des enfants qui passaient le plus clair du temps à porter à leur bouche tout ce qu’ils trouvaient sous la main.

Rassurez-vous, ils sont en excellente santé, ont fait de belles études et n’ont jamais été hospitalisés pour une quelconque infection.

Mais chut !

Ne faites pas la même chose, car ce n’est pas bien et Pédiatres et Hygiénistes vous diront que c’est mal et il faut les croire.

 Photo :istock

lecture 24 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Santé
It's Not that Simple
It's Not that Simple

Helping Families Navigate the Alzheimer's Journey Listen to the interview wit...

The Authors Show
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur